Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘inexprimable’

Printemps (Marie Dauguet)

Posted by arbrealettres sur 15 novembre 2017



    

Printemps

C’est le printemps tout à l’heure
Qui naîtra par les bois gris
Où l’hiver lointain se pleure,
Où l’espoir proche sourit,

Car sous les branches dolentes,
Malgré leur morne torpeur,
Les bois ont un air d’attente,
L’air d’attendre du bonheur.

Une sève neuve emmielle
Les bourgeons tout vernissés
Où fuit un premier bruit d’aile
Qu’à peine on entend glisser.

Puis c’est, interrogative
Dans sa troublante douceur,
Soudain la chanson des grives
Qui roule en bémol mineur.

Et toi que pourchasse l’heure,
Attarde au bord des taillis,
Dans l’incertaine demeure,
Hôte un moment accueilli,

Tes pas! Jouis, coeur misérable,
Conscient pour peu d’instants,
De tout cet inexprimable
Charme d’un soir de printemps,

Participe au grand mystère;
Gonfle-toi, ô fleur de chair,
Comme les bourgeons dans l’air,
Comme les germes sous terre.

(Marie Dauguet)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

De Deo (Pierre Jean Jouve)

Posted by arbrealettres sur 3 octobre 2017



DE DEO

O mon Bien-Aimé je
Consens pour ton amour
De ne voir ici-bas la douceur de ton regard
De ne sentir l’inexprimable ardeur du baiser
De ta bouche; mais je
Te supplie de m’embraser de ton amour.

(Pierre Jean Jouve)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Refrain lassé (Renée Vivien)

Posted by arbrealettres sur 11 mai 2017



Refrain lassé

DES parfums de cytise ont amolli la brise
Et l’on t’attriste, errant sous le ciel transparent…
Le soleil agonise… Et voici l’heure exquise…
Dans le soir odorant, l’on s’attarde en pleurant…

Tu reviens, frêle et rousse, ô ma belle ! ô ma douce !…
Comme en rêve, je vois tes yeux lointains et froids,
Telle une eau sans secousse où le regret s’émousse…
Sous leur regard je crois revivre l’autrefois.

O chère ombre ! moi-même ai brisé mon poème…
Je ne dois plus te voir, dans le calme du soir…
Regarde mon front blême et sens combien je t’aime…
L’ombre, doux voile noir, couvre mon désespoir…

Une rose inexprimable a fleuri sur le sable,
Et tandis qu’alentour se fane le beau jour
Je pleurerai, semblable à ceux que l’heure accable :
Seul n’a point de retour l’impatient amour… »

(Renée Vivien)

Illustration: Alexandre Cabanel

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Le soir (Anna Akhmatova)

Posted by arbrealettres sur 26 avril 2017



Le soir

Dans le jardin résonnait la musique
D’une tristesse inexprimable.
Un frais et fort parfum de mer
Montait du plat, des huîtres dans la glace.

Il m’a dit : « Je suis un ami sûr ! » —
Et il a touché ma robe.
Qu’il ressemble peu à une étreinte
L’effleurement de ces mains.

C’est ainsi que l’on caresse les chats et les oiseaux,
Que l’on regarde les sveltes cavalières…
Juste ce rire dans ses yeux calmes,
À l’abri des légers cils dorés.

Mais les voix tristes des violons
Chantent derrière la fumée qui s’étire :
« Bénis le ciel — pour la première fois
Te voici seule avec ton bien-aimé ».

(Anna Akhmatova)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Désirer le feuillage (Jean Mambrino)

Posted by arbrealettres sur 3 avril 2017



Désirer le feuillage

Désirer le feuillage
où les feuilles s’envolent
ce visage
pour toujours étranger
les images du monde
dans l’eau qui tremble

voir le désir
consumer le désir
la flamme détruire la flamme
la lumière dans la lumière
s’abolir

désirer ainsi
l’impossible Bien
la beauté que rien
n’exprime
l’inatteignable inexprimable
Bien
oublieusement donné
en tout
en rien

une dernière feuille descend
derrière
le soleil
descend du ciel
de l’ouverture

dans la lumière d’ici
d’elle-même exilée.

(Jean Mambrino)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pour le meilleur instant du poète (Armand Robin)

Posted by arbrealettres sur 6 août 2016



Pour le meilleur instant du poète,
Nous n’avons que quelques mots,
Il faut entendre
Les grenouilles qui chantent,
Et l’inexprimable dans tous les étangs

Nous disposons des eaux
Qui toutes s’assemblent.

(Armand Robin)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je voulais savoir (Pär Lagerkvist)

Posted by arbrealettres sur 14 octobre 2015



Je voulais savoir
mais ne pus qu’interroger,
je voulais la lumière
mais ne pus que brûler.
Je demandais l’inexprimable
et ne pus que vivre.

Je me plaignis.
Mais personne ne me comprit.

***

Jag ville veta
men fick bara fråga,
jag ville ljus
men fick bara brinna.
Jag begärde det oerhörda
och fick bara leva.

Jag beklagade mig.
Men ingen förstod vad jag mente.

(Pär Lagerkvist)

Illustration

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Si plus rien tout à coup n’était inexprimable (Marcel Havrenne)

Posted by arbrealettres sur 4 août 2015



Si plus rien tout à coup n’était inexprimable,
on entendrait s’élever le choeur le plus harmonieux du monde ;
un ensemble sans fin de banalités glorieuses.

(Marcel Havrenne)

Illustration

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :