Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘jauger’

Dix maximes pour la marche (Jean Pérol)

Posted by arbrealettres sur 5 novembre 2018



Illustration:  Bénédicte Muller
    
Dix maximes pour la marche

Qui cherche une soeur gerce de douceur
qui cherche pourquoi herse toujours soi

qui hisse l’ennui la nuit le dévisse
qui tranche ses veines épanche sa peine

qui tue le lundi pue le vendredi
qui pâlit d’un pleur meurt au lit d’un râle

qui patauge en songe jauge le mensonge
qui hèle l’effroi cisèle sa croix

qui freine sa main traîne son chagrin
qui prouve le feu
les cieux le recouvrent.

(Jean Pérol)

 

Recueil: Poésie I (1953-1978)
Traduction:
Editions: De la Différence

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Boue (Michel Voiturier)

Posted by arbrealettres sur 8 novembre 2017




    
Boue

Les pierres avaient été déposées à intervalles rythmés.
Elles épousaient les minuscules dénivellations.
Elles étaient régulièrement poncées et lavées
afin que la mousse ne parvienne à les confondre avec l’herbe,
ce qui aurait, à l’évidence, accouché de conflits incessants.

Le propriétaire regardait cela d’un oeil vif.
Il jaugeait sa satisfaction au nombre de cailloux
que son regard embrassait d’un seul jet.

Quelques décennies plus loin,
l’arrivée impromptue d’une boue devenue torrent recouvrit tout.
Inexorable. Plus de signe.
Plus de borne. Plus de légitimité décrétée.
Enfouie pour longtemps.

(Michel Voiturier)

 

Recueil: Dits en plain désert
Editions: Clarisse

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LE VOLEUR DE GLOIRE (Jean Rousselot)

Posted by arbrealettres sur 28 août 2016



LE VOLEUR DE GLOIRE

Dans la rue échevelée où je cherchais fortune,
une feuille, descendue du ciel,
est venue soudain se coller sur mon front.
Une feuille qui sentait le vert.
Une feuille, et tout le monde m’a regardé.
Tout le monde m’a regardé soudain. Etait-ce de l’envie ?
Non, bien plutôt de la sévérité et du mépris.
Et chacun me jaugeait,
me jugeait à ma juste valeur, ma piètre valeur.

(Jean Rousselot)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :