Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘genêts’

L’immobilité me convient (Georges Jean)

Posted by arbrealettres sur 3 décembre 2016



Se ramasse au fond du Temps
Le secret des longues routes

Visages emplis de vent
Marais ouverts au soleil

Promenade d’un enfant
J’entends le bruit sec des feuilles

Sillons abandonnés où rouillent des charrues

Sombres forêts perdues où passait une fille
Et ses cheveux d’ardoise et ses mains de genêts

Le soir est écarté aux limites du ciel

L’immobilité me convient

Alors les mots
comme des bulles
montent.

(Georges Jean)

Illustration: ArbreaPhotos

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LA SOIF (Jacques Dupin)

Posted by arbrealettres sur 21 mars 2016



 

LA SOIF

J’appelle l’éboulement
(Dans sa clarté tu es nue)
Et la dislocation du livre
Parmi l’arrachement des pierres.

Je dors pour que le sang qui manque à ton supplice,
Lutte avec les arômes, les genêts, le torrent
De ma montagne ennemie.

Je marche interminablement.
Je marche pour altérer quelque chose de pur,
Cet oiseau aveugle à mon poing
Ou ce trop clair visage entrevu
A distance d’un jet de pierres.

J’écris pour enfouir mon or,
Pour fermer tes yeux.

(Jacques Dupin)

Illustration: Guy Baron

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’île (Andrée Chedid)

Posted by arbrealettres sur 26 juin 2015



L’île

Pour un coin d’eau de traces et d’herbe verte
Où l’oeil serait nu le coeur de rosée
Les mains feuilles ouvertes

Je vais
Aile au soleil
Marchant pour l’étoile
Son odeur de résine et de rêve d’enfant

C’est la route des fables la route des genêts
Que bordent les noirs sourires d’enracinés

Voici l’île la fleur la découverte

Voici l’oiseau chanteur
Voici les lendemains

Les mensonges aux yeux de mouettes.

(Andrée Chedid)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :