Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Hamid Tibouchi)’

Quand la porte se souvient (Hamid Tibouchi)

Posted by arbrealettres sur 23 avril 2018



maison-cachee-dans-le-foret [800x600]

Quand la porte se souvient

Quand le porte se souvient,
Quand la table se souvient,
Quand la chaise, l’armoire, le buffet, la fenêtre se souviennent
Quand ils se souviennent intensément
De leurs racines, de leur sèves, de leurs feuilles
De leurs branches,
De tout ce qui les habitait,
Des nids et des chansons
Des écureuils et des singes
De la neige et du vent
Un frisson traverse la maison
Qui redevient forêt.

(Hamid Tibouchi)

 Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Coquelicots de mon enfance (Hamid Tibouchi)

Posted by arbrealettres sur 22 août 2015



Coquelicots de mon enfance
entrevus à travers la fenêtre du train
petits cadeaux écarlates
bonheur des yeux

(Hamid Tibouchi)

Illustration: ArbreaPhotos  

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | 2 Comments »

Le pain à l’intérieur du poème (Hamid Tibouchi)

Posted by arbrealettres sur 22 août 2015



Le pain à l’intérieur du poème
ou le poème dans le pain
leur seule présence suffit
à dissiper la faim

(Hamid Tibouchi)

Illustration: ArbreaPhotos  

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | 2 Comments »

Ne plus jamais écrire de poèmes sur les papillons (Hamid Tibouchi)

Posted by arbrealettres sur 22 août 2015



Ne plus jamais écrire de poèmes
sur les papillons
ne plus les alourdir
de mots inutiles

(Hamid Tibouchi)

Illustration: ArbreaPhotos  

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , | 3 Comments »

Le silence des mots blancs (Hamid Tibouchi)

Posted by arbrealettres sur 22 août 2015



Le silence des mots blancs
sur une page blanche
on ne peut les voir ni les entendre
mais quel vacarme à l’intérieur

(Hamid Tibouchi)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , | 2 Comments »

La poésie (Hamid Tibouchi)

Posted by arbrealettres sur 22 août 2015



Hamid Tibouchi [800x600]

La poésie — ce qui remue
en tout être et en toute chose –
à peine cherche-t-on à l’enfermer
que déjà elle est ailleurs

(Hamid Tibouchi)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Tant d’images entrevues (Hamid Tibouchi)

Posted by arbrealettres sur 22 août 2015



;

Tant d’images entrevues
qui presque toujours meurent comme les papillons
certaines — plutôt rares — restent imprimées
à jamais dans la mémoire

(Hamid Tibouchi)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Fermée désormais (Hamid Tibouchi)

Posted by arbrealettres sur 13 août 2015



Fermée désormais
la petite porte
qui s’ouvrait jadis
sur un brin de certitude

(Hamid Tibouchi)

Illustration: Renata Ratajczyk

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Il arrive que la poésie déserte les mots (Hamid Tibouchi)

Posted by arbrealettres sur 13 août 2015



Il arrive que la poésie déserte les mots
pour se prélasser naturellement
dans les matières d’un tableau
alors elle se purifie

(Hamid Tibouchi)

Illustration: Vincent Van Gogh

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les hommes se croisent ne se saluent même plus (Hamid Tibouchi)

Posted by arbrealettres sur 13 août 2015



Les hommes se croisent ne se saluent
même plus renfrognés les chiens les chats les bébés
les rapprochent délient leurs langues
éclairent leurs visages

(Hamid Tibouchi)

Illustration:Alain Amevet

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :