Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘houri’

Quand le rideau se lèvera (Omar Khayam)

Posted by arbrealettres sur 17 janvier 2018




    
Les uns s’enorgueillissent d’une vaine sagesse,
les autres croient au paradis et aux houris.
Quand le rideau se lèvera, on verra
que les uns et les autres se sont égarés loin, bien loin!

(Omar Khayam)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LE PARFUM DE LA FLEUR (Mohammad Iqbal)

Posted by arbrealettres sur 9 septembre 2017



 

Illustration: Alexis Becard 
    
LE PARFUM DE LA FLEUR

Une houri vint se blottir au coeur de la roseraie :
« Nul, dit-elle, ne m’a enseigné le secret de l’univers;
Je ne sais ce qu’est l’aube ni le couchant, le jour ni la nuit.
Qu’est-ce que vivre et qu’est-ce que mourir ? »

Elle devint effluve embaumé et alla s’assoupir au sein des fleurs,
Au sein du monde de l’hier et du demain.
Elle s’éveilla, devint bouton de rose au sourire éphémère,
S’épanouit, se fana et abandonna sur le sol ses pétales.

Cette beauté libérée a laissé un soupir
Que l’on nomme parfum.

(Mohammad Iqbal)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ni anges, ni Paradis (Mohammad Iqbal)

Posted by arbrealettres sur 8 septembre 2017



Illustration: Gao Xingjian
    
Ni anges, ni Paradis,
ni houri, ni Dieu,
seulement une poignée de terre
brûlée par le désir diurne du coeur

(Mohammad Iqbal)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Comme un roi (Henri Cazalis)

Posted by arbrealettres sur 31 août 2017



    

Comme un roi qui appellerait le plus humble de ses sujets
à partager son trône et sa puissance,
tu m’as fait possesseur un moment du trésor de l’existence,
de la pensée, du splendide manteau de la vie.

Tu m’as mis au doigt l’anneau de Salomon,
tu m’as fait commander aux djinns.

J’habite, ô roi! dans ton palais.
Les animaux me servent comme des esclaves obéissants.
Sous l’apparence de jeunes femmes,
les houris célestes s’offrent à mes lèvres.

Mais tout à coup paraît la Mort :
tu me ravis l’anneau magique,
et tu me fais rentrer dans la nuit du néant.

(Henri Cazalis)

 

Recueil: Le livre du Néant
Editions: Alphonse Lemerre

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Layla (Paroles Soufies)

Posted by arbrealettres sur 20 avril 2016



 

Albena Vatcheva    (30)

Layla

Vois cette houri du ciel
Qui mêle dans sa beauté
La noblesse de la pudeur
Au feu de la passion

Des rayons de l’âme
Coule le vin du désir
Dans une coupe de lumière

Les navettes de l’amour
Sur l’étendue du coeur
Dessinent de leurs fils
Les trames de l’union.

(Paroles Soufies)

Illustration: Albena Vatcheva

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :