Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘incertitude’

Parfois dans les éboulis de lumière (Alain Boudet)

Posted by arbrealettres sur 24 avril 2018



 

Parfois
dans les éboulis de lumière
un simple regard d’enfance
vient éblouir le ciel
et ses incertitudes
aviver la source des bleus
pour que l’horizon s’en étonne
et redonner au soir
des raisons de s’ouvrir

Nous qui sommes au seuil
nous n’en revenons pas
de Ça
qui nous éveille.

(Alain Boudet)

Illustration: Akseli Gallén-Kallela

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

SPIRALE (Federico Garcia Lorca)

Posted by arbrealettres sur 30 mars 2018



Illustration: Christian Lamirand
    
SPIRALE

Mon temps
avance en spirale.

La spirale
limite mon paysage
et me fait cheminer
plein d’incertitude.

Ô ligne droite! Pure,
lance sans chevalier,
comme rêve de ta lumière
mon sentier tournant!

(Federico Garcia Lorca)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ce mot perdu (Robert Sabatier)

Posted by arbrealettres sur 12 février 2018



Illustration: Alex Nabaum

    
Ce mot perdu

Ce mot perdu que je cache en ma cage,
je l’ai cherché dans toutes mes ravines,
au fond du gouffre, au sein du ciel mouvant,
toute une vie éprise d’absolu
et dispersée en festins dérisoires.

N’hésitez pas si je vous dis Sésame
à vous ouvrir. Vous serez une porte.
Je franchirai respectueux le seuil.
Je suis une âme en quête de son corps.

Dans mon pays d’incertitude passent
des étrangers qui ne s’arrêtent pas.
Si je leur parle, ils cachent leurs oreilles,
touchent leur bouche avec une mimique
et je me tais, muet comme leur encre.

Silence blanc, vers quel amour m’emportent
présent, passé, intermèdes du doute ?
Soudain l’or d’un regard qui réveille
mille parfums, mille époques de fleurs.

(Robert Sabatier)

 

Recueil: Oeuvres poétiques complètes
Traduction:
Editions: Albin Michel

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ouvrant l’incertitude (Jean-Louis Chrétien)

Posted by arbrealettres sur 17 janvier 2018



 

    

ouvrant l’incertitude d’où naissent tous les chants
légères tes mains cherchent un clavier enfui
ou peut-être conjurent l’impérieux
éboulis du passé qui surplombe
si je les prends les calme et leur dis la terre
nos regards brûlent de tant d’oiseaux qui naissent

(Jean-Louis Chrétien)

 

Recueil: Entre Flèche et Cri
Traduction:
Editions: Obsidiane

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

J’ai débouché le flacon de l’incertitude (Aya Cheddadi)

Posted by arbrealettres sur 15 janvier 2018




Illustration: ArbreaPhotos
    

J’ai débouché le flacon de l’incertitude
Les dessins tracés sur le sable
sont effacés par le vent

La houle arrive mes habitudes
se heurtent au récif de l’instable
nouvelle d’un autrement

L’éventail des possibles élude
mes décrets cartes sur table
et se déploie lentement

comme un nouveau jeu prélude
à l’amour véritable
seule ancre dans le tourment

(Aya Cheddadi)

 

Recueil: Tunis marine
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sur tout ce que tu vois (Yves Mabin Chennevière)

Posted by arbrealettres sur 8 janvier 2018



&

Illustration: Françoise Naudet
nbsp;   
— Sur tout ce que tu vois, sur tout ce que tu dis,
sur tout ce qu’on te dit, sur tout ce que tu aimes,
tu ajoutes, insipide épice à effet acide,
un écho du doute que ta raison libère,

Est-ce pour cela que l’aube te rend triste,
que tu te protèges de l’éclat du soleil,
qu’un ciel sans nuages te fait craindre la pluie,
que la nuit tombée le serait pour toujours ?

Le doute n’est pas frère de l’incertitude,
elle doit être accueillie, il faut le mettre en doute ;

(Yves Mabin Chennevière)

 

Recueil: Variations du sensible
Traduction:
Editions: De la Différence

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je voudrais croire (Robert Sabatier)

Posted by arbrealettres sur 5 janvier 2018




    
Je voudrais croire

Je voudrais croire et les dieux me rejettent.
Si je croyais, je dirais des prières.
Pourtant je prie et ne sais qui je prie,
toi mon poème ou l’inconnu du socle
que vit saint Paul et que l’on attendait.

Serais-je un corps — un corps et rien de plus ?
On parle d’âme et je ne vois que chair.
La mort en moi ne va-t-elle dissoudre
ce peu de foi qu’on nomme incertitude ?

Il suffirait d’un signe, un léger signe
comme un mouchoir agité dans la brume,
comme une voix qui me chuchoterait :
tu n’es pas seul ! et je croirais la voix.
Ma surdité même pourrait l’entendre.

(Robert Sabatier)

 

Recueil: Oeuvres poétiques complètes
Traduction:
Editions: Albin Michel

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Incertitude (Louis Guillaume)

Posted by arbrealettres sur 12 novembre 2017




    
Incertitude. Où la voix
Dira le mot, la vie
Recommencera. Pour l’instant
Rien qu’une attente. Un désir
Qui n’ose s’avouer
Désir. Une aube
Oublieuse de la nuit
Mais qui doute du jour.
Tout pourrait rester ainsi
Entre rêve et sang,
Souffle et pierre.
N’avoir qu’une conscience,
L’angoisse. N’être qu’un remous
De néant. Mais, la parole
Enfin gorgée de silence,
Voici que sur le fond
Blême du matin se lève
Un soleil sûr de sa fin.

(Louis Guillaume)

 

Recueil: Agenda
Editions: Corti

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pierre (Lucien Becker)

Posted by arbrealettres sur 16 octobre 2017



Pierre

Les villages somnolent sous leur couvercle de pierre
rêvant tout haut dans la voix des batteuses
les matins se soulèvent d’argent
entre les arbres immobiles d’attente et d’espoir
l’espace jeté sur le monde
se consume comme un peu d’alcool trop bleu
vos fantômes se couchent au seuil des portes
spongieux d’incertitude
Un souffle menu comme un fil de lumière
s’échappe de leurs poumons de soie rouge
De vieilles prières d’amour
apprises au long des routes
étanchent leurs lèvres pâles
Quelques lambeaux de femme
flottent dans leur cœur vide…
Les charrues jouent mal du violon
sur les coteaux savonnés de brume.
Automne, ô belle fille baignée de larmes
ô belle blonde qui plonge tes seins nus
dans la paume transparente du soleil
tes yeux sont trop clairs de regrets
Ta bouche entr’ouverte brille d’un peu de ciel
ta poitrine se plaint dans la brise exténuée
Nul ne sait où tombe ton regard
où se désespèrent muettes tes feuilles mortes
Nul ne sait si la mort fait mourir
Si le soleil est éternel de l’autre côté du monde.

(Lucien Becker)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Dans les ténèbres (Amir Gilboa)

Posted by arbrealettres sur 7 août 2017



Illustration: Auguste Rodin
    
Dans les ténèbres

J’ai tendu les mains devant moi dans les ténèbres
et mes doigts ont cherché en tremblant la lumière
effrayés par l’incertitude.

Je les ai donc ramenés
vers la paume
et ils ont commencé à grogner d’aise
comme des chiots pendant la tétée
animés d’une confiance sans bornes
pour l’équipe du poing serré.

Alors l’aube s’est levée.

(Amir Gilboa)

 

Recueil: Anthologie de la poésie en hébreu moderne
Traduction: E. Moses
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »