Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘géranium’

En compagnie des géraniums (Josée Tripodi)

Posted by arbrealettres sur 12 mai 2019



Illustration
    
En compagnie des géraniums
Grosses têtes de chou
Penchées vers le boulevard

J’écoute le dimanche qui pétarade

Impatiences d’autos
Clameurs de gosses

Le ciel est si joyeux
Et le vent s’amuse dans les marronniers

Un beau dimanche

Dans l’ambulance qui crie
Quelqu’un peut-être
Ne le sait déjà plus

(Josée Tripodi)

 

Recueil: Le temps court plus vite que moi
Traduction:
Editions: Le Castor Astral

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un froid bleuté pose sa poigne (Josée Tripodi)

Posted by arbrealettres sur 12 mai 2019



Illustration
    
Un froid bleuté
Pose sa poigne
Sur la crête enflammée
Du géranium

Engoncée dans la tiédeur domestique
Je me régale d’égoïsme et de paresse

J’ai posé mon livre
Il ne reste que Bach et moi

La machine à tourner en rond
S’allume

Et la revoilà

L’enfant triste

(Josée Tripodi)

 

Recueil: Le temps court plus vite que moi
Traduction:
Editions: Le Castor Astral

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Parfois il chancelle (Rezâ Sâdeghpour)

Posted by arbrealettres sur 26 mars 2019




    

parfois
il chancelle
sa peur de tomber
est une menace
de mort sur les passants

le petit

pot de

géraniums

***

(Rezâ Sâdeghpour)

 

Recueil: Le Bris lent des bouteilles
Traduction: Amin Kamranzadeh et Franck Merger
Editions: Cheyne

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Bleu (Hadassa Tal)

Posted by arbrealettres sur 9 septembre 2018



    

Bleu
(Extraits)

Un colibri
enflamme
les ombres bleues en secret
ne siffle qu’une fois
et sombre
à la renverse
devant moi

*

Les langues du vent sont douces sur les joues de l’oiseau

*

Dans la verdure d’un cyprès
le soleil verse
ses rayons

Un colibri rame sur une feuille de géranium
minuscule comme
pour se poser
dans la paume
d’un
enfant

(Hadassa Tal)

 

Recueil: L’Ardeur ABC poétique du vivre plus
Traduction:
Editions: Bruno Doucey

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

A L’ENTERREMENT D’UN AMI (Antonio Machado)

Posted by arbrealettres sur 22 août 2018



A L’ENTERREMENT D’UN AMI

On l’enterra par une horrible après-midi
de juillet, sous un soleil de feu.

A un pas de la tombe ouverte
il y avait des roses aux pétales pourris,
entre des géraniums à l’âcre parfum
et aux fleurs rouges. Le ciel
pur et bleu. Il soufflait
un vent fort et sec.

Suspendu à de grosses cordes,
lourdement, le cercueil fut descendu
au fond de la fosse
par les deux croque-morts…

Quand il se posa, un grand bruit résonna,
solennellement, dans le silence.

Le bruit d’un cercueil sur la terre est quelque chose
de tout à fait sérieux.

Sur le noir cercueil se brisaient
les lourdes mottes poussiéreuses…

Le vent emportait
le souffle blanc de la fosse profonde.

— Et toi, sans ombre désormais, dors et repose,
longue paix à tes ossements…

Définitivement,
dans un sommeil paisible et véritable.

(Antonio Machado)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LE POULS (Nikiforos Vrettakos)

Posted by arbrealettres sur 4 mai 2018




    
LE POULS

Le matin, avant que le soleil n’arrive jusqu’ici
tandis qu’il dépose encore sa bénédiction
d’or sur les cimes des montagnes,
je descends au jardin. Je me penche sur
mon rosier blanc
et le jaune, je me penche sur
mon rouge et mon blanc
géranium.
Et quelque soit
la tige que je prenne (comme si
Dieu m’avait tendu sa main)
j’entends son pouls.

(Nikiforos Vrettakos)

 

Recueil: LA MYTHOLOGIE DES FLEURS
Traduction: N. Lygeros
Editions:

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

La fenêtre (Maurice Carême)

Posted by arbrealettres sur 22 mars 2018



La fenêtre

Elle est si jolie, la fenêtre,
Dans la lumière du printemps!
Elle est si jolie, la fenêtre
Où vient chanter l’oiseau du hêtre
Et fleurir le géranium blanc.

Qui dirait qu’à cette croisée
La fillette du menuisier
Est morte à l’aube en regardant
Chanter le bel oiseau du hêtre
Et fleurir le géranium blanc?

(Maurice Carême)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les géraniums dans le jardin (Aya Cheddadi)

Posted by arbrealettres sur 16 janvier 2018




    
Les géraniums dans le jardin devant la clinique
sont d’un rouge qui me transperce
Au premier regard ils étaient déjà rouges
mais était-ce la lumière changeante
ou mon regard transformé
Les géraniums se sont mis á créer du rouge
au fur et à mesure comme une sécrétion
comme une musique un rythme
et ils se balançaient très doucement
de droite à gauche
et cela faisait quelque chose de
presque trop vivant
comme lorsqu’on a conscience de rêver
peut-être que c’est ça la conscience de vivre

(Aya Cheddadi)

 

Recueil: Tunis marine
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le jardin précieux (Raymond Queneau)

Posted by arbrealettres sur 14 décembre 2017



Le jardin précieux

Les pourpres hortensias timides en leur coin
écoutaient les clochettes à l’entrée du jardin
Les galants gardénias dans leurs suaves pourpoints
entendaient le doux cri des arbres enfantins
Les charmants géraniums agiles et mutins
se lavaient les cheveux tout autour du bassin
Les violettes émues en robe de satin
tendrement respiraient le bon air du matin

Une gente fillette avec un sécateur
en fit tout un bouquet – la fin de ce bonheur

(Raymond Queneau)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il est interdit de piétiner les plates-bandes (Raymond Queneau)

Posted by arbrealettres sur 20 août 2017



Les zinnias prospèrent,
les yuccas poussent,
les xéranthèmes prospèrent,
les wédélies poussent,
les volubilis prospèrent,
les ulmaires poussent,
les tulipes prospèrent,
les scabieuses poussent,
les renoncules prospèrent,
les pivoines poussent,
les oeillets prospèrent,
les narcisses poussent,
les marguerites prospèrent,
les lis poussent,
les kennédies prospèrent,
les jacinthes poussent,
les iris prospèrent,
les hortensias poussent,
les géraniums prospèrent,
les fuschias poussent,
les églantines prospèrent,
les dalhias poussent,
les coquelicots prospèrent,
les bégonias poussent,
les anémones fleurissent.
On ne leur a pas encore coupé la tête
et le jardinier n’a pas les mains tachées de sang.
La cueillette viendra plus tard.
Pour le moment il est interdit
de piétiner les plates-bandes.

(Raymond Queneau)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :