Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘intrus’

Quand le flux de la nuit me coule sur les lèvres (Jules Supervielle)

Posted by arbrealettres sur 10 novembre 2016



 

Quand le flux de la nuit me coule sur les lèvres
Me couvrant le menton avec un sang tout noir,
Lentement soulevé par le boeuf du sommeil,
Je sens tourner en moi l’axe de mon regard.
J’entre dans le champ clos de ma chair attentive
Au pays qui respire et qui bat sous ma peau.
Mes os sont les rochers de ces plaines rétives
Où pousse une herbe rare appelée arlisane,
Et comme un voyageur qui arrive de loin
Je découvre en intrus mon paysage lointain.

(Jules Supervielle)

Illustration: Marina Podgaevskaya

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tu es l’intrus dans ton visage (Pierre Dalle Nogare)

Posted by arbrealettres sur 10 juillet 2016



Tu es l’intrus dans ton visage
Une image de l’homme
Qui erre dans les abysses
Avec pour mémoire
L’invisible et le perdu.

(Pierre Dalle Nogare)


Illustration: Ismail Yildirim

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | 1 Comment »

SPLEEN DE FIN D’OISE (Jean-Charles Michel)

Posted by arbrealettres sur 17 octobre 2015




SPLEEN DE FIN D’OISE

Rien n’est tant déprimant qu’un ennui sans partage,
Quand le choc d’aucun verre au contact du comptoir,
Ne vient porter secours au broyage du noir ;
La nuit dort sans étoile et sans Lune en servage.

Le charme désuet d’un très vieux paysage,
Oublié dans le lit d’un affluent miroir,
N’ose quitter le fond, du matin jusqu’au soir,
Et laisse gésir seul son voile de veuvage.

La brume au ras du sol emmitoufle un chat gris,
Aux rives des trottoirs se butent les aigris ;
Le talus sous le joug d’une bête de somme,

Nous concède un long train pesant comme un intrus,
Au milieu des vergers sans groseille et sans pomme,
En rupture d’ailleurs, que nul n’espère plus.

(Jean-Charles Michel)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Aller sous les nuages (Pierre Dhainaut)

Posted by arbrealettres sur 18 juillet 2015


nuages_700

Aller sous les nuages,
comment serions-nous des intrus?

(Pierre Dhainaut)

Posted in poésie | Tagué: , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :