Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘fripé’

Le ciel de janvier est tendu (Josée Tripodi)

Posted by arbrealettres sur 9 mai 2019



Illustration    
    
Le ciel de janvier est tendu
Comme une peau de tambour

Dans le caniveau
Un filet de cristal
Emprisonne
Les scories du jour

Rue de Lagny
Une feuille grise et fripée
Se pose à mes pieds

Je me hâte

Personne ne m’attend

(Josée Tripodi)

 

Recueil: Le temps court plus vite que moi
Traduction:
Editions: Le Castor Astral

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Parfois elle sent (Rainer Maria Rilke)

Posted by arbrealettres sur 1 décembre 2018




    
Parfois elle sent : la vie est grande
mais sauvage, tels des fleuves qui écument,
mais sauvage, telle tempête dans les arbres.
Et doucement, lâchant les heures,
elle offre son âme aux rêves.

Puis s’éveille. Une étoile alors
éclaire en silence la terre discrète,
sa maison a des murs tout blancs —
Et elle sait : la vie et lointaine, inconnue —
et elle joint ses mains fripées.

(Rainer Maria Rilke)

 

Recueil: Oeuvres 2 Poésie
Traduction: Jacques Legrand, Lorand Gaspar, Philippe Jaccottet, Armel Guerne, Maurice Betz
Editions: Seuil

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La nuit vient sous le Pont aux Trembles (Marie Huot)

Posted by arbrealettres sur 1 juin 2018



La nuit vient sous le Pont aux Trembles
je me souviens d’une phrase que quelqu’un disait :
il faut faire son deuil
Le deuil que je fais est tout fripé
J’ai beau m’appliquer
je ne sais pas faire mieux que cela
une chose froissée roulée en boule
que j’essaie en vain de cacher sous mon lit

(Marie Huot)

Découvert chez la boucheaoreilles ici

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

J’adhère à toi (Martine Broda)

Posted by arbrealettres sur 7 mai 2018



 

Andrius Kovelinas 21 [1280x768]

j’adhère à toi.

l’enfer qui hurle dans les plis
fait revenir la joie qui troue
dégage des habits fripés
un être léger

de douleur

(Martine Broda)

Illustration: Andrius Kovelinas

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LE REGRET DES JOUJOUX (Emile Nelligan)

Posted by arbrealettres sur 1 avril 2018



LE REGRET DES JOUJOUX

Toujours je garde en moi la tristesse profonde
Qu’y grava l’amitié d’une adorable enfant,
Pour qui la mort sonna le fatal olifant,
Parce qu’elle était belle et gracieuse et blonde.

Or, depuis je me sens muré contre le monde,
Tel un prince du Nord que son Kremlin défend,
Et, navré du regret dont je suis étouffant,
L’Amour comme à sept ans ne verse plus son onde.

Où donc a fui le jour des joujoux enfantins,
Lorsque Lucile et moi nous jouions aux pantins
Et courions tous les deux dans nos robes fripées ?

La petite est montée au fond des cieux latents,
Et j’ai perdu l’orgueil d’habiller ses poupées…
Ah ! de franchir si tôt le portail des vingt ans!

(Emile Nelligan)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le corps (Jean-Pierre Chambon)

Posted by arbrealettres sur 2 mars 2018



Illustration: Arthur Nary
    
Le corps
ce vêtement trop porté
affaissé fripé
méconnaissable
le corps seul a changé
l’esprit ne vieillit pas

(Jean-Pierre Chambon)

 

Recueil: Tout-venant
Traduction:
Editions: Héros-Limite

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La formule du monde (Laurent Albarracin)

Posted by arbrealettres sur 21 avril 2017



La formule du monde
est quelque part dans celui-ci
un petit sac fripé.

(Laurent Albarracin)

Illustration

 

Posted in humour, méditations, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

J’adhère à toi (Martine Broda)

Posted by arbrealettres sur 6 mars 2017



 

j’adhère à toi.

l’enfer qui hurle dans les plis
fait revenir la joie qui troue
dégage des habits fripés
un être léger

de douleur

(Martine Broda)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :