Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘infatigable’

PROLOGUE (Paul Verlaine)

Posted by arbrealettres sur 23 juin 2016



 

PROLOGUE

L’AMOUR est infatigable !
Il est ardent comme un diable,
Comme un ange il est aimable.

L’amant est impitoyable,
Il est méchant comme un diable,
Comme un ange, redoutable.

Il va rôdant comme un loup
Autour du coeur de beaucoup
Et s’élance tout à coup

Poussant un sombre hou-hou !
Soudain le voilà roucou-
Lant ramier gonflant son cou.

Puis que de métamorphoses !
Lèvres rouges, joues roses,
Moues gaies, ris moroses,

Et, pour finir, moulte chose
Blanche et noire, effet et cause;
Le lys droit, la rose éclose…

(Paul Verlaine)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La paix trouvée d’un silence d’amour (Francis Royo)

Posted by arbrealettres sur 27 avril 2016



la paix trouvée d’un silence d’amour
je reviendrai
voyageur infatigable
vers la source douloureuse toujours
indivisible
de ton sourire

(Francis Royo)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

Illustration: Ciric

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tantôt semblable à l’onde (Jean Moréas)

Posted by arbrealettres sur 11 décembre 2015



Tantôt semblable à l’onde

Tantôt semblable à l’onde et tantôt monstre ou tel
L’infatigable feu, ce vieux pasteur étrange
(Ainsi que nous l’apprend un ouvrage immortel)
Se muait. Comme lui, plus qu’à mon tour, je change.

Car je hais avant tout le stupide indiscret,
Car le seul juste point est un jeu de balance,
Qu’enfin dans mon esprit je conserve un secret
Qui remplirait d’effroi l’humaine nonchalance.

(Jean Moréas)

Illustration

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Quand vous respirez un parfum délectable (Marceline Desbordes-Valmore)

Posted by arbrealettres sur 12 octobre 2015



Carry Akroyd  g

Quand vous respirez un parfum délectable,
Ne demandez pas d’où vient ce souffle pur.
Tout parfum descend de la divine table
L’abeille en arrive, artiste infatigable,
Et son miel choisi tombe aussi de l’azur.(Marceline Desbordes-Valmore)

Illustration: Carry Akroyd

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Errant asile (Octavio Paz)

Posted by arbrealettres sur 29 septembre 2015




Le vent se délie et rassemble le feuillage,
la nation des nuages se disperse.

Fragile est le réel et inconstant;
et aussi, sa loi le changement, infatigable :

tourne la roue des apparences
sur l’axe du temps, sa fixité.

La lumière dessine tout et tout enflamme,
elle plante dans la mer des poignards qui sont des torches,

elle fait du monde un bûcher de reflets :
nous autres ne sommes que moutonnements.

Elle n’est pas la lumière de Plotin, mais lumière terrestre,
lumière d’ici, mais lumière intelligente.

Elle me réconcilie avec mon exil :
patrie est sa vacuité, errant asile.

(Octavio Paz)

Illustration: ArbreaPhotos
 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »