Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘glousser’

LES PIEDS (Norge)

Posted by arbrealettres sur 11 août 2018


LES PIEDS

Un pied dans la tombe, soit.
Mais l’autre pied vertement planté sur le rocher bleu.
Ah, quel pied.
Ainsi les saisons gloussaient, les fleuves filaient doux.
Le pied dans la tombe attendait toujours ;
le pied sur le roc veillait sur un homme
et les héritiers crevaient de chagrin.
Le pied sur le roc adorait le vin, l’amour et l’argent.
Les chevaux riaient, les vignes chantaient
et la rose aux dents chantait et riait.
Le pied dans la tombe attendait toujours.
il attend encore.

(Norge)


Illustration: Jean Verame

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

NOCHE (Louis Calaferte)

Posted by arbrealettres sur 26 juin 2018



chien lune 0 [800x600]

NOCHE

Médaillon de crêpe chinois
piqué sur l’étoffe indolore
du ciel des nuits qu’un chien aboie
vaguement glauque et incolore
glousse la lune

Il est tard près de moi dors bien
je suis arrimé à ma table
j’écris mais sans plus croire à rien
d’un indifférent redoutable
sous la lulune

Le chien aboie
la lune boit
moi je me noie
dans mes lacunes

(Louis Calaferte)

 

 

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les poules gloussent (Jack Kerouac)

Posted by arbrealettres sur 19 août 2017



Vagues d’herbe,
les poules gloussent,
Rien ne se passe

***

Grass waves,
hens chuckle,
Nothing’s happening

(Jack Kerouac)

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , | 2 Comments »

La poule (Bernard Lorraine)

Posted by arbrealettres sur 19 août 2017



La poule

Poule poule poule poule,
Insupportable coquette
Qui tortilles de la queue
Et qui le blanc de l’œil roules,
Pourquoi dit-on tantôt que
Tu caquètes, tu caquètes ?
ET tantôt que tu jabotes ?
Poule, poule, ma cocotte,
Poule, vaniteuse et sotte !
Tantôt enfin que tu glousses,
Poule noire ou poule rousse ?
Poule, sauras-tu le dire ?

La poule m’a répondu :
« – Prends cet œuf que j’ai pondu
Et va te le faire cuire ! »

(Bernard Lorraine)

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

On me disait (Yves Bonnefoy)

Posted by arbrealettres sur 2 juillet 2016



On me parlait
On me disait, non, ne prends pas, non, ne touche pas,
cela brûle. Non, n’essaie pas de toucher, de retenir,
cela pèse trop, cela blesse.
On me disait : lis, écris. Et j’essayais, je prenais un mot,
mais il se débattait, il gloussait comme une poule effrayé,
blessé, dans une cage de paille noire tachée de vieilles traces de sang.

(Yves Bonnefoy)

Illustration: Daniel Cuq

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

On me parlait (Yves Bonnefoy)

Posted by arbrealettres sur 2 juillet 2016



livre feu [800x600]

On me parlait
On me disait, non, ne prends pas, non, ne touche pas,
cela brûle. Non, n’essaie pas de toucher, de retenir,
cela pèse trop, cela blesse.
On me disait : lis, écris. Et j’essayais, je prenais un mot,
mais il se débattait, il gloussait comme une poule effrayé,
blessé, dans une cage de paille noire tachée de vieilles traces de sang.

(Yves Bonnefoy)

Découvert ici: http://www.ipernity.com/blog/lara-alpha

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Comment combiner parole et silence sans altérer la Réalité? (Fêng Hsüeh)

Posted by arbrealettres sur 2 juillet 2015




Un moine demanda un jour à maître Fêng Hsüeh:
« La parole altère la transcendance (de la Réalité),
et le silence altère la manifestation.
Comment combiner parole et silence sans altérer la Réalité? »

Le maître répondit:
« Je me souviendrai toujours du paysage printanier que je vis un jour dans le Chiang Nan.
Les perdrix gloussaient parmi les fleurs parfumées, alors dans leur éclat! »

(Fêng Hsüeh)

Illustration

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :