Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘informulé’

Je ne vois rien (Jean Tortel)

Posted by arbrealettres sur 16 juillet 2019




    

Je ne vois rien. Je suis
Dedans. Qui n’a pas de limites.
Informel informulé.
Et ceci qui se gonfle et souffle
N’est pas poème.

(Jean Tortel)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nous nous prosternons (Zheng Xie)

Posted by arbrealettres sur 7 février 2019



Nous nous prosternons
Devant le roc élu
qui rehausse nos désirs
Informulés

(Zheng Xie)

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Les mots sont un peu de la baguette magique (Olympia Alberti)

Posted by arbrealettres sur 29 juin 2017




    
Les mots sont un peu de la baguette magique
cachée au bout du chemin de la clairière,
ils sont la pensée, l’espérance
et la nostalgie des enfances
que l’on laisse derrière soi,

les mots de tous les jours aussi
sont cette vaste prière informulée
qui s’élèvent parfois de quelques coeurs
qui ne se connaissent même pas, ici-bas,
et dont les rêves se rejoignent dans cet espace limpide
où de la lumière se tisse aux syllabes sans corps,
aux pensées secrètes, aux irisation de l’âme qui s’élèvent,
irrépressible, vers ce ciel inconnu
où de la beauté se prépare pour demain.
Et dont les coeurs frémissent.

(Olympia Alberti)

Découvert ici: https://petalesdecapucines.wordpress.com

Recueil: L’amour dans l’âme – Le journal disparu d’Etty Hillesum
Editions: Presses de la Renaissance

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

AUBADE (Paul Auster)

Posted by arbrealettres sur 24 janvier 2017



des-ombres-dans-la-neige_Oo

 

AUBADE

Pas même le ciel.
Mais un souvenir du ciel,
et le bleu de la terre
dans tes poumons.

Terre
moins que terre : observer
comment le ciel t’enveloppera, s’accroîtra
avec les mots
que tu laisses informulés — et rien
ne se perdra.

Je suis ton angoisse, la fissure
dans le mur
qui s’ouvre au vent
et son balbutiement, tempête
au pluriel — cet autre nom
que tu donnes à ton monde : exil
dans les chambres de chez toi.

L’aube se referme, engendre
le témoignage,
le tremble et le frêne
qui tombent. Je reviens vers toi
à travers ce feu, un reste
de la saison prochaine,
et serai pour toi
comme poussière, comme air,
comme ce rien
qui ne te hantera pas.

Au lieu d’avant le souffle
nous sentons nos ombres se croiser.

(Paul Auster)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Terribles sont les ténèbres informulées (Mu Tan)

Posted by arbrealettres sur 29 novembre 2016



Calmement en ce lieu
nous nous étreignons
Dans un monde que nos paroles
parviennent à éclairer

Cependant terribles sont
les ténèbres informulées.
Nous déchirent ce qui est possible
et ce qui ne l’est pas.

Ce qui nous étouffe,
nous fait perdre haleine
Ce sont ces mots doux
qui meurent avant d’être nés.
Leurs fantômes omniprésents
nous entraînent dans l’errance
Dans l’aire libre et splendide
d’un amour désordonné.

(Mu Tan)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La rumeur des mots (Bernard Mazo)

Posted by arbrealettres sur 30 octobre 2016



La rumeur des mots

Tel un lointain grondement d’orage,
au coeur de l’été, fertile et rageur,
écoutez sourdre la frêle rumeur des mots
et ce qui, dans son sillage, leur fait escorte :
l’informulable et l’informulé,
ce qui est et n’est pas l’ombre portée de la vie.

(Bernard Mazo)

Découvert ici: https://ecriturbulente.com/

Illustration: Serge Agombart

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :