Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘froissé’

Éloge de l’autre (Tahar Ben Jelloun)

Posted by arbrealettres sur 5 août 2017



réfugiés syriens y [800x600]

Éloge de l’autre

Celui qui marche d’un pas lent dans la rue de l’exil
C’est toi
C’est moi
Regarde-le bien, ce n’est qu’un homme
Qu’importe le temps,
La ressemblance,
Le sourire au bout des larmes
L’étranger a toujours un ciel froissé au fond des yeux
Aucun arbre arraché
Ne donne l’ombre qu’il faut
Ni le fruit qu’on attend
La solitude n’est pas un métier
Ni un déjeuner sur l’herbe
Une coquetterie de bohémiens
Demander l’asile est une offense
Une blessure avalée avec l’espoir qu’un jour
On s’étonnera d’être heureux ici ou là-bas.

(Tahar Ben Jelloun)

Découvert ici: http://gouttedeau.blog.lemonde.fr/

Illustration

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

ÉLOGE DE L’AUTRE (Tahar Ben Jelloun)

Posted by arbrealettres sur 3 août 2017



Illustration: Isabelle Zimmermann
    
ÉLOGE DE L’AUTRE

Celui qui marche d’un pas lent dans la rue de l’exil
C’est toi
C’est moi
Regarde-le bien, ce n’est qu’un homme
Qu’importe le temps,
La ressemblance,
Le sourire au bout des larmes
L’étranger a toujours un ciel froissé au fond des yeux
Aucun arbre arraché
Ne donne l’ombre qu’il faut
Ni le fruit qu’on attend
La solitude n’est pas un métier
Ni un déjeuner sur l’herbe
Une coquetterie de bohémiens
Demander l’asile est une offense
Une blessure avalée avec l’espoir qu’un jour
On s’étonnera d’être heureux ici ou là-bas.

(Tahar Ben Jelloun)

 

Recueil: Que la Blessure se ferme
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LE PLUS FROISSE (Herri Gwilherm Kèrourédan)

Posted by arbrealettres sur 22 septembre 2016



LE PLUS FROISSE

le plus froissé des chemins se réveille
parfois dans l’automne déjà flétri
éloignant devant lui le jour des âmes

le traverse un oiseau que nul n’attend

(Herri Gwilherm Kèrourédan)

 


 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La chambre close (Robert Desnos)

Posted by arbrealettres sur 22 septembre 2016



colibri mort [1280x768] [1280x768] 

La chambre close

La chambre est fermée et vide, bien vide
Seul, le soleil, à certaines heures, déplace sa ligne sur les couvertures en désordre et sur l’oreiller froissé;
Une robe, sur une chaise, palpite par instants au souffle d’un mystérieux courant d’air
Un cheveu frémit aussi sur le drap replié,
Et l’horloge qui bat encore et ne tardera pas à s’arrêter, chante dans le désert.
Colibri du soir, colibri du matin,
Mon beau colibri entre dans la chambre,
Bat des ailes,
Éclate en couleurs vives sur l’oreiller.
L’arc-en-ciel pâlit dans le soir et du matin,
Vole.
Heurte ta tête fine à ton double dans la glace dont le tain s’écaille.
Saigne.
Meurs.
Mon beau colibri du soir et du matin.
Ventre gonflé,
Bec sanglant,
Ailes ouvertes,
Pattes raidies,
Meurs

(Robert Desnos)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LA ROSE EN SA TENEBRE (7) (Jean Tortel)

Posted by arbrealettres sur 20 septembre 2016




LA ROSE EN SA TENEBRE (7)

Il ne faut pas se saisir d’elle
Il ne faut la donner à personne
Sa propre ténèbre l’entoure
Elle n’a plus de masque
Elle est elle-même son poids

Elle est l’amour qu’elle refuse
Pour la comprendre il faut l’ouvrir
Il ne restera rien qu’un pas imperceptible
De pétales froissés

Elle tremble légèrement
Et ce n’est peut-être pas elle

(Jean Tortel)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Bruit de papier sec (Richard Wright)

Posted by arbrealettres sur 22 août 2016



Bruit de papier sec
Froissé dans une pièce vide :
Montagne froide.

***

Rustling drypaper
Sounding in an empty room
Is a cold mountain.

(Richard Wright)

Illustration: Edward Hopper

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Espiègle (Christine Lièvre)

Posted by arbrealettres sur 8 juillet 2016



Tu viendras
Dans les buées
Du sommeil
A la fenêtre de
L’aube
Passer la danse
de tes yeux
Et tes grands doigts
Etonnés.
Dans la tendresse dépliée
J’irai cueillir ton corps
Froissé
Comme une grappe.

(Christine Lièvre)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mes sœurs sorcières (Angélique Ionatos)

Posted by arbrealettres sur 21 juin 2016



Muriel Selleron reine-des-sorcieres  [800x600]

Mes sœurs sorcières

Ô mes sœurs sorcières, mes vieilles compagnes
Les enfants et les hommes ont déserté vos maisons.
Vos charmes se sont évanouis, vos cheveux ont blanchi,
Les jasmins se sont fanés et votre feu s’est éteint.

Ô mes sœurs sorcières, avec cette ride profonde entre vos sourcils
comme un sillon accablé, le sillon de la douleur.
Ô mes sœurs sorcières, mes pauvres servantes orphelines à présent
vous comptez les chagrins,les heures et les jours.

Ô mes sœurs sorcières, mes fées oubliées
Prenez des filaments de lune dorés et argentés
Brodez des étoiles brillantes, des gouttes de rosée
Des rêves et des espoirs sur nos ailes froissées.

***

0 αδελφέ< µου µάγισσε<
Ώ αδελφέ< µου µάγισσε< , παλιέ< µου φιλενάδε< Αδειάσανε τά σπίτια σα< από παιδιά κι από άντρε<
Λυθήκανε τά µάγια σα< κι ασπρίσαν τά µαλλιά σα< Μαράθηκαν τά γιασεµιά κι έσβησε η φωτιά σα<.
Ώ αδελφέ< µου µάγισσε< µέ τή βαθιά ρυτίδα
ανάµεσα στά φρείδια σα< τού πόνου η σφραγίδα.
Ώ αδελφέ< µου µάγισσε< φτωχέ< µου παρακόρε< τώρα µετράτε τού< καηµού< , τί< µέρε< καί τί< ώρε<.
Ώ αδελφέ< µου µάγισσε< , νεράïδε< ξεχασµένε< πάρτε κλωστέ< τού φεγγαριού χρυσέ< , µαλαµατένιε<
Κ < δροσοσταλίδε<
ωµένα µα< φτερά , ονείρατα κι ελπίδε<.

(Angélique Ionatos)

Découvert ici: http://gouttedeau.blog.lemonde.fr/

Illustration: Muriel Selleron

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’Equilibre (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 13 mai 2016



L’Equilibre

sous les glaciers toujours ivres de nuit
sous les sapins à l’encre d’enfant
et le papier froissé des neiges

une ombelle
plus ouverte qu’un désir

(Daniel Boulanger)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Il y a ce désert acharnement de couleurs (Marie Uguay)

Posted by arbrealettres sur 6 mars 2016



il y a ce désert acharnement de couleurs
et puis l’incommode magnificence des désirs
il faut se restreindre à dormir à attendre à dormir encore
j’ai fermé la fenêtre et rentré les chaises
desservi la table et téléphoné il n’y avait personne
fait le lit et bu l’eau qui restait au fond du verre
toutes les saisons ont été froissées comme de mauvaises copies
nos ombres se sont tenues immobiles
c’était le commencement des destructions

(Marie Uguay)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »