Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘jour’

DANS L’AUTRE PETIT JOUR (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 12 novembre 2018




DANS L’AUTRE PETIT JOUR

Je vois grandir jusqu’à mes yeux
des figures de silence et désespérées.

J’entends de grises, de denses voix
dans l’ancien lieu du coeur.

(Alejandra Pizarnik)

Illustration: Ferdinand Hodler

 

Publicités

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’OUBLI (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 12 novembre 2018




L’OUBLI

sur l’autre rivage de la nuit
l’amour est possible

– emporte moi –

emporte-moi parmi les douces substances
qui meurent en ta mémoire chaque jour

(Alejandra Pizarnik)

Illustration: Gertrude Kaegi

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

HISTOIRE ANCIENNE (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 12 novembre 2018




HISTOIRE ANCIENNE

Au milieu de la nuit
viennent les vigies infantiles
et viennent les ombres qui ont des noms
et viennent ceux qui pardonnent
les fautes de mes mille visages
dans l’infime déchirure de chaque jour.

(Alejandra Pizarnik)

Illustration: Christine Jean-Guyader

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un coup de l’aube sur les fleurs (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 12 novembre 2018




un coup de l’aube sur les fleurs
m’abandonne grisée de néant et de jour lilas
grisée par l’immobilité la certitude

(Alejandra Pizarnik)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Solitude fermée (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 11 novembre 2018




    
solitude fermée et heureuse
promesses tout à coup accomplies
comme des cloches dans une aurore glacée

derrière les formes sans consolation
le jour s’ouvre comme un chant de douleur
un hurlement magique formulant dans le vent

(Alejandra Pizarnik)

 

Recueil: Approximations
Traduction: Etienne Dobenesque
Editions: Ypfilon

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nuit (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 11 novembre 2018




    
nuit jamais tant aimée qu’à présent
où je la perds
dans l’incertain du jour
qui brise ce qui m’unit à ma vie

(Alejandra Pizarnik)

 

Recueil: Approximations
Traduction: Etienne Dobenesque
Editions: Ypfilon

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

J’aime le brouillard (Jacques Chessex)

Posted by arbrealettres sur 10 novembre 2018



Illustration: Caroline Duvivier

    

J’aime le brouillard, tu le sais

Ses épaisseurs lumineuses
Ses taches de mort calme dans l’antre du jour

Et tu sais aussi que j’aime le brouillard
parce qu’il ressemble À ce regret qui est en moi
Entre l’heure et la mémoire
Quand j’ai la vertu de regarder ma mort
Les claires ruines et tout l’après
Où je n’aurai plus de structure
Où il n’y aura plus de langage, plus de formes

même ombreuses
Plus d’arête

aucune catégorie dans le vide
Aucun vide du vide

J’aime le brouillard de m’y faire réfléchir
S’il ressemble tant soit peu à ce destin

défaisant mon heure
Dans le vœu de l’instant et du rien

(Jacques Chessex)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Poème (Henri Thomas)

Posted by arbrealettres sur 9 novembre 2018



    

Poème qui vint en plein air
Comme l’herbe, comme la mer
Sans autre règle que la vie,
Ténèbres d’avant le jour
Comme vous avez frémi !
J’ai couru mais j’étais lourd

Parmi les causes perdues d’avance
Ainsi : le Grand Amour.

(Henri Thomas)

 

Recueil: Trézeaux
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mes jours neigent vainement (Henri Thomas)

Posted by arbrealettres sur 9 novembre 2018



Illustration
    
Mes jours neigent vainement
Ils ne couvrent pas la plaine

Qui s’étend infiniment
D’aller seule toujours pleine,

J’aurais voulu la couvrir
D’innocence radieuse,

Y lancer la furieuse
Tempête du grand désir

Le vent qui met en mouvement
Les arbres morts et les vivants,

Et roule la meule de foin
Des images dont j’ai besoin.

(Henri Thomas)

 

Recueil: Trézeaux
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

AVRIL (Henri Thomas)

Posted by arbrealettres sur 9 novembre 2018




    
AVRIL

Je songe, je perds
mon peu de raison,
je vois le désert
au fond des maisons,

le printemps revient,
qu’est-ce que j’attends ?
on ne cueille rien
aux vignes du temps,

— rien, mais sous l’azur
dorment mes images,
frissons de l’impur,
noirceur des feuillages,

— rayons hésitants,
nuages des jours,
que me veut le temps ?
j’ai d’autres séjours.

(Henri Thomas)

 

Recueil: Signe de vie
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :