Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘journaux’

Camden, 1892 (Jorge Luis Borges)

Posted by arbrealettres sur 30 juillet 2019



 

Camden, 1892

Cette odeur des journaux et du café.
Le dimanche, son ennui. Le matin
Et la page entrevue avec les vains
Poèmes allégoriques publiés
Par ce collègue en vue. Blanchi par l’âge
L’homme est là prostré dans son logement
Décent et pauvre. Avec désoeuvrement,
Sur le miroir, il fixe son visage.
Il pense sans surprise que c’est lui
Ce visage. Sa main distraite touche,
En vrac sa barbe et, dévastée, sa bouche.
Sa fin n’est pas très loin. Et sa voix dit :
Je ne suis presque plus, mais mes vers trament
La vie et sa splendeur. Moi, Walt Whitman.

(Jorge Luis Borges)

Illustration

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le vers est partout dans la langue (Stéphane Mallarmé)

Posted by arbrealettres sur 3 avril 2018



    

Le vers est partout dans la langue où il y a rythme,
partout, excepté dans les affiches et à la quatrième page des journaux.

Dans le genre appelé prose, il y a des vers,
quelquefois admirables, de tous rythmes.

Mais en vérité, il n’y a pas de prose :
il y a l’alphabet et puis des vers plus ou moins serrés :
plus ou moins diffus.

Toutes les fois qu’il y a effort au style,
il y a versification.

(Stéphane Mallarmé)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Retouche au caniveau (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 12 juin 2017



retouche au caniveau

enfance aux bateaux de papier
tirés de journaux de finance
grands allumeurs du feu des bûches
rues sans égouts de préférence
il y venait aussi des fils de riches

(Daniel Boulanger)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | 1 Comment »

J’en ai vu plusieurs… (Jacques Prévert)

Posted by arbrealettres sur 16 février 2017



J’en ai vu plusieurs…

J’en ai vu un qui s’était assis sur le chapeau d’un autre
il était pâle
il tremblait
il attendait quelque chose… n’importe quoi…
la guerre… la fin du monde…
il lui était absolument impossible de faire un geste ou de parler
et l’autre
l’autre qui cherchait  » son  » chapeau était plus pâle encore
et lui aussi tremblait
et se répétait sans cesse
mon chapeau… mon chapeau…
et il avait envie de pleurer.
J’en ai vu un qui lisait les journaux
j’en ai vu un qui saluait le drapeau
j’en ai vu un qui était habillé de noir
il avait une montre
une chaîne de montre
un porte monnaie
la légion d’honneur
et un pince-nez.
J’en ai vu un qui tirait son enfant par la main et qui criait…
j’en ai vu un avec un chien
j’en ai vu un avec une canne à épée
j’en ai vu un qui pleurait
j’en ai vu un qui entrait dans une église
j’en ai vu un autre qui en sortait…

(Jacques Prévert)


Illustration: René Magritte

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

TERRE A FOUDRE (Jean Rousselot)

Posted by arbrealettres sur 23 novembre 2016




TERRE A FOUDRE

Je n’ai pas été déshabillé par la foudre
J’ai lentement pourri
Je me suis lentement écoulé
Sans colère
Sans rancune.

Je n’ai pas été déshabillé par la foudre
Dont parlent les journaux marqués d’un signet vert
Debout sur les autels

Je crois pourtant à la foudre
A son fracas de verre, à son odeur de poudre
Au mâchonnement de sucre noir qu’elle laisse derrière elle
Dans l’arroyo d’une ligne de vie.
[…]

(Jean Rousselot)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LES MOTS (Jean Rousselot)

Posted by arbrealettres sur 7 août 2016




LES MOTS

Mon amour, comme Ivraie, mon ivresse, comme Ange,
Ma femme, comme Echo, ma blonde, comme Nid…
Je mets en liberté les mots pour qu’ils te chantent,
D’eux-mêmes, de leur joie de n’être pas finis ;

Infinis comme toi qui nais de ma naissance,
Qui brûles devant moi les vaisseaux du futur,
Qui flottes au sommet de mes Saint-Jean, qui danses
L’idée que je me fais de moi, crevés les murs ;

Infinis comme toi, je veux qu’ils n’appartiennent
Jamais plus au langage, à ses clairons de suie
Qui clament que le monde est celui de nos chaînes,
Des journaux du matin pleins de sang de la nuit.

(Jean Rousselot)

Illustration: Brendan Monroe

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :