Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘jours’

Le caillou chaud de soleil (Charles Vildrac)

Posted by arbrealettres sur 28 août 2017



Le caillou chaud de soleil
Que par jeu et par orgueil
J’ai lancé dans l’eau profonde,
Combien de jours et d’années
Attendra-t-il désormais,
Docile esclave des algues,
Qu’un dieu change à nouveau le monde?

(Charles Vildrac)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tout l’inoubliable (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 24 avril 2017



Tout l’inoubliable
Que les jours
Ont consommé.

(Guillevic)

Posted in poésie | Tagué: , , , | 2 Comments »

Près de toi (Nancy Huston)

Posted by arbrealettres sur 10 février 2017



que de jours passés
près de toi déjà

et que de nuits!

(Nancy Huston)


Illustration: Fanny Verne

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Parce que les jours ne sont pas que des jours (Peter Härtling)

Posted by arbrealettres sur 8 novembre 2016



Parce que les jours ne sont pas que des jours.
Enfouir dans la montagne les temps érodés.

Attendre
des carrières.
Attendre une fois.

Tant que se figent les larmes dans la pierre
parce que les jours ne sont pas que des jours.

(Peter Härtling)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Ma mère (Tawara Machi)

Posted by arbrealettres sur 29 mai 2016



Le matin où je pars à Tôkyô ma mère
me semble avoir pris autant de rides
que passeront de jours sans qu’on se revoie

(Tawara Machi)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Le Visiteur qui jamais ne vient (Roger Meunier)

Posted by arbrealettres sur 3 mai 2016



J’attends, je n’attends vraiment,
je n’attendrai jamais
que le visiteur qui jamais ne vient,
du Vishnu Purana.
Cette attente est ce que je dis ici.
Elle prend d’innombrables formes.
Car le Visiteur qui jamais ne vient
peut et doit être attendu en tout.
Il n’est réel qu’en cette attente,
mais il est réel alors:
en elle, pour ainsi dire, il vient.
Il est le sens qui se diffère,
l’espoir ou la vision,
qui s’offrent autant qu’ils se dérobent,
la sérénité, en un mot,
de l’attente qui n’est qu’attente,
mais s’illumine comme attente.
Le Visiteur qui jamais ne vient
est le tissu même de nos jours.

(Roger Meunier)


Illustration: Odilon Redon

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

L’océan de tes yeux (Thierry Cazals)

Posted by arbrealettres sur 12 février 2016


yeux océan

L’océan
de tes yeux
je pourrais sur le champ
y faire naufrage
sombrer
corps et biens
bâtir sur l’île escarpée
de tes prunelles
une cabane de Robinson
où passer insouciant
le reste de mes jours

 

(Thierry Cazals)

son site

 

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | 5 Comments »

J’ai des jours qui ne servent plus (Claude Esteban)

Posted by arbrealettres sur 14 septembre 2015



vieillesse

 

J’ai des jours
qui ne servent plus, je vous
les donne, ils pourraient
grandir chez les autres, être légers,
soyeux, pleins de soleil,
moi, je les mets dans une boîte
grise sous la terre
et je les vois pourrir, prenez-les-moi,
faites qu’ils vivent,
qu’ils deviennent des enfants qui jouent.

(Claude Esteban)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :