Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Jean-Yves Yven)’

Il m’est apparu (Jean-Yves Yven)

Posted by arbrealettres sur 13 mai 2016



Il m’est apparu
Un geste
Une lumière
Que je ne connaissais pas

Et puis,
Tout a changé

De mon inquiétude
Que je n’aimais pas;
Et c’est de m’être deviné
Que de ce jour-là

Tout s’est embrasé.

(Jean-Yves Yven)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Belle éloignée (Jean-Yves Yven)

Posted by arbrealettres sur 18 avril 2016



Ah! Que mes nuits
Sont longues
Sans vous
Belle éloignée
Que mes nuages
Sont lourds
Sans votre rosée

J’aime à m’éprendre
De votre absence
Et mes nuits
Deviennent courtes
De trop y songer.

(Jean-Yves Yven)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Oh!! Ce froid!!! (Jean-Yves Yven)

Posted by arbrealettres sur 10 avril 2016



Moi?…
Comment?…
Qui suis-je?…
Vous rendez-vous compte
De votre indiscrétion?…

Et vous?…
Qui êtes-vous?…
N’est-ce pas aussi curieux
De m’inquiéter de vous?…

Ou alors…
Prenons le temps,
Un long temps
Qui nous conduira
A ne plus être seul…
Qui nous obligera
A nous entendre…

Oh!! Ce froid!!!
Ce vide… Ce silence…
Ce désert
Autour de nous…

(Jean-Yves Yven)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

Tu marches dans les blés (Jean-Yves Yven)

Posted by arbrealettres sur 10 avril 2016



Tu marches dans les blés
Si pareille au soleil
Souple comme rêvée
Femme merveille

Tu captives le vent
Dans le creux de ta robe
Jaune comme printemps
Qui s’éclôt à chaque aube.

Tu glisses les pieds nus
Dans le sable enchanté
D’être enfin reconnu
Comme l’amant retrouvé.

Tu chantes tes mirages
Tes promesses envolées
De revenir trop sage
Dès la fin de l’été.

Tu domptes tes cheveux
Au carcan de tes doigts
Et libères tes yeux
Vers d’autres émois.

J’imagine ton corps
Qui se tend et se donne
A la caresse qui implore
Qui s’éprend et s’étonne.
J’imagine tes lèvres
Sur ma bouche livrée
Aux senteurs de la grève
A l’éternité du baiser.

J’espère enfin ces bruits
Que chuchote l’amour
Qu-delà de l’écrit
Au plus beau de nos jours.

(Jean-Yves Yven)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

Rendez-vous (Jean-Yves Yven)

Posted by arbrealettres sur 1 avril 2016



Seule…
Vous me l’avez promis
Pour cette nuit
Trop seule
Où vous vous rendez à vous
Rebelle de vos émois
De votre chant
De vos soupirs.

Seule…
Imaginez-vous?

Imaginez-moi

Dans cette ombre
Toute entière à vous…
A nous…

Seuls?

Alors qu’avec vous
Nous en nous

Alors…
Rendez-vous
Vous êtes aimée.

(Jean-Yves Yven)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tu es ma phrase et ma chanson (Jean-Yves Yven)

Posted by arbrealettres sur 25 mars 2016



Tu es la vague tu es le flot
Tu es cette ombre sur ma peau
Qui se déchire au jour éclos
Tu es la vague tu es le flot

Tu es ma peine et mon chagrin
Ma larme haine mon jour sans pain
Ma plage vide au frais matin
Tu es ma peine et mon chagrin

Tu es mon rire ma muse belle
Mon soleil ivre ma voix rebelle
Tu es mon tendre ma fleur nouvelle
Tu es mon rire ma muse belle

Tu es ma barque mon univers
Mon voyage fou jusqu’aux enfers
Tu es mon rêve si fol si fier
Tu es ma barque mon univers

Et je te chante ma déraison
Mon coeur avide sans une raison
Tu es mon fleuve et ma maison
Tu es ma phrase et ma chanson

Tu es ma phrase et ma chanson

(Jean-Yves Yven)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Peut-être (Jean-Yves Yven)

Posted by arbrealettres sur 20 mars 2016



Peut-être
Peut-être qu’un jour
Il ne restera rien
De tout ceci
De tout cela

Et de ceci
Ou de cela
S’il n’en reste rien
Il faudra bien
Qu’un jour
Qu’un jour peut-être
Je vous en parle
De tout ceci
De tout cela

Et du reste sans doute
Que voici et voilà

Et comme je le redoute
Cette fin-ci
Cette fin-là

(Jean-Yves Yven)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Tu as dans ton regard (Jean-Yves Yven)

Posted by arbrealettres sur 13 février 2016



Tu as dans ton regard
Le reflet de querelles obscures
De n’être pas tout à fait toi
Au contraire des apparus.

J’ignore tes démons
Tes vérités entières
Qui me font soupçonner
De cruelles ardeurs.

(Jean-Yves Yven)

Illustration: Paul Delvaux

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tout s’est embrasé (Jean-Yves Yven)

Posted by arbrealettres sur 18 janvier 2016



Il m’est apparu
Un geste
Une lumière
Que je ne connaissais pas
Et puis,
Tout a changé
De mon inquiétude
Que je n’aimais pas;
Et c’est de m’être deviné
Que de ce jour-là
Tout s’est embrasé.

(Jean-Yves Yven)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :