Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘glaneuse’

GLANEUSES (Jean Follain)

Posted by arbrealettres sur 30 avril 2018



Illustration: Jean-François Millet
    
GLANEUSES

Des villages
avec leur forge éteinte
si vite s’agrandissent
dans leur amour de l’or
il reste deux glaneuses
qui ne savent quoi dire
voyant à l’horizon
les mêmes nuages perle ;
sur leurs paumes se croisent
des sillons
que la terre emplit
et leurs robes
ne sont plus noires.

(Jean Follain)

 

Recueil: Des Heures
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mes paupières en se levant (Hector de Saint-Denys Garneau)

Posted by arbrealettres sur 1 février 2017


Mes paupières en se levant

Mes paupières en se levant ont laissé vides mes yeux
Laissé mes yeux ouverts dans une grande solitude
Et les serviteurs de mes yeux ne sont pas allés
Mes regards ne sont pas allés comme des glaneuses
Par le monde alentour
Faire des gerbes lourdes de choses
Ils ne rapportent rien pour peupler mes yeux déserts
Et c’est comme exactement s’ils étaient
demeurés en dedans
Et que la porte fût restée fermée.

(Hector de Saint-Denys Garneau)

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Vous êtes le nuage du soir qui flotte dans le ciel de mes rêves (Rabindranath Tagore)

Posted by arbrealettres sur 11 décembre 2016



Vous êtes le nuage du soir qui flotte dans le ciel de mes rêves.
Je vous façonne et vous crée selon les désirs de mon amour.
Vous êtes mienne, habitante de mes rêves infinis.
Vos pieds sont rosés de la gloire de mon désir, ô glaneuse de mes chants du soir.
Vos lèvres sont amères et douces du vin de ma douleur.
Vous êtes mienne, habitante de mes rêves solitaires.
C’est l’ombre de mes passions qui assombrit vos yeux. Vous êtes l’hallucination de mon regard.
Je vous ai saisie et enveloppée dans le filet de mes chants, ô mon amour.
Vous êtes mienne, habitante de mes rêves immortels.

(Rabindranath Tagore)

Illustration: Arthur Hughes

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un mythe de mon enfance (André Hardellet)

Posted by arbrealettres sur 10 novembre 2015



 

Mahira Ates (22)

Un mythe de mon enfance :
la conviction qu’en marchant très longtemps
on devrait bien finir par atteindre le lieu où l’horizon faisait halte,
par lassitude qui sait.

L’immense butin qu’il amassait en avançant toujours, il le déposait là :
clochetons au soleil, rivières d’ardoises, la route haute tracée sur le faîte des arbres,
des glaneuses, une compagnie de perdreaux inapprochables.

Rien que cela, mais dans une ère de perfection
dont la nostalgie me venait de je ne sais qui, de je ne sais où…

(André Hardellet)

Illustration: Mahira Ates

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

On voit (Jean Follain)

Posted by arbrealettres sur 28 avril 2015


Par le monde on voit
chambres rouges
avenues à flambeaux
femmes aux orteils posés
sur des terres chaudes
invitations à mourir
faites la nuit comme le jour
parfois près de l’usine atomique
des glaneuses penchées jusqu’au soir.

(Jean Follain)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :