Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Gil Jouanard)’

Que dit l’oiseau? (Gil Jouanard)

Posted by arbrealettres sur 4 août 2018



Que dit l’oiseau qui de son chant
repeuple tant de solitude?

Que dit l’oiseau?
Il ne dit rien.

Il ne dit rien, l’oiseau;
il chante.

(Gil Jouanard)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | 2 Comments »

Le chien errant (Gil Jouanard)

Posted by arbrealettres sur 19 juin 2017



Le chien errant
sait où il va.

(Gil Jouanard)

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , | 2 Comments »

L’existence du poème (Gil Jouanard)

Posted by arbrealettres sur 18 juin 2017



L’existence du poème précède-t-elle l’acte de présence
que signe le poète
ou suit-elle l’acte de reconnaissance
que délivre le lecteur?

(Gil Jouanard)


Illustration: Josette Mercier

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , | 4 Comments »

Vivre là (Gil Jouanard)

Posted by arbrealettres sur 14 juin 2017



Vivre là.
Lever en soi
le dieu qui dort.

(Gil Jouanard)

Illustration: Baltus

Posted in poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

La distance (Gil Jouanard)

Posted by arbrealettres sur 13 juin 2017



Tandis que les distances rétrécissaient,
la distance, elle,
s’est accrue.

(Gil Jouanard)

Posted in méditations | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Qui marche sur la terre (Gil Jouanard)

Posted by arbrealettres sur 11 juin 2017



Qui marche sur la terre
Et ne sent pas que c’est un fil
Qui vibre sous ses pas?

(Gil Jouanard)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | 4 Comments »

Insinué dans l’ombre d’un noyer (Gil Jouanard)

Posted by arbrealettres sur 10 juin 2017



Insinué dans l’ombre d’un noyer
on voit venir
tout ce qu’on ne sera jamais
et qui aura tellement valu la peine
de vivre.

(Gil Jouanard)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Le hibou (Gil Jouanard)

Posted by arbrealettres sur 18 mai 2017



Le hibou rêve à midi

(Gil Jouanard)

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , | 6 Comments »

Le chant de l’oiseau (Gil Jouanard)

Posted by arbrealettres sur 8 avril 2017



L’ancienne forêt a serré le poing
jusqu’à n’être plus qu’un square
au coeur de la ville.

Le chant de l’oiseau
en est-il moins beau?

(Gil Jouanard)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Rien n’est si près, rien n’est si loin (Gil Jouanard)

Posted by arbrealettres sur 8 février 2017



Rien n’est si près,
rien n’est si loin
que tout ce qui se tait
dans le regard posé
sur l’eau de la fontaine.

(Gil Jouanard)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :