Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘jacinthe’

ll rayonnait (Jean Tardieu)

Posted by arbrealettres sur 31 octobre 2017



 


    
ll rayonnait hors de l’espace, — dans le Temps.

On ne pouvait le voir qu’en fermant les paupières.

On y entrait par un dédale de souvenirs.

On en sortait béants sur l’abîme futur…

C’était cet astre fou ce monstre irradiant,
ce puits sempiternel d’horreur et de chaleur
qui hurle dans le ciel au milieu de sa meute,
cet énorme et cruel démon, — dont le souci
est la croissance des jacinthes.

(Jean Tardieu)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

AVÈNEMENT NOCTURNE (Mario Luzi)

Posted by arbrealettres sur 13 septembre 2017



Illustration
    
AVÈNEMENT NOCTURNE

TERRE

Je reconstruis de roses ton passé
car sur les déserts, amèrement,
le soleil à présent fouille les buissons,
les colonnes, et les mouettes sur la mer
verte gonflée de vents et de méduses aspirent
à la chaleur que répandent tes peuples !
Et une mère sur les rochers soucieuse
abandonne son flanc aux profondes
comètes, ô astres, les chèvres humainement
s’arrêtent au bord des torrents
d’autrefois, le nuage sur les temples
se défait, se souvient de l’encens.
Telle est ma mémoire. Mais au couchant
descend une jeunesse qui brille d’événements,
je regarde : humide le vaisseau laboure
l’avenir, parfait au-dessus des rocs
pèse le faucon et dans les sentiers les jacinthes
vivent d’une charité que j’ignore.

***

AVVENTO NOTTURNO

TERRA

Ricompongo di rose il tuo passato
io perché sui deserti amaramente
fruga il sole i cespugli e le colonne
ora, e il cabre effuso dai tupi popoli
ricercano i gabbiani sopra il verde
mare gonfio di venti e di meduse !
E una madre sui sassi pensierosa
abbandona il suo franco aile profonde
comete, astri, si fermano le capre
umanamente al ciglio dei torrenti
d’un tempo, la nuvola sui templi
si disanima memore d’incenso.
Tale la mia memoria. Ma a ponente
cala la gioventù lustra di eventi,
io guardo : umido solea nel futuro
il vascello, perfetto sui macigni
pende il falto e nei viottoli i giacinti
vivono d’una carita ch’io ignoro.

(Mario Luzi)

 

Recueil: Dans l’oeuvre du monde
Traduction: Philippe Renard, Bernard Simeone
Editions: Editions Unes

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’Amour des deux Jacinthes (Christian Jodon)

Posted by arbrealettres sur 20 août 2017



 

L’Amour des Deux Jacinthes

Là-haut sur la colline
Y-a-t’un joli jardin
Lavande et romarin
Lavande et romarin

Il y a deux jacinthes
Dans ce joli jardin
Le jardin de tes yeux
Remplis de romarin
Lavande du ciel bleu
Deux jacinthes au jardin

Pour tes jolies jacinthes
J’ai pleuré dans mes mains
Lavande et romarin
Lavande et romarin

Insensible à ma plainte
Ni jour d’hui ni demain
Pour tes jolies jacinthes
Je pleurerai sans fin
Modulant la complainte
De ton regard de lin

Là-haut sur la colline
Y-a-t’un joli jardin
Lavande et romarin
Lavande et romarin

Ton jardinier jardine
Tes deux yeux au jardin
Le parfum de tes yeux
Vaut bien le romarin
Lavande du ciel bleu
Deux jacinthes au jardin

Le vent de la colline
M’apporte ton parfum
Lavande et romarin
Lavande et romarin

Le parfum de jacinthe
De tes beaux yeux de lin
Avec un goût d’absinthe
D’amer et de citrin

Au jardin de tes yeux
J’irai mourir demain

(Christian Jodon)

Illustration: Josephine Wall

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il est interdit de piétiner les plates-bandes (Raymond Queneau)

Posted by arbrealettres sur 20 août 2017



Les zinnias prospèrent,
les yuccas poussent,
les xéranthèmes prospèrent,
les wédélies poussent,
les volubilis prospèrent,
les ulmaires poussent,
les tulipes prospèrent,
les scabieuses poussent,
les renoncules prospèrent,
les pivoines poussent,
les oeillets prospèrent,
les narcisses poussent,
les marguerites prospèrent,
les lis poussent,
les kennédies prospèrent,
les jacinthes poussent,
les iris prospèrent,
les hortensias poussent,
les géraniums prospèrent,
les fuschias poussent,
les églantines prospèrent,
les dalhias poussent,
les coquelicots prospèrent,
les bégonias poussent,
les anémones fleurissent.
On ne leur a pas encore coupé la tête
et le jardinier n’a pas les mains tachées de sang.
La cueillette viendra plus tard.
Pour le moment il est interdit
de piétiner les plates-bandes.

(Raymond Queneau)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

Jaloux des gouttes de pluie (Louis Aragon)

Posted by arbrealettres sur 9 juillet 2017



Jaloux des gouttes de pluie
Qui trop semblent des baisers
Les yeux de tout ce qui luit
Sont raison de jalouser

Jaloux jaloux des miroirs
Des morsures de l’abeille
De l’oubli de la mémoire
De l’abandon du sommeil

Du trottoir qu’elle a choisi
Des mains frôleuses du vent
Ma vivante jalousie
Qui me réveille en rêvant

Jaloux d’un chant d’une plainte
D’un souffle à peine un soupir
Jaloux jaloux des jacinthes
D’un parfum d’un souvenir

Jaloux jaloux des statues
Au regard vide et troublant
Jaloux quand elle s’est tue
Jaloux de son papier blanc

D’un rire ou d’une louange
D’un frisson quand c’est l’hiver
De la robe qu’elle change
Au printemps des arbres verts

De la voir aimer le feu
D’une branche qui la suit
D’un peigne dans ses cheveux
A l’aurore de minuit

De qui donc est-elle éprise
Qu’elle porte ses turquoises
Ah la nuit me martyrise
Avec ses ombres narquoises

Jaloux en toute saison
Traversé de mille clous
A perdre toute raison
Jaloux comme un chien jaloux

Jaloux de toute la terre
Quand elle arrive un peu tard
Tous ses gestes sont mystère

Jaloux jaloux des guitares

(Louis Aragon)

Illustration: Gérard Segear

 

Cf article ici

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Le soleil tombe (Marie-Claire Bancquart)

Posted by arbrealettres sur 22 mai 2017



    Illustration
    
Le soleil tombe.
Un jour, il tombera du haut
de son existence

son haut pas très haut
(étoile
de petit rang).

Nous ?

Tombés
avant lui.

En cette fin d’après-midi pourtant
c’est une jacinthe
que dans l’auto arrêtée sur la route, nous recevons en plein dans les yeux

ou la trace brillante d’un escargot sur une feuille

plus fortes
que la fin en marche.

Nous acceptons alors de vivre avec le provisoire.

(Marie-Claire Bancquart)

 

Recueil: Terre Energumène
Editions: Le Castor Astral

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je mettrai… (Francis Jammes)

Posted by arbrealettres sur 25 mars 2017



Je mettrai des jacinthes blanches
à ma fenêtre, dans l’eau claire
qui paraîtra bleue dans le verre.

Je mettrai sur ta gorge blanche
et luisante comme un caillou
du ruisseau, des boules de houx.

Je mettrai sur la pauvre tête
du malheureux chien tout rogneux
qui a des taches dans les yeux

la plus douce de mes caresses,
pour qu’il s’en aille grelottant
un tout petit peu plus content.

Je mettrai ma main dans la tienne,
et tu me conduiras dans l’ombre
où tournent les feuilles d’automne,

jusqu’au sable de la fontaine
que la pluie si douce a troué,
où se détrempe le vieux pré.

. . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . la pluie fine
ma pensée douce comme la bruine.

Je mettrai sur l’agneau qui bêle
une branche de lierre amer
qui est noir parce qu’il est vert.

(Francis Jammes)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le ciel et l’âme (Lydie Dattas)

Posted by arbrealettres sur 18 octobre 2016


jas

Les anges ont mis le ciel dans les jacinthes bleues,
le règne de l’azur dans les jacinthes bleues,
et le bleu de l’azur qui n’a jamais menti,
et ces bluets trempés dans le terrible azur.
Les iris bleus buvaient le sombre azur de l’âme,
la pointe des iris trempée dans le ciel pâle.
Le jasmin m’implorait de lui donner une âme:
comment refuserais-je mon âme au jasmin blanc?

(Lydie Dattas)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | 2 Comments »

La brise des pétales de roses (Rûmi)

Posted by arbrealettres sur 4 juillet 2016



Oleg Zhivetin (7) [800x600]

La brise des pétales de roses sur les buveurs
Et la bien-aimée versait du vin dans les coupes des amis.
Les jacinthes de sa chevelure éteignaient tous les parfums
Et ses regards versaient le sang des dégrisés.

(Rûmi)

 Illustration: Oleg Zhivetin

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je cherche la grande douceur (Christian Bobin)

Posted by arbrealettres sur 19 avril 2016




Je cherche la grande douceur,
celle que personne n’a jamais vue
et dont l’existence ne fait aucun doute
car c’est à elle qu’on doit la beauté odorante des jacinthes,
la lumière dans les yeux étonnées des bêtes
et tout ce qu’il y a sur terre
et dans les livres de bienfaisant.

(Christian Bobin)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | 4 Comments »