Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘incantation’

Rien ne m’est plus que ta présence (Gustave Kahn)

Posted by arbrealettres sur 29 décembre 2015



Rien ne m’est plus que ta présence
et les courbes souveraines de ta face
et les portiques de ta voix ;
Rien ne m’est plus que ton attente.

La halte inutile du temps ;
avant le frisson qui m’attend
et le charme de mes mains sur tes seins
Rien ne m’est plus que ta présence

De tes beaux yeux la paix descend comme un grand soir
et des pans de tentes lentes descendent gemmées de pierreries
tissés de rais lointains et de lunes inconnues
des jardins enchantés fleurissent à ma poitrine
cependant que mon rêve se clôt entre tes doigts
à ta voix de péri la lente incantation fleurit
imprégné d’antérieurs parfums inconnus
mon être grisé s’apaise à ta poitrine
et mes passés s’en vont défaillir à tes doigts.

Aux terres désertes du bonheur, nous demeurerons immobiles
les regards enfouis dans nos yeux : dans Vile
Vile imprévue, sans rade, sans mer et sans abords.
Au temple de ton geste mes vœux annelés d’or
baignés dans l’infini des yeux las de l’idole
rêveront des blancheurs des pourpres et des hyperboles
pour dire l’oraison de ton repos dans notre soir.

(Gustave Kahn)

Illustration: Fabienne Contat

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Ohé (Jacques Rabemananjara)

Posted by arbrealettres sur 24 décembre 2015




Ohé pour le futur appel des conques d’or !
Ohé pour l’arabesque du printemps,
pour le portique du midi
et pour la paix du bel humus tout palpitant d’espoir
sous les rafales du couchant !

L’autre incantation affleure de dessous ta robe,
tes aisselles, tes ongles, tes paupières
lève de toute part
comme le blé précoce étoilé de rosée,
brouille l’air et la face immobile de l’onde et l’herbe de la plaine
et le roc des sommets
comme une brume verte d’incendie au-dessus de l’étang.

(Jacques Rabemananjara)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Considérer le langage (Antonin Artaud)

Posted by arbrealettres sur 6 décembre 2015



 

L’Art de la Conversation, 1950_0

… considérer le langage
sous la forme de l’incantation.

(Antonin Artaud)

Illustration: René Magritte

 

Posted in méditations | Tagué: , , , | Leave a Comment »

INCANTATION (Alexandre Pouchkine)

Posted by arbrealettres sur 5 décembre 2015




INCANTATION

S’il est vrai que pendant la nuit,
Quand au sommeil chacun succombe,
Quand du ciel la lune qui luit
Glisse sur la pierre des tombes,
S’il est vrai qu’en cette heure-ci
Sont désertés les cercueils sombres,
J’attends Leila, j’invoque l’ombre:
Accours vers moi, ici, ici!

Apparais, ombre Bien-aimée,
Pâle, froide comme l’hiver,
Comme avant d’être séparée,
Telle la mort marqua ta chair.
Viens, comme un astre au loin surgi,
Comme un bruit léger, une haleine,
Comme une vision malsaine,
Ça m’est égal: ici, ici!…

Si je t’appelle, ce n’est pas
En reproche aux gens dont la haine
Fut la cause de ton trépas,
Pour les secrets que mort entraîne,
Ni parce que le doute aussi
Me brise, mais dans ma tristesse,
Pour dire que j’aime sans cesse,
Sans cesse toi, ici, ici.

(Alexandre Pouchkine)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :