Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘invulnérable’

J’ai caché mon coeur (Kathleen Raine)

Posted by arbrealettres sur 3 décembre 2018




J’ai caché mon coeur
Au fond d’une pierre
Là-bas, dans un torrent de la montagne,
OEuf-monde en sa coquille bleue,
Invulnérable jusqu’au jour
Où ce galet s’est écrasé,
Puissance et vie évanouies :
Non où tu vis mais où tu aimes, l’âme.

***

I hid my heart
Within a certain stone
In a far mountain burn,
World-egg in its blue shell,
Invulnerable until
That pebble crushed,
Power and life were gone :
Nor where we live but where we love, the soul.

(Kathleen Raine)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

LA MAIN CONTRE LA LUMIÈRE (Juan Ramón Jiménez)

Posted by arbrealettres sur 29 mai 2018



 

papillon épinglé

LA MAIN CONTRE LA LUMIÈRE

Nous ne sommes rien qu’un faible sac
de sang et d’os,
et une épingle, en vérité, peut nous tuer ;
mais en nous coule la semence
qui peut laisser s’échapper
le papillon unique,
de lumière seule et d’ombre seule seulement nôtres,
sans peau, sans filet ni armure,
sans rien ni personne qui
puisse l’attraper ;
l’être invulnérable,
immatériel, vaste comme le monde,
que, libre, comble l’infini
et qui en sort vers l’impossible.

***

LA MANO CONTRA LA LUZ

No somos más que un débil saco
de sangre y huesos,
y un alfiler, verdad, puede matarnos;
pero corre en nosotros la semilla
que puede dejar fuera de nosotros
la mariposa única,
de luz sólo y de sombra sólo y sólo nuestras,
sin piel, red ni armadura,
ni posibilidad de ser cazada
por nada humano ni divino;
el ser invulnerable,
inmaterial, tan largo como el mundo,
que colma, libre, lo infinito
y se sale de él a lo imposible.

(Juan Ramón Jiménez)

Illustration

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

JAMAIS PLUS… (Sophia de Mello Breyner Andresen)

Posted by arbrealettres sur 17 décembre 2016



JAMAIS PLUS…

Jamais plus
Tu ne marcheras sur les chemins naturels.

Jamais plus tu ne pourras te sentir
Invulnérable, réelle et dense —
Perdu pour toujours
Ce que tu recherchas par-dessus tout :
La plénitude de chaque présence.

Et ce sera toujours le même rêve, la même absence.

***

NUNCA MAIS…

Nunca mais
Caminharás nos caminhos naturais.

Nunca mais te poderás sentir
Invulnerável, real e densa —
Para sempre está perdido
O que mais do que tudo procuraste
A plenitude de cada presença.

E será sempre o mesmo sonho, a mesma ausência.

(Sophia de Mello Breyner Andresen)

Illustration

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Amis sauvages (René-Guy Cadou)

Posted by arbrealettres sur 1 mai 2016


Amis sauvages

Je parle d’animaux qui n’ont pas de parents
De sourds bondissements inconnus des poitrine

Beaux hommes sangliers
Que j’apaise d’un doigt
La bauge de mes yeux
Est pleine de pervenches
Soulevez les forêts
Et portez-les en moi

Je viens à vous cerviers
Amis des plaines blanches
Longs renards comme un jour
D’automne un peu couvert
Biches dont les flambeaux
Ensoleillent l’hiver

Je viens à vous passants
Du monde invulnérable
Perdrix au songe bleu
Qui laissez en rêvant
Tomber des champs de blé
Au-dessus de ma table

Je viens à toi surtout
Gardienne des chansons
Trésor de la vallée
Fille des sauges douces
Qui trouves pour m’aimer
La chaleur des moissons.

(René-Guy Cadou)

Illustration: William Bouguereau

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :