Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘inclination’

Le visage – lumière du corps (Adonis)

Posted by arbrealettres sur 6 juin 2018


127190-1-soeur-sourire

Une femme enceinte s’assied
et cause avec son corps
***

La langue se rouille d’un excès de parole
L’oeil se rouille par manque de rêve
***

Les rides –
fissures au visage
fossés dans le coeur
***

Corps – une moitié est seuil
l’autre est inclination
***

Le visage – lumière du corps
Quand le visage s’assombrit
le corps tout entier s’éteint
***

Le ciel te lit
Mais seulement après que la terre t’a écrit
***

Parfois
la ligne droite est un chemin
menant nulle part
***

L’homme est un livre
que la vie lit sans cesse
la mort le lit en un seul instant
une seule fois
***

L’idée du réel – feu
mais de paille
qui aussitôt s’éteint
***

Les plus belles lampes parfois
sont celles que nous allumons
non pour voir la lumière
mais pour voir l’ombre
***

La couleur est une couverture
L’oeil ne peut la voir que s’il s’en recouvre
***

La mélodie est pour l’oreille
La couleur est pour l’oeil
le mot est pour le corps tout entier
***

Les couleurs semblent tantôt nues
tantôt habillées
sauf le noir –
il a toujours l’air d’être nu-habillé
***

La raison est vestige
La folie est voyage
***

(Adonis)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

La tristesse dans le parc (Anna de Noailles)

Posted by arbrealettres sur 22 avril 2018




    
La tristesse dans le parc

Entrons dans l’herbe florissante
Où le soleil fait des chemins
Que caressent, comme des mains,
Les ombres des feuilles dansantes.

Respirons les molles odeurs
Qui se soulèvent des calices,
Et goûtons les tristes délices
De la langueur et de l’ardeur.

Que nos deux âmes balancées
Se donnent leurs parfums secrets,
Et que le douloureux attrait
Joigne les corps et les pensées…

L’été, dans les feuillages frais,
S’ébat, se délasse et s’enivre.
Mais l’homme que rien ne délivre
Pleure de rêve insatisfait.

Le bonheur, la douceur, la joie,
Tiennent entre les bras mêlés ;
Pourtant les coeurs sont isolés
Et las comme un rameau qui ploie.

Pourquoi est-on si triste encor
Quand le destin est favorable,
Et pourquoi cette inéluctable
Inclination vers la mort ?…

(Anna de Noailles)

Découvert ici: https://eleonoreb.wordpress.com/

Recueil: Le cœur innombrable
Traduction:
Editions:

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Vérité ultime (Czeslaw Milosz)

Posted by arbrealettres sur 29 décembre 2016



Sous la lune quand se promènent les femmes avec des robes à fleurs

Leurs yeux m’étonnent, leurs cils et tout l’ordre du monde.
Il me semble que d’une si grande inclination mutuelle
Pourrait enfin résulter la vérité ultime

(Czeslaw Milosz)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | 6 Comments »

L’héritage est sur notre visage (Dominique Sampiero)

Posted by arbrealettres sur 10 juillet 2016



l’héritage est sur notre visage ô presque rien
un soupir un sourire une sorte de neige

une inclination pour la horde
le consentement la ressemblance une fourrure
étouffée derrière le front les yeux les lèvres

la douceur de la souffrance rend supportable
l’incertain crédible la pensée de vivre

nous attendons l’incident la fin du jour

cette attente nous dépouille et nous guide
elle est le givre intact le partage

la surface de nos convulsions le lapsus
qui nous regarde et ne s’achève

cette pupille de la nuit qu’aucun voyageur
ne traverse

elle est le vocabulaire de la brèche
le verbe en soi pour amener hors du temps

l’intensité des réponses

(Dominique Sampiero)


Illustration: Anne-Marie Zilberman

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La séquelle (Loïc Chavigny)

Posted by arbrealettres sur 1 février 2016



 

Il y a des femmes aériennes
– dont le corps fait une inclination-
et qui laissent tout un pan de nuit –
après elles

(Loïc Chavigny)

 Illustration: Kris Lewis

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

QUAND SOUS LA LUNE (Czeslaw Milosz)

Posted by arbrealettres sur 30 mai 2015



QUAND SOUS LA LUNE

Sous la lune quand se promènent les femmes avec des robes à fleurs
Leurs yeux m’étonnent, leurs cils et tout l’ordre du monde.
Il me semble que d’une si grande inclination mutuelle
Pourrait enfin résulter la vérité ultime

(Czeslaw Milosz)


Illustration: Sandro Botticelli

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :