Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Henry Bauchau)’

Dans le jardin du père (Henry Bauchau)

Posted by arbrealettres sur 19 octobre 2019



Dans le jardin du père
sur le bord de la Meuse
il y avait
des jours de fête
il y avait
un cerisier
qui était tout
couvert d’amour.

(Henry Bauchau)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Souvent j’ai vu que tu n’étais qu’un leurre (Henry Bauchau)

Posted by arbrealettres sur 27 septembre 2019



Souvent j’ai vu que tu n’étais qu’un leurre
J’ai cru parfois que tu n’étais qu’un bien
Tu es mon arbre en toi je me soutiens.

(Henry Bauchau)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Je l’avais oublié (Henry Bauchau)

Posted by arbrealettres sur 27 septembre 2019



Je l’avais oublié
bientôt
des milliers de feuilles
vont naître
des milliers, des millions de fois ton image
dans le ciel saturé
de la ville.

(Henry Bauchau)

Illustration: ArbreaPhotos  

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ce noir ardent (Henry Bauchau)

Posted by arbrealettres sur 8 septembre 2018



 

Illustration: Christian Schloe 
    
Ce noir ardent, qui me nie,
ne cesse de grandir
et de me consumer.

(Henry Bauchau)

 

Recueil: L’Ardeur ABC poétique du vivre plus
Traduction:
Editions: Bruno Doucey

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Sa politesse exquise (Henry Bauchau)

Posted by arbrealettres sur 5 septembre 2018



Sa réserve sa mesure
sa politesse exquise
dans l’acte de louange

(Henry Bauchau)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

SI TU PEUX (Henry Bauchau)

Posted by arbrealettres sur 6 août 2018




SI TU PEUX

Si tu peux
prier
demande une âme vide
attentive
et ne présumant pas de ses forces.
Tu sens
et si c’est voir, tu vois
tes branches suivre la courbe
inespérée du vent.

(Henry Bauchau)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le maître d’œuvre (Henry Bauchau)

Posted by arbrealettres sur 4 août 2018



Le maître d’œuvre

Ce que je ne vois pas dans la lumière de l’amour
je l’ignore.
Je suis passé dans ce monde
sans le voir, sans l’entendre
et je dors près de mes outils.
Quand vous verrez, entre les pins, l’apparition
la plus simple
et la lumière
dans ses habits de pierre sauvage.
Quand vous écouterez du cœur
un peu dure, un peu moqueuse, assez tendre
cette parole qu’elle sait.
Ne serez-vous pas reconnues,
contenues, doucement surprises
femmes de cet univers que j’ignore
par l’amour, la pensée de pierre
et le muscle de l’évidence.

(Henry Bauchau)

Illustration: Alphonse Osbert

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LES PROMENEUSES DU SOIR (Henry Bauchau)

Posted by arbrealettres sur 22 mai 2018




LES PROMENEUSES DU SOIR

Eloge
Eloge des sommeils d’amies

Eloge d’épouses de doges
Et de stratèges villes grèges
Ocrées de ceinturons de briques

Eloge à pas de somnambule
Des noctambules promeneuses
Noires cavales de bijoux
Plus grandes, couples sans époux
Que des reines prostituées

Eloge de mélancolie

Femme pour un temps d’avène
Femme pour un temps d’exil
Est-ce que l’enfance était plus claire
Etait plus sombre que mémoire

Que les pas
les palais
les pavés du hasard

(Henry Bauchau)

 
Illustration: Paul Delvaux

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

CHEMIN D’ENFANCE (Henry Bauchau)

Posted by arbrealettres sur 23 avril 2018




CHEMIN D’ENFANCE

Les étés bleus sont morts mais leurs pavots étincelants
Penchent toujours, au cri des paons, sous ma fenêtre.
Vers le plaisir, j’entends toujours mes pas d’enfant
Les pas tremblants dans les greniers du mal de naître.

(Henry Bauchau)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Qu’importe (Henry Bauchau)

Posted by arbrealettres sur 19 mars 2018



Illustration: René Magritte
    
Qu’importe, j’ai entrevu ce qui est

(Henry Bauchau)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :