Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘injonction’

L’absence (Michel Thion)

Posted by arbrealettres sur 26 octobre 2018



l’absence
une injonction
au regard

silence
souriant

(Michel Thion)

Tiré de son livre « Origami » ici

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Être (Laurent Albarracin)

Posted by arbrealettres sur 20 avril 2017



Être est l’injonction naturelle des choses à elles-mêmes.
Le soi propre des choses et un « sois! » impérieux.
N’importe quelle chair est un Fiat Lux ébahi.

(Laurent Albarracin)

 Illustration: Paul Kaptein

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Cette douceur impérieuse (Gérard Pfister)

Posted by arbrealettres sur 20 février 2017




Cette douceur impérieuse
du poème, de qui
nous parle-t-elle
à qui monte son chant
j’écoute, je suis sourd
quelle est cette caresse
quelle est cette injonction

(Gérard Pfister)

Illustration: Claude Bour

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Crépuscule (Hannah Arendt)

Posted by arbrealettres sur 21 novembre 2016



Crépuscule

Crépuscule, déclinaison,
Attente, signe d’adieu —

Grise est la marée.

Crépuscule, silence,
Sans bruit tu te penches,
Avertissement, plainte,
Silencieuse éloquence —

Grise est la marée.

Crépuscule, consolation,
Modération, apaisement.
Sombre injonction.
Nouvel encerclement —

Grise est la marée.

***

Dämmerung

Dämmerung, Sinkende,
Harrende Winkende —

Grau ist die Flut.

Dämmerung, Schweigende,
Lautlos Dich Neigende,
Mahnende, Klagende,
Lautloses Sagende —

Grau ist die Flut.

Dämmerung, Tröstende,
Mildernde, Heilende.
Dunkles Weisende.
Neues Umkreisende —

Grau ist die Flut.

(Hannah Arendt)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’huis d’ajoncs (Louis Calaferte)

Posted by arbrealettres sur 28 avril 2016



porte  [800x600]

L’huis
d’ajoncs
l’huis
d’ajours
la horde
de l’O
jour
d’hui

INJONCTION

(Louis Calaferte)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Tout en moi répond au vent (Michel Deguy)

Posted by arbrealettres sur 15 janvier 2016



 

Tout en moi répond au vent
[…]
Tout plie sous l’injonction qui assemble:
Les cheveux comme un champ plus dense
Le dos pareil aux troncs, les yeux dessillés sous le sel
Les jambes écroulées dans les pierres
Et la manducation au bruit de la charrette; tout
Sauf la voix étonnée de sa dissemblance.

(Michel Deguy)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :