Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Joyce Mansour)’

Poème (Joyce Mansour)

Posted by arbrealettres sur 5 octobre 2020



Joyce Mansour
    
Poème

Ne jamais dire son rêve
À celui qui ne vous aime pas
L’oreille hostile est tarie
La bouche amère calomnie
La haine vomit le sable du sablier
Plus vite toujours plus vite
La nuit trahie avorte
Une passion au présent déjà passée
Et la peur ne fait qu’augmenter
La rage du caïman
La taille du cancer
Enfouissez vos rêves dans les poches sous vos yeux
Ils seront à l’abri de l’envie
Ils seront à l’abri de l’adage
Qui veut que l’Africain babille
Et que tous les vieux soient sages

(Joyce Mansour)

 

Recueil: 120 nuances d’Afrique
Traduction:
Editions: Bruno Doucey

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les rochers incassables (Joyce Mansour)

Posted by arbrealettres sur 4 février 2016



Les rochers incassables
Que sont mes nuits sans fin
Les marques sur ma peau morne d’inquiétude
Les nez noirs des bouchers emplis de sang frais
Le cri velouté qu’est mon cauchemar quotidien
Qui me saoule et sans appui
Sur l’abîme vertigineux des crachats.

(Joyce Mansour)

 

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

PURGATOIRE (Joyce Mansour)

Posted by arbrealettres sur 4 février 2016



le_purgatoire-50x70

PURGATOIRE

Morts – prêtres – nudités – autels
Peintures – cercueils – racines,
Pensées mangées par les vers
Des vers nourris de péchés avortés.
Des fleurs mourantes sur des morts déjà morts
Font ce monde plein de cris étouffés.
Il fait noir – touffu dans le tombeau
Le murs bougent sans rythme;
Les pensées sont des cris monotones
Des hurlements plus forts prennent l’air
Et volent autour de nos têtes sans cheveux
C’est long.

(Joyce Mansour)

Illustration

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :