Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘gaîté’

AU MILIEU DU FLEUVE (Textes chinois)

Posted by arbrealettres sur 10 avril 2018




    
AU MILIEU DU FLEUVE
Tchang-Tsi

Dans mon bateau, que le fleuve balance, sans brusquerie,
je me promène, tant que le jour dure.
Et je regarde l’ombre des montagnes, dans l’eau.

Je n’ai plus d’autre amour, que l’amour du vin,
et ma tasse pleine est en face de moi.
Aussi mon cœur est rempli de gaîté.

Autrefois, il y avait dans mon cœur plus de mille chagrins ;
mais à présent :
Je regarde l’ombre des montagnes, dans l’eau.

(Textes chinois)

 

Recueil: Le Livre de Jade
Traduction: Judith Gautier
Editions: Plon

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Toi ! (Marceline Desbordes-Valmore)

Posted by arbrealettres sur 16 février 2018



 

Yoshiro Tachibana -  (9)

Toi !

De Thomas Moore.

Du frais matin la brillante lumière,
L’ardent midi, l’adieu touchant du jour,
La nuit qui vient plus douce à ma paupière
Pâle et sans bruit rêver avec l’amour,
Le temps jaloux qui trompe et qui dévore,
L’oiseau captif qui languit près de moi,
Tout ce qui passe, et qu’à peine je vois,
Me trouve seul… seul ! Mais vivant encore
De toi !

Des arts aimés quand l’essaim m’environne,
L’ennui secret les corrompt et m’atteint.
En vain pour moi la fête se couronne :
La fête pleure et le rire s’éteint.
L’unique asile où tu me sois restée,
Le sanctuaire où partout je te vois,
Ah ! C’est mon âme en secret visitée
Par toi !

La gloire un jour a distrait mon jeune âge ;
En te cherchant j’ai perdu son chemin.
Comme à l’aimant je vais à ton image ;
L’ombre est si belle où m’attire ta main !
Ainsi qu’aux flots les barques se balancent,
Mes ans légers ont glissé loin de moi ;
Mais à présent dans tout ce que je vois,
Mes yeux, mon coeur, mes voeux, mes pas s’élancent
Vers toi !

Je dis ton nom dans ma gaîté rendue,
Je dis ton nom quand je rapprends les pleurs ;
Dans le désert la colombe perdue
Ne sait qu’un chant pour bercer ses douleurs.
Égide chère à ma vie embrasée,
Le monde en vain jette ses maux sur moi ;
Mon âme un jour sera calme ou brisée
Par toi !

(Marceline Desbordes-Valmore)

Illustration: Yoshiro Tachibana

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

AU MILIEU DU FLEUVE (Tchang-Tsi)

Posted by arbrealettres sur 7 novembre 2017



OLYMPUS DIGITAL CAMERA

AU MILIEU DU FLEUVE

Dans mon bateau, que le fleuve balance,
sans brusquerie, je me promène, tant que le jour dure.
Et je regarde l’ombre des montagnes, dans l’eau.
Je n’ai plus d’autre amour, que l’amour du vin,
et ma tasse pleine est en face de moi.

Aussi mon coeur est rempli de gaîté.
Autrefois, il y avait dans mon coeur plus de mille chagrins ;
mais à présent :
Je regarde l’ombre des montagnes, dans l’eau.

(Tchang-Tsi)

 
Illustration: ArbreaPhotos

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Vous êtes dans le vrai, canotiers, calicots (François Coppée)

Posted by arbrealettres sur 21 octobre 2017



 

Vous êtes dans le vrai, canotiers, calicots !
Pour voir des boutons d’or et des coquelicots,
Vous partez, le dimanche, et remplissez les gares
De femmes, de chansons, de joie et de cigares,
Et, pour être charmants et faire votre cour,
Vous savez imiter les cris de basse-cour.
Vous avez la gaîté peinte sur la figure.
Pour vous, le soir qui vient, c’est la tonnelle obscure
Où, bruyants et grivois, vous prenez le repas ;
Et le soleil couchant ne vous attriste pas.

(François Coppée)


Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

TRISTESSE (Alfred de Musset)

Posted by arbrealettres sur 12 juillet 2017



TRISTESSE

J’ai perdu ma force et ma vie,
Et mes amis et ma gaîté ;
J’ai perdu jusqu’à la fierté
Qui faisait croire à mon génie.

Quand j’ai connu la Vérité,
J’ai cru que c’était une amie ;
Quand je l’ai comprise et sentie,
J’en étais déjà dégoûté.

Et pourtant elle est éternelle,
Et ceux qui se sont passés d’elle
Ici-bas ont tout ignoré.

Dieu parle, il faut qu’on lui réponde.
— Le seul bien qui me reste au monde
Est d’avoir quelquefois pleuré.

(Alfred de Musset)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LA-BAS (Charles Le Goffic)

Posted by arbrealettres sur 24 mai 2017


 


 

Bretagne

LA-BAS

Les Bretonnes au coeur tendre
Pleurent au bord de la mer;
Les Bretons au coeur amer
Sont trop loin pour les entendre.

Mais vienne Pâque ou Noël,
Les Bretons et les Bretonnes
Se retrouvent près des tonnes
D’eau-de-vie et d’hydromel.

La tristesse de la race
S’éteint alors dans leurs yeux;
Ainsi les plus tristes lieux
Ont leur sourire et leur grâce.

Mais ce n’est pas la gaîté
Aérienne et sans voiles
Qui chante et danse aux étoiles
Dans les belles nuits d’été.

C’est une gaîté farouche,
Un rire plein de frissons,
Ferment des âpres boissons
Qui leur ont brûlé la bouche.

Plaignez-les de vivre encor;
Ce sont des enfants barbares.
Ah! les dieux furent avares
Pour les derniers nés d’Armor!

(Charles Le Goffic)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 5 Comments »

Comme boutons frais (Herman Gorter)

Posted by arbrealettres sur 19 mai 2017



 

    
Comme boutons frais
votre présence,
comme boutons de rose
le rouge délicat de vos joues, votre gaîté,
comme d’éclatantes gouttes
d’argent, de provocation,
vos yeux quand vous les écartez de moi,
que le délicieux corps mince se courbe
en arrière, de côté, comme un roseau,
afin de m’attirer vers vous,
votre tendre sourire veut me dire:
tu ne viens pas

(Herman Gorter)

 

Recueil: Poètes néerlandais de la modernité
Traduction: Henri Deluy
Editions: Le Temps des Cerises

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Fillettes (Victor Hugo)

Posted by arbrealettres sur 1 janvier 2017



Fillettes, les fleurs sont écloses,
Dansez, courons,
Je suis ébloui par les roses
Et par vos fronts.

Chez les fleurs vous êtes les reines ;
Nous le dirons
Aux bois, aux prés, aux marjolaines,
Aux liserons.

Avec l’oiselle l’oiseau cause,
Et s’interrompt
Pour la quereller d’un bec rose,
Aux baisers prompt.

Donnez-nous, gaîtés éphémères,
Futurs tendrons,
Beaucoup de baisers. — A vos mères
Nous les rendrons.

(Victor Hugo)

Découvert ici: https://litteratureportesouvertes.wordpress.com/

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mozart (Pierre Jean Jouve)

Posted by arbrealettres sur 24 décembre 2016



Mozart

A Toi quand j’écoutais ton arc—en-ciel d’été:
Le bonheur y commence à mi-hauteur des airs
Les glaives du chagrin
Sont recouverts par mille effusions de nuages et d’oiseaux,

Une ancolie dans la prairie pour plaire au jour
A été oubliée par la faux,
Nostalgie délivrée tendresse si amère
Connaissez-vous Salzburg à six heures l’été
Frissonnement plaisir le soleil est couché est bu par un nuage.

Frissonnement — à Salzburg en été
O divine gaîté tu vas mourir captive ô jeunesse inventée
Mais un seul jour encore entoure ces vraies collines,
Il a plu, fin d’orage. O divine gaîté
Apaise ces gens aux yeux fermés dans toutes les salles de concerts du monde.

(Pierre Jean Jouve)


Illustration: Jean-Baptiste Greuze

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

ENTRE LES LIGNES (André Velter)

Posted by arbrealettres sur 9 novembre 2016



ENTRE LES LIGNES

Une cavale qui s’élance devant moi
La clé d’un départ peut-être
Dans cette allure se reconnaître
En avance de deux ou trois soleils

Grande gaîté que tout cela
Je n’ai plus entre les bras
Que la source d’un beau prodige

Être à la rue même en plein bois
Écoutez cette manière de dire
Qu’avec beaucoup de vide en poche
On se retrouve à découvert
Changeant de nom et de loi
Changeant de voix

Écoutez entre les lignes
Ce qui se décline en arpèges en énigmes
Une passion sans chemin de croix
Une merveille insigne
Un espoir à la désespérée
Dans une reprise de violoncelle

Grand décryptage que tout cela
Je n’ai eu qu’à ouvrir les bras
Pour accueillir ce nouveau livre

(André Velter)

Illustration: Salvador Dali

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »