Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘hardie’

Vagues (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 20 janvier 2019



 

 

Vagues convulsives
vagues qui moutonnent
vagues hardies et agressives
avec une régularité de métronome
elles se suivent et s’étalent
sur le sable gris
et assaillent le rivage
qui se retranche
derrière la digue….

(Jean-Baptiste Besnard)

Le site de Jean-Baptiste ici

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tu étais rapide et alerte (Goethe)

Posted by arbrealettres sur 26 septembre 2015



 

Marie Landreau  porteuse-d-eau-14

Tu étais rapide et alerte à porter les fruits au marché,
Et hardie, au retour de la fontaine, balançant la cruche sur ta tête !
S’offraient alors aux yeux ton cou, et ta nuque surtout,
Et surtout la proportion et la cadence de tes mouvements.

***

Eilig warst du und frisch, zu Markte die Früchte zu tragen,
Und vom Brunnen, wie kühn ! wiegte dein Haupt das Gefäss.
Da erschien dein Hals, erschien dein Nacken vor allen,
Und vor allen erschien deiner Bewegungen Mass.

(Goethe)

Illustration

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Par amour d’amour incertain (Henry Bauchau)

Posted by arbrealettres sur 20 juin 2015



La première arche, merveilleusement hardie, heureuse,
immatérielle
Du pont dont la beauté future est encore perdue dans
la brume
Car la forme accomplie, le songe inapaisé du vrai
La deuxième arche à la courbe pensive
Doit demeurer, mon âme, imaginaire.

C’est seul, et sans savoir comment, qu’il faudra faire
la traversée des eaux
jusqu’à la rive qui peut-être n’existe pas

C’est le coeur, le coeur chevalier
Le coeur en lumière épuisée
Qui va par la route incertaine
Par amour d’amour incertain.

(Henry Bauchau)


Illustration

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :