Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘je’

Je (Alain Jouffroy)

Posted by arbrealettres sur 22 juin 2018




    
Facile à dire : « Je ne suis pas moi ».
Moins facile : « Aucun moi n’est un je ».
C’est pourtant le cas, universel.
Les je sont des cas exceptionnels.

(Alain Jouffroy)

 

Recueil: Être-Avec
Traduction:
Editions: De la Différence

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Je (Robert Sabatier)

Posted by arbrealettres sur 20 juin 2018



Je

Si je fus tigre et serpent, je m’accuse
D’avoir perdu toute férocité.

J’étais aveugle, en ce temps, bien aveugle
Car je voyais hors de moi seulement.

Lèvres, pourquoi mentir à d’autres lèvres ?
Les mots sont là pour tuer les baisers.

Un oiseau meurt en moi lorsque je chante.
Reviendra-t-il, musique sous les plumes,
Pour me bercer ? Auprès de moi, la mer
Dans une barque en vieux bois de cithare
Vient déposer mes dernières victimes.

(Robert Sabatier)

Illustration: Zdzislaw Beksinski

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Encore ? Non ! (Robert Creeley)

Posted by arbrealettres sur 9 février 2018



    
Encore ? Non !
Des fois je suis gêné
par la récurrence de ce pronom
qui place au centre, voire en
exergue, mon seul visage.

Bien sûr, je
suis gêné, est-ce possible autrement ?
Pareil pour le serveur et son plateau sur quoi
reposent (seulement) ses mains.

Toujours —
dimanchelundimardimercredijeudivendredisamedi —
où que je regarde,
je suis là.

Il y avait de la brise et un coquillage
amena Vénus —
mais je peux être là
sans aller ailleurs.

Alors au revoir
jusqu’à nos retrouvailles,
et quand tu viendras, entre sans frapper.
C’est je.

(Robert Creeley)

 

 

Recueil: Le sortilège
Traduction: Stéphane Bouquet
Editions: Nous

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je subis tout ceci, de l’Autre je pâtis (René Daumal)

Posted by arbrealettres sur 4 février 2018



Je subis tout ceci, de l’Autre je pâtis,
moi dont ne NON évoqua tout ceci,
qui me reniant fit apparaître l’Autre;
il y a quelques joints à cette cuirasse,
pour le passage si rare de la liberté,
communément les actions désintéressées,
petit jeu articulaire.

L’ignorance me recouvre,
moi dont le NON contempla toute existence,
connut l’Autre, vit la sagesse;
il y a quelques joints à cette cuirasse,
pour le passage si rare de l’intuition,
communément cinq sens, fissures limitées.

Et je dis: Je!
et la haine m’isole,
torturant le NON dans la complexité de ma forme,
moi dont le NON évoqua tout ceci,
vit toutes choses une seule,
la Niée devant le NON s’affirmant,
et qui fit d’elle et de lui l’union;
il y a quelques joints à cette cuirasse,
pour le passage si rare de l’amour,
communément des gestes d’épouvante, de joie et de désespoir,
échangés avec l’Autre
par les joints d’une autre armure.

(René Daumal)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nuque nuées d’oiseaux (Nicole Brossard)

Posted by arbrealettres sur 8 décembre 2017




Illustration: ArbreaPhotos
    

nuque nuées d’oiseaux
choses essentielles qui passent par le je
ses bras ouverts
sur le double fond des images
quand la vie va
de la langue aux êtres de transparence

(Nicole Brossard)

 

Recueil: Cahier de roses & de civilisation
Traduction:
Editions: d’Art le Sabord

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les je nous pas clairs (Fabrice Marzuolo)

Posted by arbrealettres sur 12 octobre 2017



Illustration: Jean-Claude Apert
    
Les je nous pas clairs

Une impasse étrange
où l’on avance
comme dans un puits sans fond
nos regards se croisent
il me reconnaît
je le reconnais
il est celui que j’étais
je suis celui qu’il sera
ça lui donne un coup au moral
mais rien de plus normal
je ne suis pas fier non plus
de celui que j’étais

(Fabrice Marzuolo)

Découvert ici: http://laboucheaoreilles.wordpress.com/

Recueil: Vivre c’est oublier qu’on est mort
Editions: Du Contentieux

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Des Uns et des Autres (Jacques Prévert)

Posted by arbrealettres sur 7 octobre 2017




Illustration: René Magritte
    
Des Uns et des Autres

(La scène se passe dans une miroiterie)

« un Un (très triste)
Je suis seul !

un Autre (aussi triste que lui)
Tu n’es pas le seul !

l’Un (qui étudie l’autre)
Qui es-tu ?

l’Autre
Est-ce que je sais qui c’est, tu ?

l’Un
Et je, et il, et elle, et si je tue il, que dit-elle ?

l’Autre
Elle ne dit rien si elle sait tu.

l’Un
Devant un miroir, je suis deux.

l’Autre
Oui. Mais qui es-tu, hein ?
Qui es-tu un ?
Hein, qui es-tu deux ?

l’Un
Je suis un quiet quand je suis un, et inquiet quand je suis deux. »

(Jacques Prévert)

 

Recueil: Fatras
Editions: Le Point du Jour

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Plaçant ton oeil suprême au zénith, regarde (René Daumal)

Posted by arbrealettres sur 17 septembre 2017



Plaçant ton oeil suprême au zénith, regarde,
prononçant du zénith ton JE suprême:
jaillie de la pure vision, la lumière brille.
Elle brille de l’Evidence Absurde,
de la certitude douloureuse cherchant le mot
si clairement introuvable,
si simplement ineffable,
cherchant la Parole une
qui proclame l’Evidence absurde.

Parole condensant toute lumière.
Parole encore non parlée,
contenant toute vérité.
Parole encore souffrant d’être muette
– comme le hurlement silencieux
entre les mâchoires paralysées du tétanique.

(René Daumal)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Visages de jeunes filles (Henri Michaux)

Posted by arbrealettres sur 29 juin 2017



Andrei Markin           -ImpressioniArtistiche-19 [1280x768]

Visages de jeunes filles,
visage sans « je »,
visages sans capitaine.

Miroirs de la race,
visages encore inhabités
que la volonté n’a pas eu le temps de durcir
et de rendre forteresse.

Visages ouverts,
visages donnés,
mais où il n’y a personne à prendre.

Visages qui ne vous appartiennent pas.
Visages universels.

[…]

J’ai eu le vertige, j’ai le vertige.
Impossible de faire un geste de crainte de tout détruire,
hésitant entre le respect, l’adoration et la convoitise

(Henri Michaux)

Illustration: Andrei Markin 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Retouche à l’égoïsme (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 24 février 2017



egoiste-8l

 

retouche à l’égoïsme

le je n’est qu’un jeu de maux

(Daniel Boulanger)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :