Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘irriguer’

Jeunesse (Andrée Chedid)

Posted by arbrealettres sur 17 septembre 2019



Jeunesse

Jeunesse qui t’élances
Dans le fatras des mondes
Ne te défais pas à chaque ombre
Ne te courbe pas sous chaque fardeau

Que tes larmes irriguent
Plutôt qu’elles ne te rongent

Garde-toi des mots qui se dégradent
Garde-toi du feu qui pâlit

Ne laisse pas découdre tes songes
Ni réduire ton regard

Jeunesse entends-moi
Tu ne rêves pas en vain.

(Andrée Chedid)


Illustration:
Christian Kessler

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je ne sais pas où finit La rue de Lagny (Josée Tripodi)

Posted by arbrealettres sur 9 mai 2019




    
Je ne sais pas où finit
La rue de Lagny

Elle jaillit d’un coup
Boulevard de Charonne
Et suit son cours
Sans méandres
Canal domestique

Se goinfre de carbone
En sautant le périph

Et va partager ses eaux
Entre Saint-Mandé
Rive droite
Et Montreuil
Rive gauche

Tour à tour elle irrigue
Des immeubles morts
Machines à mouliner
Le fric
Des bâtisses à habiter
En batterie
Des pavillons de banlieue

Avec arbre
Derrière leurs remparts

Je tourne
Dans la rue Robespierre

Aujourd’hui encore
Je ne saurai où finit
La rue de Lagny

(Josée Tripodi)

 

Recueil: Le temps court plus vite que moi
Traduction:
Editions: Le Castor Astral

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Qui souffle sur la paume ! (Jacques Izoard)

Posted by arbrealettres sur 29 mai 2018




    
Qui souffle sur la paume !
L’haleine rêve de roses
et nul ne caresse l’eau
qui coule à travers corps
pour mieux irriguer les poèmes.
Invisible haleine sans mots !
Tout dire sans rien dire !

(Jacques Izoard)

 

Recueil: Lieux épars
Traduction:
Editions: De la Différence

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’HOMME EST ENCORE DEBOUT (Andrée Chedid)

Posted by arbrealettres sur 29 mai 2018



 

Olivier Valsecchi i4

L’HOMME EST ENCORE DEBOUT

Rivé à l’impossible
Pilonné de terre
Lardé par les brouillards
le soleil et les cris

Avec son recel d’âme
qu’il irrigue
ou qu’il brûle

L’homme est encore debout !

L’usure n’a pas de prise
sur l’espoir qui s’élance
hors de la moelle des âges
hors des dalles éclatées.

(Andrée Chedid)

Illustration: Olivier Valsecchi

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La poésie n’aurait-elle plus rien à nous dire ? (Zéno Bianu)

Posted by arbrealettres sur 18 mai 2018



Zéno Bianu [800x600]

La poésie n’aurait-elle plus rien à nous dire ?
Ne serait-elle plus le lieu privilégié des interrogations humaines ?
D’Infiniment proche au Désespoir n’existe pas, dix ans ont passé.
Dix ans en prise avec le balancier de la vie.
Dix ans d’écriture.

Des poèmes de bord, comme autant de témoignages d’amitié, d’amour, d’admiration, de deuil.
Des poèmes animés par un pari farouche : transformer le pire en force d’ascension.
Des poèmes pour reprendre souffle et tenir parole.
Des poèmes pour ouvrir un espace aimanté, irriguer le réel dans une époque vouée à l’hypnose.

Transmettre quelque chose d’irremplaçable : une présence ardente au monde, une subversion féerique.
La poésie – ou la riposte de l’émerveillement.

(Zéno Bianu)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

Trappe (Michel Butor)

Posted by arbrealettres sur 9 mai 2018



Trappe

Il suffit de soulever la barre
pour vous faire accéder
à un autre niveau

Il suffit de descendre
au long de cette rampe
et l’on atteint le royaume des cavernes

Il suffit de grimper
au long de cette corde tendue
et le panorama jaillit dans la lumière

Il suffit de ramper au long
de ce tunnel pour atteindre
la liberté de l’autre côté des murailles

Il suffit de nager dans ce fleuve profond
pour que le sang de la jeunesse
irrigue à nouveau notre corps fané

(Michel Butor)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tu es mon auréole absente (Olivier Larronde)

Posted by arbrealettres sur 1 avril 2018



Tu es mon auréole absente

Mon armure enflammée, si je me désaltère
À ce fleuve d’absence il irrigue ma terre
D’angoisse — où je me vois comme un dragon sans feu
Sans arme, sans éclat,
mais reposant ses yeux.

(Olivier Larronde)

Illustration: William Blake

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Quand tu te retires du monde (Seyhmus Dagtekin)

Posted by arbrealettres sur 20 septembre 2017



Quand tu te retires du monde
Le monde ne s’arrête pas pour autant
Ne se retire pas
Quand tu vas dans le vaste monde
Tu ne deviens pas vaste pour autant
Quand tu te prives de la multitude
Tu n’occupes pas pour autant ta solitude
Tu ne l’élargis pas
Quand tu te chasses du bruit
Tu ne découvres pas pour autant le silence
Quand tu te coupes les branches
Tu n’augmentes pas pour autant
La sève qui irrigue ton front

(Seyhmus Dagtekin)

découvert ici chez laboucheaoreilles

Illustration: Aron Wiesenfeld

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Dans l’infernal souterrain (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 23 juin 2017



    

Dans l’infernal souterrain
Devançant tous les adieux
D’un coup nous sommes sauvés
Main à main
Paume à paume
Nous voici ailés
Nous voici anges
Les veines entre-mêlées irriguant le désir
bruissent d’en-vol et d’ex-tase…

(François Cheng)

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tu tiens au doigt la lumière du monde (Jean Joubert)

Posted by arbrealettres sur 13 juin 2017



Ébranche ton orgueil, réduis le geste, ne t’emploie
qu’au brisement des terres les plus noires
et n’oublie pas d’enclore, d’irriguer.

Que ta main fasse voeu de connivence,
que la racine ait ta complicité
et le feuillage aux cimes ta louange.

Ta pauvreté se vêt de transparence,
ton ombre suit l’ombre de toute sève.
Muet, tu cries. Pesant, tu te délivres.
Seul, te voici de ruches habité.
Tu tiens au doigt la lumière du monde.

(Jean Joubert)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :