Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘gracile’

Air (Christian Coin)

Posted by arbrealettres sur 6 juin 2018



Air

Sur le lointain des flots, je pose
Mes yeux pleins de métamorphose.

Sur le dos du vent, je voyage
Ma main jongle avec les mirages.

Sur l’épi gracile, je grise
Mon âme de vagues de brise.

Sur la libellule, je vole
Suivant un boléro frivole.

Sur l’aile de l’effraie, je plane
Perçant son triste filigrane.

Sur un nuage blanc, je chausse
Des trajectoires d’albatros.

(Christian Coin)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Ce n’était pas encore l’allégresse (Georges Bonnet)

Posted by arbrealettres sur 25 mai 2018



edvard-munch-pommier-o1_500-800x600

 

Ce n’était pas encore l’allégresse
mais le ciel dans les pommiers
au plus près des oiseaux
allait jusqu’à la danse
et les fleurs les plus graciles
se faisaient libellules

Ils se donnaient tels qu’ils étaient
avec dans leurs paroles
le risque de l’amitié

(Georges Bonnet)

Illustration: Edvard Munch

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tamisées par des vitraux mouvants (Jean-Pierre Chambon)

Posted by arbrealettres sur 1 mars 2018




    
Tamisées par des vitraux mouvants
sous les croisées d’ogives de la forêt
des gouttes de lumière éclaboussent
un bloc de pierre que du lierre enlace
au pied duquel sous un gazon moussu
piqueté de graciles champignons mauves
un entremêlement de filaments et de racines
tresse le noeud du grand mystère

(Jean-Pierre Chambon)

 

Recueil: Tout-venant
Traduction:
Editions: Héros-Limite

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Prends le temps de savourer (Yves Mabin Chennevière)

Posted by arbrealettres sur 8 janvier 2018




    
— Prends le temps de savourer un matin d’été,
de goûter le silence de la nuit qui fuit,
de suivre l’envol des hirondelles graciles
qui jouent avec le vide et réchauffent leurs ailes,

Prends le temps d’écouter le bruissement des feuilles
dont le vent sec de l’aube efface la rosée,
de sentir sur tes lèvres que ta langue effleure
la chaleur du soleil que l’horizon libère,

Prends le temps de laisser la beauté du matin
s’emparer de ton corps et ranimer le monde ;

(Yves Mabin Chennevière)

 

Recueil: Variations du sensible
Traduction:
Editions: De la Différence

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

A Grignan (Michael Edwards)

Posted by arbrealettres sur 18 septembre 2017


ciel-avion

A Grignan

Suave clarté
des soleils de mars.
Demoiselle Nature
dans ce tilleul
sort d’un sommeil
obscur et secoue
d’absurdes rêves.
Levant au matin
ses mains graciles,
elle admire l’éclat
de ses ongles vernis.
(Et je revois
ton corps rieur,
ton corps agile,
menu et neuf.)
Elle s’étire,
le monde attend,
bientôt des visites,
il faut s’habiller.
Passe l’avion
qui exalte le bleu.
Frappe un pivert
à la porte du jour.

***

At Grignan

The suns of March
have sweetened the air.
The Lady Lime
awakes from sleep
and shakes away
the foolish dreams.
The slender hands
raised to the light
show her the sheen
of each lacquered nail.
(I remember this:
you limbs light,
your body laughing,
soft and new.)
A final stretch,
the world awaits,
company soon,
and time to dress.
A vapour trail
blues the sky.
A woodpecker knocks
at the door of the day.

(Michael Edwards)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Assez! Nous voulons de la douceur à la pelle (Jean Joubert)

Posted by arbrealettres sur 12 juillet 2017



« Assez! Nous voulons de la douceur à la pelle,
L’éloge du printemps, l’esthétique des roses,
Sur fond d’oiseaux, le portrait grandeur nature
D’une femme endiamantée qui se prélasse
Et lève un doigt gracile vers un ciel de velours.
Nous ne voulons ni chaux, ni sang, ni boue
Et surtout pas de cadavre qui nous ressemble! »

(Jean Joubert)

Illustration: Fanny Verne

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Harmonie (Jean-Claude Demay)

Posted by arbrealettres sur 27 janvier 2017



Harmonie

Tu as cette beauté issue du fond des âges
Il passe dans tes yeux l’aile même des anges
Et tous les univers et tous les paysages
Soudain sont révélés par ta voix très étrange

Incarnant les splendeurs tes gestes sont très lents
Tu ressembles alors aux déesses antiques
Qui regardent au loin s’éloigner l’océan
Ton sourire semble provenir de l’Attique

Les étoiles tremblent au rebord de tes cils
Ton regard est pareil aux astres qui tournoient
Sous la voûte nocturne qui danse gracile

Aux stridences des astres et semblerait-il
Que ton visage s’illumine des éclats
De bonheur de liesse et de profonde joie

(Jean-Claude Demay)

Illustration: James Sant

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Toi (Vincent O’Sullivan)

Posted by arbrealettres sur 8 novembre 2016



Je ne cesse d’écrire des poèmes
qui ne font que t’effleurer
tels des hérons effleurant l’eau tranquille
Ce qui est vrai
c’est que tu habites
dans ma tête un espace
qui n’est qu’à toi
Je te tiens là
dans mes bras graciles
Je sens ton cœur
battre le temps.

(Vincent O’Sullivan)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Petit poulain (Mireille Gaglio)

Posted by arbrealettres sur 20 novembre 2015




Petit poulain

Petit poulain
Est né ce matin :
Aux premières gouttes de rosée,
Sur le monde il a posé
Un regard étonné.

Longues jambes graciles,
Encore malhabiles,
Grands yeux sombres et veloutés…
Déjà, chancelant,
Et encore tout tremblant,
Il a risqué ses premiers pas,
Et pris son premier repas
Entre les jambes de Maman…
Il est déjà bien assuré,
Bientôt, il va gambader
Et découvrir, avec ses frères
L’étendue des grands prés,
Les merveilles de la terre…

Miracle de beauté,
Sous le soleil de l’été,
Petit poulain va s’élancer !

(Mireille Gaglio)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 5 Comments »

Little Venice (Louis Calaferte)

Posted by arbrealettres sur 3 avril 2015



 

Little Venice

Little Venice

Tout au long de Little Venice
petit canal aux eaux tranquilles
avec son bassin et son île
les barques comme sur la glace
et nous nous embrassant debout contre les arbres

Ma mémoire s’endeuille
ma mémoire s’endort
il y avait alors
des friselis de feuilles
et de douces odeurs

Tout au long de Little Venice
des jours que le temps éfaufile
qui avaient ta forme gracile
indécis lentement s’effacent
mais nous nous embrassons toujours contre nos arbres

Ma mémoire s’endeuille
ma mémoire s’endort
il y avait alors
des friselis de feuilles
et de douces odeurs

Tu avais un gilet de soie et de velours

(Louis Calaferte)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »