Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘intéresser’

CHANSON DE JOFFROY RUDEL (Edmond Rostand)

Posted by arbrealettres sur 5 mai 2018



CHANSON DE JOFFROY RUDEL

C’est chose bien commune
De soupirer pour une
Blonde, châtaine ou brune

Maîtresse,
Lorsque brune, châtaine
Ou blonde, on l’a sans peine…
Moi, j’aime la lointaine
Princesse !

C’est chose bien peu belle
D’être longtemps fidèle,
Lorsqu’on peut baiser d’Elle

La traîne,
Lorsque parfois on presse
Une main qui se laisse…
— Moi, j’aime la Princesse
Lointaine.

Car c’est chose suprême
D’aimer sans qu’on vous aime,
D’aimer toujours, quand même,

D’une amour incertaine,
Plus noble d’être vaine…
Et j’aime la lointaine
Princesse.

Car c’est chose divine
D’aimer quand on devine,
Rêve, invente, imagine
A peine…

Le seul rêve intéresse,
Vivre sans rêve, qu’est-ce ?
Et j’aime la Princesse
Lointaine !

(Edmond Rostand)

Illustration: Anne-Marie Zilberman

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LE BONHEUR (Li Taï Po)

Posted by arbrealettres sur 28 décembre 2017



 

Serpent_Nouvel_An_fille [1280x768]

LE BONHEUR

Je suis vieux.
Rien ne m’intéresse plus.
D’ailleurs, je ne suis pas très intelligent,
et mes idées ne sont jamais allées plus loin que mes pas.
Je ne connais que ma forêt, où je reviens.

Impatiente de m’entendre parler
aux arbres, aux sources, la lune sort des nuages, et rit.

Vous me demandez quel est le suprême bonheur, ici-bas?
C’est d’écouter la chanson d’une petite fille qui s’éloigne
après vous avoir demandé son chemin.

(Li Taï Po)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je n’appartiens tout simplement pas à ce monde (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 2 décembre 2017



Illustration
    
Je n’appartiens tout simplement pas à ce monde.
J’habite la Lune avec frénésie.

Je n’ai pas peur de mourir,
j’ai peur de cette terre étrangère, agressive.

Je n’arrive pas à penser aux choses concrètes,
elles ne m’intéressent pas.

Je ne sais pas parler comme tout le monde.
Mes mots sont bizarres et viennent de loin,
d’un endroit où personne ne se rencontre.

Que ferai-je une fois plongée dans mes mondes fantastiques
et incapable de remonter à la surface?

Parce que c’est bien ce qui risque de m’arriver.
Je partirai et ne saurai pas revenir.

Je ne saurai d’ailleurs pas qu’il existe un « savoir revenir ».
Et je n’en aurai peut être tout simplement pas envie.

(Alejandra Pizarnik)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Poète (Jean Dauby)

Posted by arbrealettres sur 19 octobre 2017



    

Illustration: Gao Xingjian

Poète,

Il faut garder les chants d’amour au fond des gorges,
ne pas laisser les mains écrire leurs caresses
et les yeux refléter les splendeurs visitées.
Le plaisir doit dormir dans les chambres secrètes
et les amants se taire.

Il faut clamer les chants de peur sur les sommets,
les thrènes de pitié tout au long des chemins,
les cris de liberté aux échos des forêts,
les dures vérités à la face des mers
et toujours avoir faim.

Ton coeur et tes amours n’intéressent personne.
Les fleurs et les oiseaux sont morts sous ton stylet.
Ecoute, écoute les balbutiements des hommes,
et que ta chair et que ton sang se fassent verbe
pour habiter en tous.

(Jean Dauby)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ce qui m’intéresse c’est la joie (Jean Malrieu)

Posted by arbrealettres sur 30 septembre 2017



Illustration: Malel

    
Ce qui m’intéresse c’est la joie.
Elle ne vient pas par le chemin des palmes,
Elle chante derrière quelque chose,
Perpétuellement en route. Comme l’eau
Derrière le rocher, le vent derrière la porte :
Apprivoiser les mots, leur laisser passage
Entre les arbres. Par quelle route non pavée
Viennent l’adoration et la magie ?

(Jean Malrieu)

 

Recueil: EN PAYS DE VERTIGE
Editions: Le Verbe et l’Empreinte

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ce qui m’intéresse c’est la joie (Jean Malrieu)

Posted by arbrealettres sur 28 septembre 2017



Illustration: Noèla Morisot
    
Ce qui m’intéresse c’est la joie.

Elle ne vient pas par le chemin des palmes,
Elle chante derrière quelque chose,
Perpétuellement en route. Comme l’eau
Derrière le rocher, le vent derrière la porte :

Apprivoiser les mots, leur laisser passage
Entre les arbres. Par quelle route non pavée
Viennent l’adoration et la magie ?

(Jean Malrieu)

 

Recueil: EN PAYS DE VERTIGE
Editions: Le Verbe et l’Empreinte

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Je pensais : Il est trop vieux (Missy Thorneburgh)

Posted by arbrealettres sur 3 mars 2017



baiser-3

Je pensais : Il est trop vieux,
il a trop d’enfants,
et cela ne m’intéresse pas
… (puis) il m’embrassa la nuque.

Cela m’électrisa intérieurement
et je lançai : « Oh, vas-y! ».

(Missy Thorneburgh)

 Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nous vivons menu, nous pensons brouillard (Jean Joubert)

Posted by arbrealettres sur 2 septembre 2016



« Nous vivons menu, nous pensons brouillard,
Nous aimons les danseuses roses sur des cordes
Et les charmeurs de serpents pourvu qu’ils soient en cage,
Nous aimons l’amour aux nuits des boudoirs,
Le ventre de soie des femmes fragiles.

Le reste ne nous intéresse pas!
Nous ne voulons pas savoir, pas savoir, pas savoir …
D’ailleurs, nous savons tout, c’est bien connu:
Nous payons des gens pour penser.
Nous pensons nous-mêmes, le dimanche soir, de huit à neuf,
Après la charmante promenade en famille vers les abattoirs.

Nous pensons, nous pensons et c’est terrible! »

(Jean Joubert)


Illustration: Fanny Verne

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :