Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Georges-Emmanuel Clancier)’

Chanson de la cage ouverte (Georges-Emmanuel Clancier)

Posted by arbrealettres sur 28 juillet 2018



klimt.beethoven-frieze2De fleurs et de nuits je voudrais
De silence et d’écume de rosée et de ciel
Je voudrais ma soeur étrangère
Mon absente mon éloignée ma douce
Obstinée, ma chaude chaste corolle
Mon cristal noir mon écho prisonnier,
De sources, de monts purs et de chants je voudrais
Ma flamme lisse, mon rêve printanier
Te parer.

De regards oubliés, de mots égarés
J’aimerais, de mains végétales
De bouches plus fraîches plus glissantes
Que la rivière luisante du sommeil,
De soleil neuf et hardi,
De sourires d’enfance, de liberté,
Ma passagère, ma grâce, mon instant
De prairie éternelle, j’aimerais
Te recréer.

D’épaisses vertes forêts futures, je rêve,
De terres ignorées que recèlent tes yeux
D’étoiles à trouver au ciel de notre sang
De routes vierges promises aux signes de nos mains
De savanes joyeuses, je rêve, et de rives
Et de violentes cités, je rêve, ma voyageuse
Mon appel, mon apeurée, mon incertaine,
De mille horizons à venir je rêve
De te combler.

(Georges-Emmanuel Clancier)

Illustration: Gustav Klimt

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Chanson de la cage ouverte (Georges-Emmanuel Clancier)

Posted by arbrealettres sur 29 mai 2018


fond-ecran-femme-et-oiseau

 

De fleurs et de nuits je voudrais
De silence et d’écume de rosée et de ciel
Je voudrais ma soeur étrangère
Mon absente mon éloignée ma douce
Obstinée, ma chaude chaste corolle
Mon cristal noir mon écho prisonnier,
De sources, de monts purs et de chants je voudrais
ma flamme lisse, mon rêve printanier
Te parer.

De regards oubliés, de mots égarés
J’aimerais, de mains végétales
De bouches plus fraîches plus glissantes
Que la rivière luisante de sommeil,
de soleil neuf et hardi,
De sourires d’enfance, de liberté,
Ma passagère, ma grâce, mon instant
De prairie éternelle, j’aimerais
Te recréer.

D’épaisses vertes forêts futures, je rêve,
De terres ignorées que recèlent tes yeux
D’étoiles à trouver au ciel de notre sang
De routes vierges promises aux signes de nos mains
De savanes joyeuses, je rêve, et de rives
Et de violentes cités, je rêve, ma voyageuse
Mon appel, mon apeurée, mon incertaine,
De mille horizons à venir je rêve
De te combler.

(Georges-Emmanuel Clancier)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Assez de cette parure vivante qui me vêt (Georges-Emmanuel Clancier)

Posted by arbrealettres sur 17 mai 2018



Assez de cette parure vivante qui me vêt.
Je veux appeler ma face et mon nom,
Et me connaître enfin dans le sang et la plaie
De ma solitude nue démesurée.

(Georges-Emmanuel Clancier)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Si loin, si proche (Georges-Emmanuel Clancier)

Posted by arbrealettres sur 13 mars 2018



Si loin, si proche

Cavale d’or vert
Enfantine amazone
Fleur et licorne
Aussi blanche qu’altière.

Vol immobile
D’après l’amour
D’après le secret
D’après le feu
De chair et de songe.

Si loin, si proche,
Partie pour un soleil seul,
Pour l’orgueil muet
Du sang qui s’apaise,

Et mon regard sur ton sillage,
Sur ton silence de profil,
Sur ta gorge et ta jambe
Appelle.

(Georges-Emmanuel Clancier)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sur la sève d’un mot que dire? (Georges-Emmanuel Clancier)

Posted by arbrealettres sur 23 janvier 2018



Illustration
    
Sur la sève d’un mot que dire?
Jouaient le même éclat la même jeunesse
Lorsque ce pré en juin sut m’envoûter.
Jamais le mot noir ne s’était dit,
Le jour nous comblait des merveilles simples
Ô joie respirant sur les eaux, joie
Quand tout silence s’étoile en lettres pures.

(Georges-Emmanuel Clancier)

 

Recueil: Le Poème Hanté
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

De quel autre fantasme (Georges-Emmanuel Clancier)

Posted by arbrealettres sur 23 janvier 2018



Illustration: Vincent Van Gogh
    
De quel autre fantasme surgis
Ces feux pourtant si réels?
Soleils, soleils, maîtres du temps,
Votre écume au long des
Grèves étincelle où je guette.

(Georges-Emmanuel Clancier)

 

Recueil: Le Poème Hanté
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Frais ô ruisseau du regard (Georges-Emmanuel Clancier)

Posted by arbrealettres sur 23 janvier 2018



    

Frais ô ruisseau du regard glissant sur nous
Où brille vive ablette un temps nouveau comme
Le premier rire de l’été vers les rives.
Qui dira si la vasque se nommait hasard
Moins rencontre dans le jeu que souterrain désir
Ou si par la nuit l’ordre était écrit.
Que longtemps se poursuive en nous secret l’accord
Et que luise au-delà un silence rêvé.

(Georges-Emmanuel Clancier)

 

Recueil: Le Poème Hanté
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La nuit exalte sa loi de silence (Georges-Emmanuel Clancier)

Posted by arbrealettres sur 23 janvier 2018



Illustration: Edward Hopper
    
La nuit exalte sa loi de silence,
Toute chair à cet empire obscur ressemble
Et celui qui la hante devient pareil
À l’humus où se fomentent les soleils.
Dès l’aube quand se déchire la nuée,
Émergeant ébloui en solitude, il épuise altéré
Le jour comme une eau qu’embrase l’avenir.

(Georges-Emmanuel Clancier)

 

Recueil: Le Poème Hanté
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Au fil des nuits (Georges-Emmanuel Clancier)

Posted by arbrealettres sur 23 janvier 2018



Illustration: Takahiro Hara
    
Au fil des nuits brillez fêtes légères.
Beaux amants de visions et d’odeurs enivrés,
Que s’enchantent vos corps pleins de magies
Et puissent vos lits s’ouvrir îles fabuleuses
Aux dérives des désirs vers toute allégresse.
Dites : aurons-nous saisi votre ardente énigme
Nous qui mendions une obole de lumière?

(Georges-Emmanuel Clancier)

 

Recueil: Le Poème Hanté
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le lit du monde pour fortune (Georges-Emmanuel Clancier)

Posted by arbrealettres sur 23 janvier 2018




    
Le lit du monde pour fortune.
D’un drap s’y cachent les amants
Au creux de la houle nuptiale.
Le lit solaire la chambre abîme
Se souviennent d’une autre lumière mais
Quel feu par la mémoire fume.

(Georges-Emmanuel Clancier)

 

Recueil: Le Poème Hanté
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :