Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘isthme’

Les anneaux fatigués (César Vallejo)

Posted by arbrealettres sur 18 août 2019



Illustration: Edward Hopper
    
Les anneaux fatigués

On a des envies de revenir, d’aimer, de ne pas s’absenter,
et on a des envies de mourir, combattu par deux
eaux opposées qui jamais ne vont isthmer.

On a des envies d’un grand baiser qui ensevelisse la Vie,
qui finit en l’afrique d’une agonie ardente,
suicidaire!

On a des envies… de n’avoir pas d’envie, Seigneur;
toi je te désigne d’un doigt déicide :
on a des envies de n’avoir pas eu de coeur.

Le printemps revient, revient et s’en ira. Et Dieu,
telle une courbe de temps, se répète et passe, passe
portant sur son dos l’épine dorsale de l’Univers.

Quand les tempes battent leur lugubre tambour,
quand me blesse le songe gravé sur un poignard,
on a des envies de rester planté là dans ce vers!

(César Vallejo)

 

Recueil: Poésie complète 1919-1937
Traduction: Nicole Réda-Euvremer
Editions: Flammarion

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les bras (Patrick Le Divenah)

Posted by arbrealettres sur 9 juillet 2018




    
Les bras

elle avait une façon de laisser les bras
accompagner le déplacement de son corps
qui désarmait toute analyse et disait, fort
bien, que la marche existe ailleurs que dans les pas

c’est de l’épaule que partait la courbe libre
volontaire et l’oeil commençait juste à la suivre
que déjà l’évasement du coude passé
le dessin se perdait dans l’isthme du poignet

jamais telle douceur n’avait paru plus ferme
ni l’évidence d’une peau plus éclatante
parcours sans faute d’une ligne dont la pente

pouvait surprendre par un geste qui la ferme
puis qui de nouveau l’ouvre et de nouveau l’oriente
écart inattendu qui comble notre attente

(Patrick Le Divenah)

 

Recueil: Blasons du corps féminin
Traduction:
Editions: L’Échappée Belle

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Poète (Adonis)

Posted by arbrealettres sur 7 avril 2017



 

Poète – tu n’écris ni le monde ni le moi
tu écris l’isthme
entre les deux

(Adonis)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

ÉVENTAIL (André Pieyre de Mandiargues)

Posted by arbrealettres sur 22 novembre 2015




ÉVENTAIL

Ta vie est une main qui tient un éventail
Voilà qu’il s’ouvre après un temps de fermeture,

Il se ferme à demi,

Puis il s’épanouit
Interminablement ainsi qu’un jour de juin
Aux banlieues de Stockholm,

Pavane qui dément la nuit,

Vas-tu te réjouir
A l’unisson des belles sciences
Et de la violente innocence
Tout de suite il est refermé,

Droit comme une dent dure;

Pusses-tu pourtant te rebiffer
Dompter les doigts qui commandent les branches
Saisir l’isthme du poignet providentiel

Remonter le lent bras de l’omnipotence
Jusqu’à l’aisselle de la révélation
Alors tu humerais l’odeur épouvantable
Qui émane des ménageries supérieures
Tu saurais l’extrême odeur de tigre
Que le coton céleste empêche de descendre
Sur la terre où ton regard s’arrête
Au jeu joli d’un éventail.

(André Pieyre de Mandiargues)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :