Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘goutte’

Goutte d’huile (Umar Abu Rishah)

Posted by arbrealettres sur 17 janvier 2023




    
Goutte d’huile

Tu ne trébucheras pas dans les ténèbres …
c’est la plus lumineuse des lanternes de ma maison.

Tu l’as emportée à mon insu après que ton orgueil
t’eut menée de nuit jusque chez moi.

Tu ne t’es pas retournée vers les joies et les peines
que tu as causées au cours de ma vie.

Que n’as-tu pensé à la goutte d’huile
quand tu marchais dans sa lumière !

(Umar Abu Rishah)

***

 

Recueil: Poésie Syrienne contemporaine
Traduction:de l’Arabe par Saleh Diab
Editions: Le Castor Astral

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Retour des rivières (Richard Brautigan)

Posted by arbrealettres sur 30 décembre 2022




    
Le Retour des rivières

Toutes les rivières se jettent dans la mer ;
pourtant la mer n’est pas pleine ;
vers l’endroit d’où viennent les rivières,
là-bas elles retournent encore.

Il pleut aujourd’hui
dans les montagnes.

C’est une pluie verte et chaude
avec de l’amour
dans ses poches
car le printemps est là,
et ne rêve pas
de mort.

Des oiseaux tombe la musique
comme des horloges tic-taquent la houle
dans un pays
où les enfants aiment les araignées,
et les laissent dormir
dans leurs cheveux.

Une pluie lente grésille sur la rivière
comme une poêlée de fleurs frites,
et avec chaque goutte de pluie
l’océan
recommence.

***

The Return of the Rivers

All the rivers run into the sea;
yet the sea is not full;
unto the place from whence the rivers come,
thither they return again.

It is raining today
in the mountains.

It is a warm green rain
with love
in its pockets
for spring is here,
and does not dream
of death.

Birds happen music
like clocks ticking heaves
in a land
where children love spiders,
and let them sleep
in their hair.

A slow rain sizzles
on the river
like a pan
full of frying flowers,
and with each drop
of rain
the ocean
begins again.

(Richard Brautigan)

 

Recueil: C’est tout ce que j’ai à déclarer Oeuvres poétiques complètes
Traduction: Thierry Beauchamp, Frédéric Lasaygues et Nicolas Richard
Editions: Le Castor Astral

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

A LIRE MATIN ET SOIR (Bertolt Brecht)

Posted by arbrealettres sur 19 décembre 2022



Illustration: Jean-Michel Follon
    
A LIRE MATIN ET SOIR

Celui que j’aime
M’a dit
Qu’il a besoin de moi.

C’est pourquoi
Je fais attention à moi
Je regarde où je mets le pied
J’ai peur de quelques gouttes d’eau
Craignant que l’une ne m’assomme.

(Bertolt Brecht)

 

Recueil: Manuel pour les habitants des villes Poèmes
Traduction:
Editions: L’Arche

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Rêve d’union (Germain Droogenbroodt)

Posted by arbrealettres sur 13 décembre 2022




    

Rêve d’union
avec des eaux plus vastes
les gouttes de l’eau

(Germain Droogenbroodt)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Gouttes de rosée (Germain Droogenbroodt)

Posted by arbrealettres sur 13 décembre 2022




Illustration: ArbreaPhotos
    
Gouttes de rosée
sur les pétales de roses
larmes de la nuit

(Germain Droogenbroodt)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Les fleurs (Christian Bobin)

Posted by arbrealettres sur 26 novembre 2022



Les fleurs
sont les premières gouttes de pluie
de l’éternel.

(Christian Bobin)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , | 1 Comment »

Révolte (Frédéric Jacques Temple)

Posted by arbrealettres sur 9 octobre 2022




    
Révolte

La mort, seule immortelle,
je sais qu’un jour elle m’emportera.
Je m’insurge,
maudis le fatal rendez-vous,
insulte l’ignoble bête noire,
mais ne perds de la vie
la moindre goutte de son miel.

(Frédéric Jacques Temple)

Recueil: L’insurrection poétique Manifeste pour vivre ici
Traduction:
Editions: Bruno Doucey

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ô plante vivace (Paul Valéry)

Posted by arbrealettres sur 23 septembre 2022



Ô plante vivace
Et fragile aussi
Toi que j’aime si
Vivante ou si lasse,

Ô jette sur moi
Le faix de tes branches,
Si peu que tu penches
Je tombe avec toi :

Tombons, douce lutte,
Dans un seul oubli,
Quel rêve accompli
Qu’une même chute !…

Ecoute… Plus rien
Ne subsiste au monde :
C’est l’heure profonde
Du Suprême Bien.

Oh Silence… Ecoute
Quel apaisement
De l’amour semant
Sa plus douce goutte…

(Paul Valéry)

Illustration

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’HORLOGE (Georges Rodenbach)

Posted by arbrealettres sur 23 septembre 2022



L’HORLOGE

Au centre d’un pignon dans la cour taciturne,
Un cadran blasonnait la tristesse des murs
Et les Heures tombaient, à coups rythmés et sûrs,
Comme des gouttes d’eau qui tomberaient d’une urne.

Comme des gouttes d’eau, s’égrenant par instant
Sur un homme perdu dans une grotte obscure.
Pleurs du rocher qui font une humide piqûre
Et par une douleur marquent le cours du Temps.

Et toujours et toujours, au printemps, en automne,
A l’heure où tout s’éveille, à l’heure où tout se tait,
On entendait la voix du cadran qui chantait,
Inoubliablement plaintive et monotone.

Les sons tristes, épars, dans le silence noir
Semblaient répercutés au fond de cette cloche :
Appels de cor pleurant au loin sur une roche
Et bruits intermittents des forges dans le soir.

Et toujours et toujours dans la calme demeure
L’horloge diligente éparpillait son chant
Et les aiguilles d’or, se fuyant, se cherchant,
Semblaient s’ouvrir en croix surie tombeau de l’Heure !

Impassible cadran où tout le long du jour
Dans son arène vide allaient tourner nos rêves,
Cependant que la cloche en quelques notes brèves
Parlait de l’heure enfuie aux échos de la cour !

(Georges Rodenbach)

Illustration: Laetitia Méral

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

TRAIT POUR TRAIT (Pittau & Gervais)

Posted by arbrealettres sur 6 septembre 2022



Illustration: Pittau & Gervais
    
TRAIT POUR TRAIT

On m’a dit que je ressemblais
À mon grand-père

On m’a dit que je ressemblais
À ma grand-mère

On m’a dit que je ressemblais
À mon oncle

On m’a dit que je ressemblais
À ma tante

On m’a dit que je ressemblais
À mon frère

On m’a dit que je ressemblais
À ma maman

On m’a dit que je ressemblais
À mon grand-père

On m’a dit que je ressemblais
À mon papa

Mais quand je me suis
Regardé dans la glace
J’ai vu que je me ressemblais
Comme une goutte d’eau

(Pittau & Gervais)

 

Recueil: Un dragon dans la tête
Traduction:
Editions: Gallimard Jeunesse

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :