Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Jean-Louis Giovannoni)’

Marcher (Jean-Louis Giovannoni)

Posted by arbrealettres sur 23 octobre 2022



Illustration: Alberto Giacometti
    
Marcher demande
une certaine inconscience.

(Jean-Louis Giovannoni)

Recueil: Nous, avec le poème comme seul courage
Traduction:
Editions: Le Castor Astral

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Tout visage (Jean-Louis Giovannoni)

Posted by arbrealettres sur 23 octobre 2022




    
Tout visage
est un arrêt,
un bord.

(Jean-Louis Giovannoni)

Recueil: Nous, avec le poème comme seul courage
Traduction:
Editions: Le Castor Astral

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Un corps (Jean-Louis Giovannoni)

Posted by arbrealettres sur 23 octobre 2022




    
Un corps est avant tout
un contenant.

(Jean-Louis Giovannoni)

Recueil: Nous, avec le poème comme seul courage
Traduction:
Editions: Le Castor Astral

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , | Leave a Comment »

Tout est histoire de passages (Jean-Louis Giovannoni)

Posted by arbrealettres sur 23 octobre 2022



Illustration: Ron Mueck
    
Tout est histoire de passages d’un réceptacle à un autre , et cela sans fin.
Même la mort glisse de pourriture en particules…
et la course continue dans le vent.

(Jean-Louis Giovannoni)

Recueil: Nous, avec le poème comme seul courage
Traduction:
Editions: Le Castor Astral

Posted in poésie, méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Où (Jean-Louis Giovannoni)

Posted by arbrealettres sur 8 mai 2019


Où le monde prend-il appui

(Jean-Louis Giovannoni)

Illustration: ArbreaPhotos

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , | 1 Comment »

Celui qui se tait (Jean-Louis Giovannoni)

Posted by arbrealettres sur 2 juillet 2018




    
Celui qui se tait
cherche le lieu
de son absence.

(Jean-Louis Giovannoni)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Il est en nous un lieu (Jean-Louis Giovannoni)

Posted by arbrealettres sur 13 mai 2018



 

Il est en nous un lieu
qui ne peut être touché
où personne ne viendra

où seul la douleur
peut parler

(Jean-Louis Giovannoni)

Illustration: Patrice Murciano

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | 4 Comments »

Je crois toujours (Jean-Louis Giovannoni)

Posted by arbrealettres sur 10 avril 2018



    

Je crois toujours que quelqu’un viendra
me dégager du corps.

(Jean-Louis Giovannoni)

 

Recueil: Les mots sont des vêtements endormis
Traduction:
Editions: Unes

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Tu brises une pierre (Jean-Louis Giovannoni)

Posted by arbrealettres sur 10 avril 2018




    
Tu brises une pierre… et tu tombes encore
sur de la pierre.

(Jean-Louis Giovannoni)

 

Recueil: Les mots sont des vêtements endormis
Traduction:
Editions: Unes

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Aucun arbre ne quitte sa famille (Jean-Louis Giovannoni)

Posted by arbrealettres sur 10 avril 2018



    
Aucun arbre ne quitte sa famille. Dans
nos chambres, les meubles parlent dans
une nuit pleine de branches, de feuilles
retenues.

(Jean-Louis Giovannoni)

Recueil: Les mots sont des vêtements endormis
Traduction:
Editions: Unes

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »