Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘irréalité’

L’INCULTE (Rabindranath Tagore)

Posted by arbrealettres sur 20 avril 2019



Illustration: Kalle Kataila

    

L’INCULTE

Vous qui voulez, méditez les yeux fermés, assis,
Sur la réalité ou l’irréalité de la création,
Pendant ce temps, assis, les yeux grand ouverts,
Je profite du jour pour contempler l’univers.

(Rabindranath Tagore)

 

Recueil: Tantôt dièse tantôt bémol
Traduction: Prithwindra Mukherjee
Editions: La Différence

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Irréalité (Jacques Rigaut)

Posted by arbrealettres sur 20 septembre 2018



Irréalité
existence

Se passer la main sur le visage,
la crainte angoissée
de n’y plus trouver ni nez,
ni bouche,
tous traits effacés
comme sur un dessin …

(Jacques Rigaut)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

La réalité est infraction (Roberto Juarroz)

Posted by arbrealettres sur 3 juillet 2018




    
La réalité est infraction,
l’irréalité l’est aussi.
Et entre les deux coule un fleuve de miroirs
qui ne figure sur aucune carte.
Dans ce fleuve toutes les lois se diluent,
toute infraction devient un autre miroir.

(Roberto Juarroz)

 

Recueil: Martine Broda pour Roberto Juarroz
Traduction: Martine Broda
Editions: José Corti

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il arrive (Agnès Schnell)

Posted by arbrealettres sur 1 avril 2018



 

Arthur Hughes 45

Il arrive

Il arrive
qu’on ne possède plus
qu’une force enlisée
qu’on ne discerne que le passage
vide déserté..

Alors on cherche
les mots humains
à dire…
Mais, rien.

On s’égare on se défait
on se dilue.
Rien ne reste
qu’une buée un étouffement.
On n’atteint plus
on n’entend plus
sinon le bruit des mains affolées
le froid d’une déchirure.
Sinon, rien.

On sait que tout sera
à reprendre
qu’il faudra porter
notre inertie ou l’ignorer.
On sait l’à peine frémissant
de notre existence.
On sait. On ne répond plus.

On sait l’appel
lointain inaccessible
infiniment résonnant
infiniment blessant.
On sait l’irréalité
l’absence insupportable
où une prière seule pourrait…
Mais, rien.

(Agnès Schnell)

Découvert ici chez Emmila Gitana

Illustration: Arthur Hughes

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pas seulement (Homero Aridjis)

Posted by arbrealettres sur 29 mai 2017



    
Pas seulement les langues des hommes se meurent
Pas seulement le bronze de la tête de Sulla s’ouvre
Pas seulement le tigre de Bali disparaît

des langages privés s’éteignent
des rêves nous brûlent les yeux
des animaux meurent d’irréalité dans les rues

Pas seulement les cimetières des époques passées
sont pleins de dieux oubliés
l’amour des hommes est fait de paroles perdues

(Homero Aridjis)

 

Recueil: Les poèmes solaires
Traduction: Ivan Alechine
Editions: Mercure de France

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Irréalité du matin (José Ángel Valente)

Posted by arbrealettres sur 6 décembre 2015



 

Irréalité du matin

Rien de plus inquiétant dans la fleur de la mort
que le soudain, tremblant,
tintinnabulant adieu.

***

Irrealidad de la mañana

Nada más inquietante en la flor de la muerte
que el repentino,
trémulo,
tintineante adiós.

(José Ángel Valente)

Illustration: George Pyatigorets

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | 1 Comment »

UN PAON VU A TRAVERS MONTES DE OCA (José Emilio Pacheco)

Posted by arbrealettres sur 26 juin 2015



UN PAON VU A TRAVERS MONTES DE OCA

Dans le vague jardin rubendariste
avec superbe il déploie ses vitraux
et dans la source de mousse braille son épouvante
car l’eau ne reflète pas
son paonirréalité

***

UN PAVO REAL VISTO POR MONTES DE OCA

En el vago jardín rubendariano
con soberbia despliega sus vurales
y en la fuente de musgo lanza un grito
de pavor
porque el agua no refleja
su pavoirrealidad

(José Emilio Pacheco)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :