Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘généalogie’

La généalogie du Miel (Emily Dickinson)

Posted by arbrealettres sur 16 décembre 2018


trèfle

La généalogie du Miel
Ne concerne pas l’Abeille –
Un Trèfle, chaque fois
Pour elle, est un Aristocrate –

***

The pedigree of Honey
Does not concern the Bee –
A Clover, any time, to him,
Is Aristocracy –

(Emily Dickinson)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Le soui-manga (Pierre Garnier)

Posted by arbrealettres sur 13 avril 2018



Illustration
    
le soui-manga

le soui-manga
splendid sunbird
me souhaite bonne chance :
être aussi lumineux que lui.

Oiseaux à généalogie variable
comme les poètes.

L’oiseau et la lumière
qui elle aussi vole et chante.

(Pierre Garnier)

 

Recueil: Ornithopoésie
Traduction:
Editions: Des Vanneaux

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

La généalogie du Miel n’importe à l’Abeille (Emily Dickinson)

Posted by arbrealettres sur 27 février 2018



La généalogie du Miel
N’importe à l’Abeille,
Ni la filiation de l’Extase
Ne retient le Papillon
Dans ses vols pailletés vers la cime
D’un imperceptible Rien —
La voie libre vers Tripoli
Est un souci plus essentiel —

***

The pedigree of Honey
Does not concern the Bee,
Nor lineage of Ecstasy
Delay the Butterfly
On spangled journeys to the peak
Of some perceiveless Thing —
The right of way to Tripoli
A more essential thing —

(Emily Dickinson)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

Pour penser, deviens un arbre (Michel Serres)

Posted by arbrealettres sur 6 août 2017



Pour penser, deviens un arbre.
Bifurque à gauche, à droite, en éventail,
ne cesse jamais de dédoubler tes branchages dans l’espace grand.

Ramifie, multiplie tes ramilles, envahis le volume,
par la cime et dans le large, capte la lumière.
La généalogie n’invente que si elle bifurque — ainsi parle-t-on d’un arbre généalogique.

Perpétue donc l’arborescence dans le bas comme au haut,
longe lentement le cheminement noir de tes racines souterraines qui savent proliférer au loin,
lance hardiment le jaillissement vertical du tronc, étale vers le ciel, de ton houppier, les musculeuses branches planes,
détaille un feuillage si large qu’il pourrait recouvrir la place du village,

émets la chimie exquise de parfums subtils, piège des abeilles, et de poisons tueurs de chenilles parasites,
chante avec le vent dont les turbulences font vibrer ta ramure dont l’immobilité,
alors, se tord, hante les nids accueillants des pics et des mésanges d’où émanent dix chansons.

Monte des mottes vers les notes.

(Michel Serres)

Illustration

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Généalogie (Suzanne Paradis)

Posted by arbrealettres sur 31 mars 2017



Généalogie

Et la mer monte à mes oreilles
c’est la mer morte de mon sang
couleur de vin des vieilles treilles
qu’on vendangeait en seize cents.

Depuis alors que de rivages
de flux et de reflux en passant
de cités en îles sauvages
ont bercé mon cœur incessant.

Je vous connais tous mes ancêtres
jeunes filles et jeunes gens
aussi pauvres que l’on puisse être
de gloire de nom et d’argent;

mais pour porter au cœur du monde
ceux que vous serez après moi
pour les unir dans une ronde
je n’ai pas trop de tous vos bras.

(Suzanne Paradis)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :