Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Jacques Basse)’

LE BAISER (Jacques Basse)

Posted by arbrealettres sur 30 juillet 2017



Illustration
    
LE BAISER

ô vous divine discrète
réservée jusqu’à l’extrême
qui osera faire vibrer l’intime
à l’émoi dissimulé si sublime

ô vous tourterelle sur sa tige
au seuil du vertige

le baiser qui tout à coup se livre
perturbe et trouble tout équilibre
troubadour de l’espace il soupire
après cette vérité qui l’inspire

troublante envolée sensible
vers les limites du cessible

sur la margelle du coeur
là il paresse avec douceur
il tisse la pensée dans un rêve
Inattendu en se donnant à Eve

Tenter un baiser est une avancée troublante
c’est un peu comme cueillir une étoile filante

(Jacques Basse)

 

Recueil: Le temps des Résonances
Editions: Rafaël de Surtis

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

SOUFFLE (Jacques Basse)

Posted by arbrealettres sur 30 juillet 2017



Illustration
    
SOUFFLE

de nuit comme de jour

le mistral siffle
sur la colline
dans les buissons
dans les ajoncs

sur les maisons

sur les pins
et le romarin
et les peupliers
dans les cyprès

sur la canopée

la beauté magique
de cette musique
du vent qui passe
si près ne nous lasse

là depuis toujours
il souffle tous les jours

(Jacques Basse)

 

Recueil: Le temps des Résonances
Editions: Rafaël de Surtis

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’OMBRE (Jacques Basse)

Posted by arbrealettres sur 30 juillet 2017



Illustration: Salvador Dali
    
L’OMBRE

l’ombre s’est terrée
dans le jour affaibli
l’âme repose assagie
déjà le temps a passé

ce trouble de la pensée
embaume dans l’instant
le rêve bref et mouvant
que pousse l’ombre portée

la nuit s’assoupit
s’efface l’oubli
le repentir est passé
où la grâce a soufflé

surprenant ce temps
qui trouble l’inconscient
dans une dérive amère

où l’horloge digère
une larme de silence
que le temps balance

(Jacques Basse)

 

Recueil: Le temps des Résonances
Editions: Rafaël de Surtis

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

ECHO DE L’OMBRE (Jacques Basse)

Posted by arbrealettres sur 30 juillet 2017



Illustration: Christian Schloe 
    
ECHO DE L’OMBRE

l’ombre de la nuit a surpris
elle est entrée sans un bruit

pourprée de rose elle va épouser
un ciel d’azur divinement apaisé

Éthérée l’onde au firmament vibre
et l’écho inonde l’horizon du félibre

dans une inclinaison la déesse Junon
va aveuglement suivre Pâris sur l’horizon

là aux portes du jour à l’ombre de l’amour
l’éternité y sommeille sur un tapis de velours

ne reste qu’un serrement des coeurs retournés
où subsistent les tourments de toute une éternité

(Jacques Basse)

 

Recueil: Le temps des Résonances
Editions: Rafaël de Surtis

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

MODELE (Jacques Basse)

Posted by arbrealettres sur 30 juillet 2017




    
MODELE

modèle
elle le fut
dans les revues

clin d’oeil velouté
sourires appuyés
plein de sous-entendus

quelques jours je l’ai cru

mais très tôt
tel un oiseau
elle s’est envolée
vers des nuits éthérées

le fil ici s’est rompu

étrange déconvenue
que côtoie l’éphémère
à la dérisoire chimère

a disparu le modèle

plus un mot d’elle

(Jacques Basse)

 

Recueil: Le temps des Résonances
Editions: Rafaël de Surtis

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

ETOILE (Jacques Basse)

Posted by arbrealettres sur 30 juillet 2017




    
ETOILE

à demi dénudée une créature de rêve
parée de la « robe » et enfin prête
la toilette prévaut l’accessoire aide
le génie du styliste crée son modèle

avec art et dextérité il l’habille
même les étoiles en extase brillent
érigée en icône et la voici enfin
oser l’objet est désormais vain

dans ce monde de strass cloisonné de voile
elle y est devenue l’inaccessible étoile

(Jacques Basse)

 

Recueil: Le temps des Résonances
Editions: Rafaël de Surtis

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

PREMIER BAISER (Jacques Basse)

Posted by arbrealettres sur 30 juillet 2017



    

PREMIER BAISER

tout doucement,
timidement

après une hésitation
et dans l’émotion

moment de magie
proche de l’embellie

ô … ce premier baiser

pareil à celui qu’Adonis
donna jadis à Astarté
dont le mythe nous dit
qu’il fut bien le premier

depuis
nuit et jour
je pense à ce baiser si doux
dont je garde le goût

(Jacques Basse)

 

Recueil: Le temps des Résonances
Editions: Rafaël de Surtis

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

GEL (Jacques Basse)

Posted by arbrealettres sur 30 juillet 2017



    

GEL

elle s’est raidie
lorsque la gelée la nuit
est venue la saisir
si triste à en mourir

reste belle la rose
isolée sur sa tige
prisonnière du givre
morte d’une overdose

on sait déjà
que jamais plus elle ne vivra
un jour en rose
ici bas

(Jacques Basse)

 

Recueil: Le temps des Résonances
Editions: Rafaël de Surtis

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

SOUVENIR (Jacques Basse)

Posted by arbrealettres sur 29 juillet 2017



 Illustration

    

SOUVENIR

il est des souvenirs heureux
sous des horizons merveilleux

où les nuits sont pleines à ravir
de passion péché et désir

de baisers à n’en plus finir
qui font mourir de plaisir

des restes de pur bonheur
Cachés là dans mon coeur

mais il me souvient aussi
combien vous étiez jolie

le temps passe sans retenir
Une reste que le souvenir

il est des souvenirs heureux
sous des horizons merveilleux

il me revient cette euphorie
avec ses effluves d’empathie

(Jacques Basse)

 

Recueil: Le temps des Résonances
Editions: Rafaël de Surtis

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

NUDITÉ (Jacques Basse)

Posted by arbrealettres sur 29 juillet 2017



Illustration: Emmanuelle Not
    
NUDITÉ

l’univers de la nudité
serait-il un blasphème
et pourquoi cette gêne

serait-il malsain
qu’un sein
dénudé à dessein
soit débauche

l’ébauche d’un sein
que révèle le dessin
dans le marbre est beauté

le marbre lui-même
n’est-il pas cette nudité

le temps et l’espace
aussi dans leur entité

c’est le grand émoi
nu
je suis à ses côtés
à mes côtés

elle est à une voyelle près
dans le même état que moi

(Jacques Basse)

 

Recueil: Le temps des Résonances
Editions: Rafaël de Surtis

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :