Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Jean Tardieu)’

Nous ne sommes pas nés (Jean Tardieu)

Posted by arbrealettres sur 7 juillet 2018




Nous ne sommes pas nés
nous n’avons pas grandi
nous n’avons pas rêvé
nous n’avons pas dormi
nous n’avons pas mangé
nous n’avons pas aimé.
Nous ne sommes personne
et rien n’est arrivé.

(Jean Tardieu)

 

 

Publicités

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Responsable (Jean Tardieu)

Posted by arbrealettres sur 11 novembre 2017



Illustration
    
Responsable
A Guillevic.

Et pendant ce temps-là que faisait le soleil?
ll dépensait les biens que je lui ai donnés.

Et que faisait la mer? — lmbécile, têtue
elle ouvrait et fermait des portes pour personne.

Et les arbres? — Ils n’avaient plus assez de feuilles
pour les oiseaux sans voix qui attendaient le jour.

Et les fleuves? Et les montagnes? Et les villes?
Je ne sais plus, je ne sais plus, je ne sais plus.

(Jean Tardieu)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Toute ma vie (Jean Tardieu)

Posted by arbrealettres sur 6 novembre 2017




    
Toute ma vie est marquée par l’image de ces fleuves,
cachés ou perdus au pied des montagnes.

Comme eux, l’aspect des choses plonge
et se joue entre la présence et l’absente.

Tout ce que je touche
a sa moitié de pierre
et sa moitié d’écume.

(Jean Tardieu)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LE CARREFOUR (Jean Tardieu)

Posted by arbrealettres sur 6 novembre 2017




    
LE CARREFOUR

Quand donc restai-je seul, sur quelle place
où le vent près de moi passa si vite
que je ne pus reconnaître sa voix
ni prendre au vol les mots qu’il emportait?

Là, c’était là dans un temps près de naître
par ma mémoire avec peine arraché
aux chocs mortels des jours discontinus,
c’était bien là qu’autrefois ou demain
s’ouvre au regard et pèse dans la main
le vrai silence élu, la nuit finale
communiquée aux pierres par les ombres.

(Jean Tardieu)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

OMBRE (Jean Tardieu)

Posted by arbrealettres sur 6 novembre 2017




    
OMBRE

Opacité des murs, silence
tombé sur d’obscures clameurs,
temps où sombre la patience,
soleil de plomb sur la douleur
et les ténèbres de soi-même,
formes de fer, masques de feu,
rochers refermés sur les dieux
ruisselants de pluie et de pleurs,
ouvrez, ouvrez à qui les aime,
ouvrez vos portes dont je meurs!

(Jean Tardieu)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le ciel est plein (Jean Tardieu)

Posted by arbrealettres sur 6 novembre 2017



Illustration: Bénédicte Pontet
    
Le ciel est plein de songes mal formés.
Ce grand séjour des êtres refusés
Court menaçant sur ta tête de pierre
et ton nuage monte à la lumière
en te laissant les décombres de tout.

Tu creuses ce qui reste près de nous,
tu reconnais le sol sans complaisance;
un âpre vide étreint chaque présence
et te délivre enfln d’un vain espoir.

Ce sont des mains d’aveugle qui vont voir.

(Jean Tardieu)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Non, tout cela (Jean Tardieu)

Posted by arbrealettres sur 6 novembre 2017



Illustration: Josephine Wall 
    
Non, tout cela n’est pas sous le ciel,
Mais dans l’esprit paré pour sa victoire
Où pas un jeu n’est joué sans amour.

(Jean Tardieu)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Quand je passe près d’une ombre (Jean Tardieu)

Posted by arbrealettres sur 6 novembre 2017




    
Quand je passe près d’une ombre
claquant comme un linge au vent
elle souffle à mon regard :
je suis à toi tu me prends
la muraille qui m’enchaîne
m’a préparée pour te plaire.

(Jean Tardieu)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sphère de feu (Jean Tardieu)

Posted by arbrealettres sur 6 novembre 2017



Illustration
    
Sphère de feu flottant sur les ténèbres,
je vais, plus loin que tes bords lumineux,
les yeux fermés rejoindre la nuit pure
et dans mes bras serrer le poids du temps.

(Jean Tardieu)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Vois le jour (Jean Tardieu)

Posted by arbrealettres sur 6 novembre 2017




    
Vois le jour à travers les barreaux
nommés oeil, oreille, narine.
Ils te tiennent depuis l’enfance.
lls sont ta sauvegarde
contre tout ce qui cogne aux parois

mais au-dedans, plus de frontières!
Vole, nage, marche au bras

(Jean Tardieu)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :