Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Georges Bataille)’

Bande-moi les yeux (Georges Bataille)

Posted by arbrealettres sur 24 septembre 2017



Albert-Joseph Pénot 01

bande-moi les yeux
j’aime la nuit
mon cœur est noir

pousse-moi dans la nuit
tout est faux
je souffre

le monde sent la mort
les oiseaux volent les yeux crevés
tu es sombre comme un ciel noir

(Georges Bataille)

Illustration: Albert-Joseph Pénot

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je bois dans ta déchirure (Georges Bataille)

Posted by arbrealettres sur 24 septembre 2017



 

 Alain Bonnefoit    (2)

je bois dans ta déchirure
j’étale tes jambes nues
je les ouvre comme un livre
où je lis ce qui me tue.

(Georges Bataille)

Illustration: Alain Bonnefoit

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ma folie et ma peur ont de grands yeux morts (Georges Bataille)

Posted by arbrealettres sur 24 septembre 2017



Igor Morski   1960   (11) [1280x768]

ma folie et ma peur
ont de grands yeux morts
la fixité de la fièvre

ce qui regarde dans ces yeux
est le néant de l’univers
mes yeux sont d’aveugles ciels

dans mon impénétrable nuit
est l’impossible criant
tout s’effondre

(Georges Bataille)

Illustration: Igor Morski

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tu me mènes droit vers la fin (Georges Bataille)

Posted by arbrealettres sur 24 septembre 2017



Oleg Korolev -   (14

 

Tu me mènes droit vers la fin
l’agonie a commencé
je n’ai plus rien à te dire
je parle de chez les morts
et les morts sont muets

(Georges Bataille)

Illustration: Oleg Korolev

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tu es l’horreur de la nuit (Georges Bataille)

Posted by arbrealettres sur 24 septembre 2017



 

Alain Bonnefoit it

Tu es l’horreur de la nuit
je t’aime comme on râle
tu es faible comme la mort

je t’aime comme on délire
tu sais que ma tête meurt
tu es l’immensité la peur

tu es belle comme on tue
le cœur démesuré j’étouffe
ton ventre est nu comme la nuit

(Georges Bataille)

Illustration: Alain Bonnefoit

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

J’ai froid au cœur (Georges Bataille)

Posted by arbrealettres sur 14 septembre 2017



J’ai froid au cœur je tremble
du fond de la douleur je t’appelle
avec un cri inhumain
comme si j’accouchais

tu m’étrangles comme la mort
je sais cela misérablement
je ne te trouve qu’agonisant
tu es belle comme la mort

tous les mots m’étranglent

(Georges Bataille)

Illustration: Fernand Khnopff

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Va au delà torche éteinte (Georges Bataille)

Posted by arbrealettres sur 7 juillet 2017



Poèmes
pas courageux
mais douceur
oreille de délice
une voix de brebis hurle
au delà va au delà
torche éteinte

(Georges Bataille)

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Seule tu es ma vie (Georges Bataille)

Posted by arbrealettres sur 28 juin 2017



Alexandra Kirievskaya  2 [1280x768]

 

Seule tu es ma vie
des sanglots perdus
me séparent de la mort
je te vois à travers les larmes
et je devine ma mort

si je n’aimais pas la mort
la douleur
et le désir de toi
me tueraient

ton absence
ta détresse
me donnent la nausée
temps pour moi d’aimer la mort
temps de lui mordre les mains

(Georges Bataille)

Illustration: Alexandra Kirievskaya

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ma folie et ma peur (Georges Bataille)

Posted by arbrealettres sur 28 juin 2017



 

Fidel Garcia  (36) [1280x768]

Ma folie et ma peur
Ont de grands yeux morts
La fixité de la fièvre.

Ce qui regarde dans ces yeux
Est le néant de l’univers
Mes yeux sont d’aveugles ciels

Dans mon impénétrable nuit
Est l’impossible criant
Tout s’effondre.

(Georges Bataille)

Illustration: Fidel Garcia

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’excès de ténèbres (Georges Bataille)

Posted by arbrealettres sur 28 juin 2017



 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

l’excès de ténèbres
est l’éclat de l’étoile
le froid de la tombe est un dé

la mort joua le dé
et le fond des cieux jubile
de la nuit qui tombe en moi

(Georges Bataille)

Illustration: ArbreaPhotos

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :