Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Hamid Tibouchi)’

Les hommes se croisent ne se saluent même plus (Hamid Tibouchi)

Posted by arbrealettres sur 13 août 2015



Les hommes se croisent ne se saluent
même plus renfrognés les chiens les chats les bébés
les rapprochent délient leurs langues
éclairent leurs visages

(Hamid Tibouchi)

Illustration:Alain Amevet

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Prise de bec (Hamid Tibouchi)

Posted by arbrealettres sur 13 août 2015



Prise de bec Roméo
et Juliette se disputent
oh rien de grave
simple coeurelle passagère

(Hamid Tibouchi)

 

 

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , | 2 Comments »

Brute la chanson (Hamid Tibouchi)

Posted by arbrealettres sur 13 août 2015



ane

Brute
la chanson de l’âne
en rut
ah la ferme

(Hamid Tibouchi)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Là où j’avais amassé un gros tas de feuilles mortes (Hamid Tibouchi)

Posted by arbrealettres sur 13 août 2015



Là où j’avais amassé un gros tas
de feuilles mortes une petite tache
orange sautillante
un rouge-gorge qui se nourrit

(Hamid Tibouchi)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

On a tendance à en rajouter (Hamid Tibouchi)

Posted by arbrealettres sur 13 août 2015



On a tendance à en rajouter
on devrait au contraire
en retirer le squelette
plutôt que la chair

(Hamid Tibouchi)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Petit oiseau (Hamid Tibouchi)

Posted by arbrealettres sur 13 août 2015



Petit oiseau poids plume
sur la branche qui frétille
l’arbre est
bien vivant

(Hamid Tibouchi)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Trois fois rien (Hamid Tibouchi)

Posted by arbrealettres sur 13 août 2015



Trois fois rien
c’est ce que je vous offre
je dis bien trois fois rien
et non pas rien

(Hamid Tibouchi)

 

 

Posted in humour | Tagué: , , | Leave a Comment »

L’évidence (Hamid Tibouchi)

Posted by arbrealettres sur 13 août 2015



L’évidence est ce que personne ne voit
et qui reste caché jusqu’au moment où quelqu’un
l’exprime le plus simplement du monde
comme un citron

(Hamid Tibouchi)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Pluie hivernale (Hamid Tibouchi)

Posted by arbrealettres sur 13 août 2015



  

Pluie hivernale
les branches nues du pommier
sont chargées
de perles

(Hamid Tibouchi)

 

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Des signes en rang (Hamid Tibouchi)

Posted by arbrealettres sur 13 août 2015



Des signes en rang
doués de vie au fil de l’eau
à la chair de poule
canards et cygnes à la dérive

(Hamid Tibouchi)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :