Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘immortelle’

J’ai lu que les âmes sont immortelles (Anna Akhmatova)

Posted by arbrealettres sur 13 août 2017



La porte entrouverte,
Les tilleuls sentent bon…
Un gant et une cravache
Sur la table oubliés.

Le cercle jaune de la lampe…
J’écoute les bruits.
Pourquoi es-tu parti ?
Je ne comprends pas …

Demain le matin
Sera joyeux et clair.
Cette vie est belle,
Sois sage, mon cœur.

Tu es trop las,
Tu bats doucement, sourdement…
Tu sais, j’ai lu
Que les âmes sont immortelles.

(Anna Akhmatova)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

NOSTALGIE (Pascal Bonetti)

Posted by arbrealettres sur 21 mai 2017




NOSTALGIE

Je suis le moissonneur errant de la lumière.
Je porte dans mon âme en incessant éveil
Que blesse vainement la tâche coutumière,
Toute une hérédité brûlante de soleil.
O ville, c’est pourquoi, quand ton aube divine
Accorde son aumône au toit de ma maison,
Tu me surprends toujours guettant à l’horizon
L’astre qu’on ne voit pas encor, mais qu’on devine !

Et c’est pourquoi, le soir, quand le soleil se meurt
Telle une rose aux doigts blêmis du crépuscule,
Quand le ciel, sous les pas de l’éternel semeur,
Fait refleurir ses immortelles renoncules,
A l’heure de l’amour, de la cloche et du cor,
Les yeux braqués sur l’occident, comme en vigie,
J’accompagne de ma mouvante nostalgie
L’astre qu’on ne voit plus, mais qu’on devine encor !

(Pascal Bonetti),

Illustration: Vincent Van Gogh

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Lumière tremblante (Michel Thion)

Posted by arbrealettres sur 5 mai 2017



la nuit
une lumière
tremblante

se voulant
immortelle

(Michel Thion)

Tiré de son livre “Origami” ici
Illustration

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Vers pour être calomnié (Verlaine)

Posted by arbrealettres sur 9 février 2017



Ce soir je m’étais penché sur ton sommeil.
Tout ton corps dormait chaste sur l’humble lit,
Et j’ai vu, comme un qui s’applique et qui lit,
Ah! j’ai vu que tout est vain sous le soleil!

Qu’on vive, ô quelle délicate merveille,
Tant notre appareil est une fleur qui plie!
O pensée aboutissant à la folie!
Va, pauvre, dors! moi, l’effroi pour toi m’éveille.

Ah! misère de t’aimer, mon frêle amour
Qui vas respirant comme on respire un jour!
O regard fermé que la mort fera tel!

O bouche qui ris en songe sur ma bouche,
En attendant l’autre rire plus farouche!
Vite, éveille-toi. Dis, l’âme est immortelle?

(Verlaine)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

TES AMES (André Spire)

Posted by arbrealettres sur 9 novembre 2016




TES AMES

Laquelle de tes âmes rêves-tu immortelle ?

Est-ce ton âme d’enfant, joueuse et fraîche,
Ton âme naissante, cire vierge ?
Est-ce ton âme amoureuse d’adolescent,
Pleine de rires, de chansons, d’yeux bleus, de boucles blondes ?

Ton âme violente d’homme,
Et tous les univers, et toutes les pensées qu’elle a tenté d’étreindre ?
Ou ton âme tremblante, chevrotante et glacée,
Qui, ce soir, chauffe au coin du feu sa mémoire ridée ?

Pour laquelle de ces âmes, de tes âmes, veux-tu
La vision ineffable,
L’éternelle présence,
Les concerts inouïs ?

(André Spire)

Illustration: Pedro Uhart

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La beauté immortelle (Fernando Pessoa)

Posted by arbrealettres sur 16 octobre 2016




Non pas comme devant jouvencelle ou dame vivant
Avec cette chaleur dans leur beauté humaine
Nous devons jeter nos regards
À la beauté immortelle.

Éloignée pour l’éternité, elle se montre,
Et calme, afin d’être adorée des êtres calmes.
C’est là sa seule façon d’être
Immortelle comme les dieux.

Que jamais la joie passagère
passagère
Ni la passion qui recherche parce qu’elle exige
Ne jettent par nos yeux
Regard sur la beauté.

Comme qui voit un Dieu et jamais n’ose
L’aimer plus fort que ce qu’il faut aimer un Dieu,
Devant la beauté
Faisons-nous sobres.

Pour rien d’autre les dieux ne la soumettent
A notre fièvre humaine et vaine de la vie,
Ainsi contemplons-la
Dans la lumière du délaissement.

Et puis de tout extrayons la beauté
En tant que présence humaine et voilée
Et sourire lointain
De qui à la vie assiste.

En ce jour-ci où la campagne est d’Apollon
La verte colonie dominée par les ors,
Telle une Dame au fond de nous
Soit notre sensation de la vie.

(Fernando Pessoa)

Illustration: Theodore Chassériau

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il a besoin de réconfort mon coeur sombre éparpillé (Giuseppe Ungaretti)

Posted by arbrealettres sur 16 septembre 2016



 

Il a besoin de réconfort
mon coeur sombre éparpillé

Dans les failles fangeuses des pierres
comme une herbe de ce pays
il veut trembler à la lumière doucement

Mais je ne suis
dans la fronde du temps
que l’écaille des pierres taraudées
sur la route improvisée
de la guerre

Depuis le jour
où il a regardé la face
immortelle du monde
tombant dans le labyrinthe
de son coeur soucieux
ce fou a voulu savoir

Il s’est aplati
comme un rail
ce coeur à l’écoute
mais il s’est découvert à suivre
comme un sillage
une navigation disparue

(Giuseppe Ungaretti)

Illustration: Jaime Zollars

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tant d’années (Jean-Paul Hameury)

Posted by arbrealettres sur 29 août 2016



Tant d’années sont tombées
en poudre sur les chemins.

Combien fidèle cependant
la mémoire
qui enfouit les images
dans les couches du coeur
où ne peut atteindre le temps.

Puissent aujourd’hui les eaux
monter jusqu’à ce coeur.

Le chemin n’est pas si long
qui conduit à la lisière où veillent
– étoiles des enfers –
immortelles et narcisses.

(Jean-Paul Hameury)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Chanson (Léon Dierx)

Posted by arbrealettres sur 27 juillet 2016



 

Chanson

Le ciel est loin ; les dieux sont sourds.
Mais nos âmes sont immortelles !
La terre s’ouvre ; où s’en vont-elles ?
Souffrirons-nous encor, toujours ?

L’amour est doux ; l’amour s’émousse.
Un serment, combien dure-t-il ?
Le coeur est faux, l’ennui, subtil.
Sur la tombe en paix croît la mousse !

La vie est courte et le jour long.
Mais nos âmes, que cherchent-elles ?
Ah ! leurs douleurs sont immortelles !
Et rien n’y fait, trou noir, ni plomb !

(Léon Dierx)

Illustration: Vincent Van Gogh

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

QUELQUES MINUTES (Tomas Tranströmer)

Posted by arbrealettres sur 17 mai 2016




QUELQUES MINUTES

Le pin bas des marais tient haut sa couronne: un chiffon noir.
Mais ce qu’on voit n’est rien
à côté des racines, du système de racines disjointes,
furtivement reptiles. Immortelles ou demi-mortelles.

Je tu il elle se ramifient aussi.
Au-delà de ce qu’ils veulent.
Au-delà de Métropolis.

Du ciel laiteux de l’été, il tombe de la pluie.
C’est comme si mes cinq sens étaient branchés à un autre être
se déplaçant avec autant d’obstination
que ces coureurs vêtus de clair dans un stade où ruisselle la nuit.

(Tomas Tranströmer)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :