Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Hishâm ibn Halid al-Zebrun)’

Epitaphe (Hishâm ibn Halid al-Zebrun)

Posted by arbrealettres sur 25 mai 2018




Epitaphe

Si je vous ai blessés de mon vivant,
passez votre chemin, amis,
et que la gloire vous garde.

Et vous
qui pleurez mon absence,
quand la larme atteindra vos lèvres,
que ce ne soit
que pour mourir sur un sourire.

Du côté de la mort,
je suis toujours le jardinier
qui fait de l’amitié la rose
la plus prisée.

(Hishâm ibn Halid al-Zebrun)

Illustration: Rafal Oblinski

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

La splendeur du poète (Hishâm ibn Halid al-Zebrun)

Posted by arbrealettres sur 22 novembre 2015




La splendeur du poète

Soudain il leva les yeux vers les étoiles
et d’une voix tremblante leur dit :

Je jette de la lumière sur la terre dévastée
que, d’un pas altier, tu abandonnes aux ténèbres.

(Hishâm ibn Halid al-Zebrun)

Illustration: Esteban Navarro

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | 3 Comments »

L’olivier (Hishâm ibn Halid al-Zebrun)

Posted by arbrealettres sur 20 novembre 2015




L’olivier

J’ai un olivier
où dort chaque nuit
la lumière de l’aurore.
J’ai un olivier.

Et un champ de safran
au bord du Sikar
qui teinte les eaux
de la couleur de la vie.
Et un champ d’abricots
et de tendres pêches
humés par la lune.

Qu’il fuie bien loin
le noir sortilège !
Qu’il fuie bien loin
et vienne la pluie !

J’ai un olivier
où dort chaque nuit
la lumière de l’aurore.
J’ai un olivier.

(Hishâm ibn Halid al-Zebrun)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Quand ton dos vibre (Hishâm ibn Halid al-Zebrun)

Posted by arbrealettres sur 20 novembre 2015




… Quand ton dos vibre
et que tu me blesses au ventre,
alors tambour de guerre,
hasardeux et étincelant comme un sabre yéménite…

(Hishâm ibn Halid al-Zebrun)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :