Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘gardénia’

Le jardin précieux (Raymond Queneau)

Posted by arbrealettres sur 14 décembre 2017



Le jardin précieux

Les pourpres hortensias timides en leur coin
écoutaient les clochettes à l’entrée du jardin
Les galants gardénias dans leurs suaves pourpoints
entendaient le doux cri des arbres enfantins
Les charmants géraniums agiles et mutins
se lavaient les cheveux tout autour du bassin
Les violettes émues en robe de satin
tendrement respiraient le bon air du matin

Une gente fillette avec un sécateur
en fit tout un bouquet – la fin de ce bonheur

(Raymond Queneau)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Endormie (Adonis)

Posted by arbrealettres sur 5 novembre 2017




    
Endormie —
Son visage est fleurs et roses
Ses couleurs s’apprivoisent
Ses couleurs se séparent
Tantôt braise trémière
Tantôt gardénia, accouplé au jasmin
Et parfois étoile
Qui flotte sur la barque de nénuphar

(Adonis)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Sonnet (Renée Vivien)

Posted by arbrealettres sur 20 septembre 2015



Sonnet

L’ORGUEIL des lourds anneaux, la pompe des parures,
Mêlent l’éclat de l’art à ton charme pervers,
Et les gardénias qui parent les hivers
Se meurent dans tes mains aux caresses impures.

Ta bouche délicate aux fines ciselures
Excelle à moduler l’artifice des vers :
Sous les flots de satin savamment entr’ouverts,
Ton sein s’épanouit en de pâles luxures.

Le reflet des saphirs assombrit tes yeux bleus,
Et l’incertain remous de ton corps onduleux
Fait un sillage d’or au milieu des lumières.

Quand tu passes, gardant un sourire ténu,
Blond pastel surchargé de parfums et de pierres,
Je songe à la splendeur de ton corps libre et nu.

(Renée Vivien)

Illustration: Konstantin Razumov

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :