Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘golfe’

Je n’ai pas eu de lettre aujourd’hui… (Anna Akhmatova)

Posted by arbrealettres sur 11 octobre 2017




    
Je n’ai pas eu de lettre aujourd’hui…

Je n’ai pas eu de lettre aujourd’hui:
Il a oublié d’écrire, ou alors il est parti;
Le printemps, suite de rires argentés;
Dans le golfe, les navires se balancent.
Je n’ai pas eu de lettre aujourd’hui.

Il était là, il n’y a pas si longtemps,
Amoureux, tendre, et tout à moi…
C’était alors l’hiver blanc, aujourd’hui
C’est le printemps, sa tristesse meurtrière;

Il était là, il n’y a pas si longtemps…
J’entends l’archer léger qui tremble,
Il se débat, dans l’angoisse de la mort,
J’ai peur que mon coeur se brise, et
De ne pouvoir terminer ces lignes douces.

(Anna Akhmatova)

 

Recueil: Quand on n’a que l’amour
Editions: Bruno Doucey

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Maturité (Gemma Tremblay)

Posted by arbrealettres sur 29 août 2017



Maturité

Je suis la rampe de mes chemins de fer
je conduis mes trains vers la lumière
chassant mes vanités de vitriol
les moutons noirs au golfe de l’esprit

(Gemma Tremblay)

Illustration: Aron Wiesenfeld

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Celui que j’aime chaque nuit (Christiane Barrillon)

Posted by arbrealettres sur 24 décembre 2016



Celui que j’aime
chaque nuit
se mêle aux flots de mon sommeil.

Il suffit de son nom murmuré dans un rêve :
la mer se creuse et se soulève,
s’ouvre dans l’ombre, et le voilà
qui berce ma barque et me prend
dans le golfe de ses bras…

Il me prend dans ses yeux où voguent des voyages,
m’attire sur ses lèvres, à la crête des vagues :
vertige de douceur,
plaisir que je dévale…

Et la mer, d’un seul coup,
bascule dans le ciel
faisant sous son étreinte éclater les étoiles

(Christiane Barrillon)

Illustration: Adolphe La Lyre

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Ainsi tout change (Alphonse de Lamartine)

Posted by arbrealettres sur 15 octobre 2016



 

couple-barque 21

Le golfe de Baya

[…]

Ainsi tout change, ainsi tout passe ;
Ainsi nous-mêmes nous passons,
Hélas ! sans laisser plus de trace
Que cette barque où nous glissons
Sur cette mer où tout s’efface.

(Alphonse de Lamartine)

Illustration: Printemps-Eté-Automne-Hiver

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , | 2 Comments »

O nuages ô vitrines des golfes (René Laporte)

Posted by arbrealettres sur 13 août 2016



homme-somnambule-Teddy-bear [800x600]

Ô nuages ô vitrines des golfes
Comment échapper au multiple soi-même.

Le somnambule marche à la vitesse des morts
Il a la chance de ne penser à rien
D’ouvrir des fruits sans se couper les doigts
Nul ne l’entend venir
Le nom qu’il aime
L’isolement qu’il détache de lui seconde à seconde
Comme des horoscopes
C’est cela qui lui appartient en toute pureté

(René Laporte)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La vallée est un golfe (René Maublanc)

Posted by arbrealettres sur 20 décembre 2015



 

Otto Dix Painting 119 [1280x768]

La vallée est un golfe,
Où la ville se noie,
En sonnant les cloches.

Bar-le-Duc, mars 1920.

(René Maublanc)

Illustration: Otto Dix

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , , | 1 Comment »

O ciel aérien inondé de lumière (Jean Moréas)

Posted by arbrealettres sur 10 décembre 2015



temple-des-dioscures-vallee-des-temples-cypres-antiquite-grecque

O ciel aérien inondé de lumière

O ciel aérien inondé de lumière,
Des golfes de là-bas cercle brillant et pur,
Immobile fumée au toit de la chaumière,
Noirs cyprès découpés sur un rideau d’azur ;

Oliviers du Céphise, harmonieux feuillages
Que l’esprit de Sophocle agite avec le vent ;
Temples, marbres brisés, qui, malgré tant d’outrages,
Seuls gardez dans vos trous tout l’avenir levant ;

Parnès, Hymette fier qui, repoussant les ombres,
Retiens encor le jour sur tes flancs enflammés ;
Monts, arbres, horizons, beaux rivages, décombres,
Quand je vous ai revus, je vous ai bien aimés.

(Jean Moréas)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

La mer (Charles Trenet)

Posted by arbrealettres sur 24 septembre 2015



 

La mer

La mer
Qu´on voit danser le long des golfes clairs
A des reflets d´argent
La mer
Des reflets changeants
Sous la pluie

La mer
Au ciel d´été confond
Ses blancs moutons
Avec les anges si purs
La mer bergère d´azur
Infinie

Voyez
Près des étangs
Ces grands roseaux mouillés
Voyez
Ces oiseaux blancs
Et ces maisons rouillées

La mer
Les a bercés
Le long des golfes clairs
Et d´une chanson d´amour
La mer
A bercé mon cœur pour la vie

(Charles Trenet)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :