Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Jacqueline Kelen)’

S’étioler ou s’étoiler (Jacqueline Kelen)

Posted by arbrealettres sur 7 mai 2019


van-gogh

 

L’homme n’a pas d’autre choix
que de s’étioler
ou de s’étoiler.

(Jacqueline Kelen)

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Larme du Christ (Jacqueline Kelen)

Posted by arbrealettres sur 16 décembre 2017




    

Larme du Christ, enfermée en une pierre précieuse dans la cathédrale de Vendôme :

Cette bizarrerie ne fera rire que ceux qui n’ont jamais pleuré de beauté,
de reconnaissance et de ferveur.

Les mystiques qui ont connu la grâce des larmes,
les amants qui s’étreignent en pleurant
et tous ceux qui ont le cœur endeuillé
savent bien que ces gouttes d’eau apparemment banales
recèlent le plus précieux d’une existence humaine
parce que c’est une eau d’amour.

Si « tout coule » comme l’assurait le philosophe d’Ephèse,
rien ne demeure stable,
mais seul survit ce qui se joint au flot,
ce qui se baigne dans le fleuve jusqu’à s’y fondre.

Il reste à se faire larme pour devenir océan.

(Jacqueline Kelen)

 

Recueil: Les Larmes
Traduction:
Editions: Alternatives

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Douces jeunes filles (Jacqueline Kelen)

Posted by arbrealettres sur 16 décembre 2017




    
Douces jeunes filles et jolies fées
qui en pleurant laissent couler sur leurs joues
des perles ou des diamants.

Ces larmes révèlent leur richesse intérieure,
la pureté de leur cœur.
De ce trésor nul ne peut s’emparer.

(Jacqueline Kelen)

 

Recueil: Les Larmes
Traduction:
Editions: Alternatives

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Toute femme qui pleure (Jacqueline Kelen)

Posted by arbrealettres sur 16 décembre 2017



Illustration: Frederic Leighton
    
Toute femme qui pleure invite l’homme
à entendre le grand chant enfoui,
le grand chant perdu de l’amour.

Les femmes qui pleurent comme psalmodient les sirènes
entraînent l’homme vers le profond, vers l’invisible :

doit-on plaindre ces noyés qui ont rejoint l’origine ?
ou faut-il continuer à avancer à petits coups de rames,
de larmes, sur la mer périlleuse de la vie ?

(Jacqueline Kelen)

 

Recueil: Les Larmes
Traduction:
Editions: Alternatives

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

La destination de l’être humain (Jacqueline Kelen)

Posted by arbrealettres sur 16 décembre 2017



 

Illustration: Adolphe Lalyre
    
Au fond, la destination de l’être humain
serait de pleurer et de sourire.
Non pas de pleurer sur quelqu’un, encore moins sur soi,
non pas de pleurer après quelque chose. Non.
Mais de pleurer comme on se lave,
comme on bénit, comme on se noie dans la clarté.

Les larmes sont donc un don en soi ,
et, comme elles ne nous appartiennent pas,
autant en faire don à notre tour,

autant les offrir comme des caresses limpides,
comme des ponts fraternels,
comme des remerciements émus.

Ces sources descellées feront sans nul doute
refleurir les déserts.

(Jacqueline Kelen)

 

Recueil: Les Larmes
Traduction:
Editions: Alternatives

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pleureuse (Jacqueline Kelen)

Posted by arbrealettres sur 16 décembre 2017



Illustration: Calirezo
    
Ce rôle de pleureuse, d’embaumeuse, dévolu à la femme
renoue avec celui de sage-femme au début de la vie.
Un ensevelissement accompli dans les larmes
est la juste réponse à la naissance ruisselante de l’enfant.

 

(Jacqueline Kelen)

 

Recueil: Les Larmes
Traduction:
Editions: Alternatives

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il n’est pas sûr (Jacqueline Kelen)

Posted by arbrealettres sur 16 décembre 2017



Illustration
    
Il n’est pas sûr que les sanglots
soient à l’opposé des éclats de rire,
ni que les larmes silencieuses
disent le contraire du sourire radieux…

(Jacqueline Kelen)

 

Recueil: Les Larmes
Traduction:
Editions: Alternatives

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les larmes (Jacqueline Kelen)

Posted by arbrealettres sur 16 décembre 2017




Illustration: ArbreaPhotos
    
Les plus douces émotions, comme les plus violentes
jaillissent par les yeux
et les larmes se fraient,
entre silence et musique,
un chemin inédit où tout peut se dire,
où tout demeure secret.

Elles coulent, les larmes, elles s’effacent aussi,
rappelant que le plus précieux de l’être ne peut être capturé
et que la douleur et le bonheur sont fugaces :

reste ce flot de vie ou d’oubli,
reste cette source claire.

Pleurer, c’est reconnaître et aimer en soi
cette source mystérieuse et intarissable.

L’amour ne sèche pas les larmes, il les invite,
il les rend éclatantes.

Il n’apaise pas,
il exalte.

(Jacqueline Kelen)

 

Recueil: Les Larmes
Traduction:
Editions: Alternatives

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Fou de douleur (Jacqueline Kelen)

Posted by arbrealettres sur 24 octobre 2015


quasimodo

 

Il faut avoir été fou de douleur
pour pouvoir devenir fou d’amour.

(Jacqueline Kelen)

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , | 1 Comment »

L’homme au coeur noble (Jacqueline Kelen)

Posted by arbrealettres sur 21 octobre 2015


butterflyprecipicebylenyan

 

L’homme au coeur noble vit toujours au bord extrême du précipice.
Ce qui le retient de tomber, c’est le Ciel.
Uniquement le Ciel.

(Jacqueline Kelen)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :