Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘haut-le-corps’

AGONIE (Max Jacob)

Posted by arbrealettres sur 30 juin 2018



Illustration: John Singer Sargent
    
AGONIE

Mon Dieu ! que je suis las d’être sans espérance,
de rouler le tonneau lourd de ma déchéance
et sans moyens d’en finir avec la terre.
Je transporte Satan comme un intermédiaire,
j’écorne mon blason avec mes haut-le-corps,
je tourne chaque nuit mes visions vers les morts,
je frappe avec mon crâne aux rochers de l’enfer
et les draps de mon lit sont en paille de fer.
Souvent dans mon sommeil la même île électrique
marque en couteau de sang mes noms patronymiques
sur ma peau. Membres, paquet d’anguilles
qu’avec un gai rictus les diables échenillent.

(Max Jacob)

 

Recueil: Derniers poèmes en vers et en prose
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

QUEL EST CET, HOMME? (Jean Tardieu)

Posted by arbrealettres sur 5 novembre 2017




    
QUEL EST CET, HOMME?

Surpris par ma propre présence,
souvent me vint le haut-le-corps
d’un criminel pris sur le fait
sur les fumées de son forfait
sur les yeux blancs d’un autre mort.
J’étais pourtant dans l’innocence
je traversais une forêt
pareille aux foules du dimanche
ou j’écoutais vivre une rue
à la recherche du silence
ou je comptais les choses vues,
mes pavés mes pas mes étoiles
ou les feuilles que j’ai connues.
« Beau petit saint les mains si blanches
« l’air si bon si droit si discret,
« halte!… »
— « Qui parle? Qui m’arrête?
« Qui?… »
Lentement très lentement
je me détourne et tout à coup
je regarde :
Il n’y a personne!

Cette absence a les yeux des arbres
une figure creuse et haute
où s’engouffre toute la vie
étrangère à ce que je fus.

(Jean Tardieu)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :