Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘herbe’

Cette souple armure (Salah Stétié)

Posted by arbrealettres sur 25 mai 2018



 

Dongmin Lai reclining-nude-ii

Ne dites pas de soie cette souple armure
où la femme semble se couler comme ruisseaux réunis par amitié de muscles longs,
entre deux langues d’herbe verte.

(Salah Stétié)

Illustration: Dongmin Lai

 

Publicités

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

VISAGES (Serge Brindeau)

Posted by arbrealettres sur 25 mai 2018



VISAGES

L’amitié
Multiplie mon visage

Le ciel commence à l’aube
Et l’aube à chaque feuille poussée du pied
Le temps qu’il fait
Me livre à mon double de terre
Sous le soleil
Oscillant entre deux lignes de neige rouge
Mon désir d’être
Me cloue les bras en croix
Aux planches du décor
Défiguré par la lumière
J’offre mes mains au plus offrant de certitude
J’ignore le tracé de mes lèvres
Et la couleur de mes yeux
Je joue mon rôle pour les arbres et pour l’herbe
Et pour la fleur changeante de la fièvre
J’oublie mon point blanc dans le ciel
Quand mes amis se souviennent
Des portes de la ville aux sept promesses
Personne ici n’apportera le pain partagé
Dès l’aurore
Personne la confiance
Personne l’unité qui prolonge la nuit dans le jour

Ailleurs m’attend le vin de palmes
L’amitié me divise
Et l’amour me rassemble

(Serge Brindeau)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

SEUL (André Spire)

Posted by arbrealettres sur 24 mai 2018



 

SEUL

Ils me plaignent :
« Le voilà qui prend son bâton
Et sort tout seul.
Il nous fuit. Voyez ses yeux étranges.
Il n’emporte pas même un livre. Que fait-il ?
Est-ce un méchant ? Un révolté ? Est-ce un malade ? »
Seul, belle route blanche,
Entre tes bas-côtés pleins d’herbes et de fleurs;
Sur tes cailloux qui content de si vieilles histoires!

Seul, forêt, avec l’écorce bleue de tes sapins;
Avec ton vent qui sait parler à tous les arbres;
Avec tes processions de fourmis qui entraînent
Des petits corps de scarabées.

Seul, avec vous, prairies imbibées de soleil,
Pleines de bruits, de cris et de têtes dressées.

Seul parmi vous, mouches, émerillons, milans,
Buses, sources, rochers, crevasses, ronces,
Brumes, nuages, brouillards, aiguilles, cimes, abîmes.
Chaleur, odeurs, ordre, chaos, désordre,
Parmi les dialogues que vos bouches rivales
Ne cessent d’échanger!

Seul avec mon bâton, seul avec ma fatigue,
Ma poussière, mes tempes qui battent, mon vertige,
Et la fière sueur qui colle sur ma peau.

(André Spire)

Illustration: Lahitte

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

OÙ (Gilles Vigneault)

Posted by arbrealettres sur 22 mai 2018



 

Où sont donc les couleurs
Que mon oeil connaissait
L’herbe était verte
Le ciel gris
Un oiseau noir passait
Rasant la terre
Ce n’est pas une hirondelle
La pluie les parapluies
Ce n’est pas le merle
Qui siffle à tout propos
Ce n’est pas un étourneau
Pilleur et vite envolé
Un oiseau noir passait
Où donc est la chanson
Que je voyais venir
Grise comme patience
Lente comme le temps
Monotone et riante
Silencieuse et belle
Une chanson d’amour
De tendresse peut-être
Douce aussi

Où sont donc mes projets
D’où vient qu’un nom m’échappe
Et que je me taise
Soudain
D’où vient que je ne trouve plus
Le nom de cet oiseau
Le chant de ma chanson

Les mots d’amour
S’enfuient comme des étourneaux
L’herbe est pâle
L’été vient
Le ciel est traversé d’orages
Les couleurs elles-mêmes
Où sont les couleurs…
Les mots du langage…
Où êtes-vous…

(Gilles Vigneault)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ne pas oublier (Henri Deluy)

Posted by arbrealettres sur 17 mai 2018


magritte

Ne pas oublier les carottes.
Les cornichons. Les herbes
Qui se mangent. Les choux.
Les oignons. Les poireaux.
Les radis, les navets, le cerfeuil,
Le persil. La ciboulette et
Son orgueil: la salade.

Ne pas oublier de lutter contre la solitude.

(Henri Deluy)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Herbes d’été (Bashô)

Posted by arbrealettres sur 16 mai 2018



Illustration: Hiroshige    
    
Herbes d’été :
Tout ce qui reste
Des rêves du guerrier !

(Bashô)

 

Recueil: Haïku
Traduction: Philippe Jaccottet
Editions: Fata Morgana

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Épargné par la mort (Issa)

Posted by arbrealettres sur 16 mai 2018



 

    

Épargné par la mort :
Larmes et rosée sur les herbes
Ne trempent plus que moi.

(Issa)

 

Recueil: Haïku
Traduction: Philippe Jaccottet
Editions: Fata Morgana

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Tout au fond du vallon (Katell Antoine)

Posted by arbrealettres sur 13 mai 2018



Tout au fond du vallon
la maison est accroupie
ses fesses de granit
dans l’herbe.
Mine de rien,
elle sifflote un feu de bois

(Katell Antoine)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | 2 Comments »

Je n’en peux plus (Valérie Rouzeau)

Posted by arbrealettres sur 10 mai 2018



 

Je n’en peux plus
Je vais mourir ou faire quelque chose d’incongru
C’est une herbe qui dit ça
A moi
(Et je m’arrache du pré)

(Valérie Rouzeau)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

APRÈS-MIDI (Harushige Dobashi)

Posted by arbrealettres sur 10 mai 2018



chevres

 

APRÈS-MIDI
GOGO NI

Piétinant la terre avec un rythme triste
Les chèvres doucement mangent l’herbe
Cette nourriture verte comparée à la nôtre
Comme elle est belle!

Jamais pourtant ma faim
N’arrivera jusqu’à elle
Mon coeur est plus triste et il tremble
Pour mes fautes et pour tous ses mensonges

Dans la prunelle tranquille des animaux se reflète
La couleur d’un ciel qu’il faudrait regarder!
Mais moi qu’ai-je donc?
Mais moi qu’ai-je donc?

Ah, ah! Piétinant la terre avec un rythme triste
Les chèvres doucement mangent l’herbe

(Harushige Dobashi)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :