Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘interpeler’

N’importe ? Pensée, Alerte ! (Francis Vielé-Griffin)

Posted by arbrealettres sur 15 septembre 2019



 

mer  20090420_140311_

N’importe ? Pensée, Alerte !
L’écho de nos pas nous approuve ;
Marchons vers la vaste mer verte
Sur la route qui s’ouvre.

Je t’interpelle dans l’ombre,
Ou me tais pour entendre ta voix
— Le ciel s’est fait bas et sombre
Et pèse comme la voûte des bois —

Alerte, vers ailleurs ! Ma pensée ;
Vers demain et sa rive ignorée :
Une chanson de route cadencée
Vibre au loin, comme un vol essoré…

(Francis Vielé-Griffin)

Illustration: ArbreaPhotos
 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

N’importe? pensée, Alerte! (Francis Vielé-Griffin)

Posted by arbrealettres sur 25 janvier 2017



 

Charles Guilloux

N’importe? pensée, Alerte!
L’écho de nos pas nous approuve;
Marchons vers la vaste mer verte
Sur la route qui s’ouvre.

Je t’interpelle dans l’ombre,
Ou me tais pour entendre ta voix
– Le ciel s’est fait bas et sombre
Et pèse comme la voûte des bois –

Alerte, vers ailleurs! ma pensée;
Vers demain et sa rive ignorée:
Une chanson de route cadencée
Vibre au loin, comme un vol essoré…

(Francis Vielé-Griffin)

Illustration: Charles Guilloux

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Quelque chose nous appelle (Roger Munier)

Posted by arbrealettres sur 30 juin 2015



Quelque chose nous appelle,
nous interpelle et peut-être nous oblige.
Mais est-ce bien à la parole?
Ce qui nous appelle ne nous requiert peut-être qu’au silence,
à son silence, à son mutisme…

La lumière fait surgir, apparaître,
mais elle e nomme pas.

On veut dire quelque chose et on n’y parvient pas.
C’est parce qu’on veut le dire.

I1 ne manque au fond qu’un seul mot
que tous les autres cherchent à remplacer —
fébrilement.

(Roger Munier)


Illustration

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :